Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Campagne de vaccination : Le ministère de l’Intérieur mobilise ses cadres


Rédigé par A.M le Dimanche 22 Novembre 2020

Avec l’arrivée imminente du vaccin, l’Intérieur s’emploie à préparer une stratégie pour l’organisation de la première phase de la prochaine campagne.




Prévue pour la mi-décembre 2020, la campagne de vaccination annoncée par SM le Roi Mohamed VI nécessitera une grande capacité d’organisation. Immuniser 24 millions de personnes n’est pas chose facile. Comme il fut en premières lignes dans la gestion de la pandémie, le ministère de l’Intérieur s’apprête cette fois-ci à assurer la gestion de la vaccination des Marocains en prévoyance de l’arrivée du vaccin chinois. Les services du département d’Abdelouafi Laftit ont été mobilisés pour l’opération de recensement des personnes bénéficiaires.  

Les personnes prioritaires d’abord

Dans un premier temps, Il est prévu que la vaccination touche essentiellement des catégories jugées prioritaires. Il s’agit des forces de l’ordre, du personnel médical et éducatif et les personnes âgées de plus de 65 ans et celles ayant des maladies chroniques. Dans les différentes provinces du Royaume, le ministère de l’Intérieur a déployé ses agents d’autorité, secondés par leurs « moqqadems », afin de consigner les personnes prioritaires dans le registre des bénéficiaires de la première phase du vaccin, selon les critères prédéfinis à cet effet.

Les moqqadems auront pour mission d’identifier toutes les personnes qui sont concernées par la première phase et d’établir minutieusement les listes des bénéficiaires au sein de leurs arrondissements, en fonction de l’âge et du dossier médical. Ceci dit, les personnes âgées seront les premiers à figurer dans les listes de vaccination. S’ensuivront les personnes de plus de 45 ans qui seront visées par la deuxième phase.

Ainsi, les instructions ont été données à l’ensemble des autorités au niveau des différentes préfectures et wilayas pour superviser le recensement des informations des citoyens dans chaque circonscription, nous confirme une source sous couvert d’anonymat. Les personnes inscrites seront immédiatement servies, dès que le vaccin sera disponible, précise la même source.

Assurer une vaccination efficace

Ce déploiement précoce du ministère de l’Intérieur est d’autant plus compréhensible que la quantité de vaccin qui sera servie au Maroc au début de la campagne ne suffira qu’à vacciner les personnes prioritaires, d’où la nécessité d’une identification efficace des citoyens les plus vulnérables et les plus exposés, sachant que les doses seront réparties de façon limitée sur chaque région du Royaume dont la distribution se fera en collaboration avec le ministère de la Santé.

Rappelons que SM le Roi avait ordonné, lundi 9 novembre, le lancement d’une vaste campagne de vaccination contre la Covid-19 à l’échelle nationale, après le succès des essais cliniques effectués au Maroc, sur 600 volontaires. En somme, 24 millions de personnes sont concernées par cette campagne dont la priorité sera accordée aux fonctionnaires qui sont au première ligne et les personnes âgées. Le but est de sauver des vies et limiter la propagation du Coronavirus par une immunité collective.

Repères

Le Maroc recevra 10 millions de doses du vaccin chinois
En vertu du contrat conclu avec laboratoire chinois Sinopharm, le Maroc obtiendra 10 millions de doses du vaccin dont les essais cliniques chez nous avaient donné des résultats probants sur les 600 volontaires.  Le contrat prévoit également une option d’achat de 3 millions de doses supplémentaires. Plusieurs sources parlent d’un approvisionnement progressif qui se fera par étape. En tout cas, les premiers arrivages serviront d’abord à vacciner les personnes prioritaires avant la généralisation de la vaccination pendant les mois suivants.

D’autres vaccins sont attendus
Hormis le vaccin de Sinopharm, le Maroc a pu se procurer celui d’Astra-Zeneca dont il a commandé entre 17 et 20 millions de doses qui seront livrées au cours du mois de décembre, comme nous l’avait déclaré le Docteur Samir Machour, artisan de cette transaction, lors d’une récente interview. Le Maroc négocie également avec d’autres laboratoires tels que Johnson & Johnson, Spoutnik et Pfizer dont le vaccin a fait preuve d’une efficacité de 95%.