Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Cachemire : « Un paradis assiégé »


Rédigé par Ali Benadada le Lundi 10 Août 2020

Un air solennel régnait ce mercredi à l’ambassade du Pakistan et donnait un aperçu de la gravité de l’évènement, du moins de son importance pour Islamabad.



Projection de documentaires sur les évènements dans la région de Jammu et cachemire : répressions des manifestations, funérailles de Cachemiriens tombés sous la répression hindoue, chants patriotiques, bref, la totale. Le tout couronné par la diffusion de l’hymne nationale du Pakistan. Pour la commémoration du premier « kashmir siege Day», qui coïncide avec le 5 aout, l’ambassade du Pakistan n’a pas lésiné sur les moyens. Jusqu’à l’accueil des journalistes et de quelques représentants de différentes représentations diplomatiques à Rabat (Chine, GB et Turquie entre autres), était assuré par l’attaché militaire de l’ambassade himself.

A cette même date l’année dernière, « l’Inde a unilatéralement et illégalement révoqué le statut spécial convenu de longue date du Cachemire occupé par l’Inde, et a privé le peuple cachemirien des protections et dispositions spéciales qui lui ont été garanties», comme cela a été souligné par l’ambassadeur du Pakistan, Hamid Asghar Khan, dans son intervention à l’occasion.

Dans son intervention et pour mieux jeter la lumière sur la question, le diplomate pakistanais est remonté dans le temps jusqu’en 1947, date de l’indépendance de l’Inde et du Pakistan, deux Etats qui ont « obtenu leur indépendance sur la base d’une partition fondée sur un critère religieux ».

Le Cachemire, à majorité musulman mais à gouvernance hindoue, a été partagé entre le Pakistan, qui administre l’Azad Cachemire, l’Inde qui administre le Jammu et cachemire, alors que la région de l’Aksai Chin et la vallée de Shaksgam est sous pouvoir chinois.

Et depuis lors le Pakistan n’a cessé de revendiquer le Jammu-et-Cachemire contrôlé par l’Inde qui continue de réclamer l’intégralité du Cachemire historique, à savoir l’Aksai Chin, la vallée de Shaksgam, le Gilgit-Baltistan et l’Azad Cachemire en plus des territoires qu’elle contrôle déjà.

La plus grande prison du Monde ?

Depuis la révocation, il y a une année, par New Delhi de l’article 370 de sa Constitution qui garantit un statut spécial pour les Cachemiriens, la région du Jammu et Cachemire vit au rythme des manifestations et des répressions de ces manifestations comme l’a souligné dans son intervention l’ambassadeur pakistanais au Maroc, qui a dénoncé que « les protestations et les émeutes ont été accueillies par avec une force brutale ».

Pour SE Hamid Asghar Khan, « l’armée indienne qui est une force d’occupation, a fait du Cachemire la plus grande prison du monde avec 8 millions de personnes condamnés ». 

Ali BENADADA