Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

CSMD : Voici le sport que veulent les Marocains


Rédigé par Safaa KSAANI le Lundi 4 Janvier 2021

Très attendu, le premier rapport de la Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement voit le jour. Baptisé “Le sport que nous voulons : le pouvoir économique, sociale et stratégique du sport dans le nouveau développement du Maroc” ledit rapport place le sport comme levier de développement au Maroc.



Dans un communiqué de presse rendu public ce lundi, l’expert en stratégie de développement des clubs et des organisations sportives, et auteur du rapport, Abdelkader Bourhim, précise que le sport doit être intégré dans la réflexion de la commission comme levier de développement au Maroc.

A cet égard, il propose dix recommandations stratégiques pour mettre en œuvre une véritable politique sportive efficace et performante. Selon lui, il est indispensable de doter le Maroc d’une véritable politique sportive nationale et régionale afin d’assurer la coordination et l’efficacité des réformes en faveur du sport.

De plus, il préconise l’instauration d’une agence nationale pour le sport pour réguler, contrôler et assurer la bonne gestion et la mise en œuvre de la politique sportive. Les clubs, organisés pour la plupart en association, ainsi que les fédérations ont selon lui besoin de cet appui politique et institutionnel pour leur permettre de produire un spectacle sportif performant, attractif et productif.

“Notre objectif à travers ce rapport est de montrer que le sport ne peut se limiter à son aspect ludique et divertissant. De même, qu’il ne peut se satisfaire des actions et des initiatives ponctuelles, certes nécessaires et louables, mais qui restent souvent isolées et donc ne permettent pas à elles seules, l’essor et la structuration de tout un secteur. Le sport marocain a besoin d’être structuré en reposant sur une gouvernance exemplaire et des instances stables capables d’une performance sportive et économique durable. C’est sans aucun doute un enjeu d’attractivité majeur pour de nombreux acteurs publics et privés” explique A.Bourhim dans ledit communiqué.