Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Campagne de vaccination : Espoir pour Spoutnik-V, Astrazeneca incertain


Rédigé par Anass Machloukh le Dimanche 25 Avril 2021

Alors que le doute plane encore sur la date du premier arrivage du vaccin russe Spoutnik-V, les négociations entre les autorités marocaines et russes avancent pour accélérer le rythme de livraison. Détails



Campagne de vaccination : Espoir pour Spoutnik-V,  Astrazeneca incertain

« Quand est-ce que verrons-nous le vaccin russe », tous les Marocains se posent cette question au moment où l’ambiguïté plane toujours sur la date de livraison du premier lot de Spoutnik-V, dont le Maroc, par la voix du ministre de la Santé, a annoncé une commande d’un million de doses au mois de mars dernier. Depuis lors, rien n’a été communiqué sur l’arrivée du sérum développé par l’Institut Gamaleïa de Moscou. A croire Khalid Ait Taleb, les premiers arrivages devraient faire leur chemin au Maroc dès fin mars et début avril. 

En réalité, bien que la commande ait été annoncée, elle n’est pas encore finalisée. Les termes du contrat d’achat, comme les procédures de livraison, font encore l’objet de négociations entre les autorités marocaines et leurs homologues russes. Des sources bien informées au sein du ministère de la Santé nous ont assuré que les pourparlers avancent bien, même si les russes soient des « négociateurs redoutables ». Les mêmes sources nous ont indiqué que des annonces auront lieu dans les prochaines semaines.

En effet, le vaccin russe est de plus en plus demandé sur le marché international, la demande s’est encore accrue avec l’intérêt croissant de l’Union Européenne. Plusieurs pays comme l’Allemagne ont affiché leur intention de discuter avec Moscou. Ceci ne manquerait pas de pousser, encore plus loin, les dates de livraison au Maroc.

S’agissant d’Astrazeneca dont les laboratoires ont annoncé des retards de livraison au Maroc, il serait naïf d’espérer des livraisons dans le court terme, compte tenu des ravages de la pandémie en Inde (pays où se fabrique Astrazeneca), et du silence de Pékin. Pour autant, une source au sein du comité technique de vaccination nous a confié que les autorités marocaines continuent de coordonner avec leurs homologues indiennes et chinoises pour accélérer la cadence de la livraison, dans un contexte sanitaire difficile.

Rappelons que le Maroc a fermé ses frontières aériennes avec l’Inde après la recrudescence spectaculaire du Covid-19 dans ce pays.