L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






International

COVID-19 : La France doute de l’efficacité du vaccin Janssen


le Mercredi 15 Septembre 2021

Suite au « nombre important » de cas d’infection chez les patients ayant été vaccinés par le produit de Janssen en France, le sérum du laboratoire Johnson & Johnson a été pointé du doigt, suscitant encore une fois la polémique. Faudrait-il s’inquiéter ?



Le vaccin du laboratoire Johnson & Johnson suscite les doutes. Le vaccin Janssen à dose unique est mis en cause par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) dans son dernier rapport publié ce lundi. L’ANSM pointe « un nombre important de cas d'échecs du vaccin Janssen ». Selon l'agence, le nombre de formes graves et de décès chez les personnes vaccinées avec ce produit serait non négligeable, alors qu'une « surreprésentation des patients vaccinés par Janssen » a été rapportée dans deux CHU, ceux de Marseille et de Tours. 

Une proportion plutôt élevée des personnes hospitalisées
 
Sur un total d’un million de français vaccinés avec Janssen, 32 cas d'infection au Covid-19 ont pour l'instant été signalés (soit un taux de 3,78 pour 100 000). Sur ces 32 cas, 29 étaient graves et 4 décès ont été enregistrés (des personnes âgées de 73 à 87 ans). Ces patients gravement touchés présentaient «majoritairement des comorbidités à risque de forme grave», selon l’ANSM. Pour les 17 cas d’infection où le variant est connu, il s’agissait à chaque fois du variant delta.
Par ailleurs, deux hôpitaux ont signalé un nombre anormalement élevé de patients vaccinés avec Janssen parmi les gens hospitalisés en réanimation malgré la vaccination. A Marseille, sur 7 patients complètement vaccinés mais quand même admis en réa (c’est-à-dire gravement atteints), 4 l’avaient été avec Janssen. A Tours, cette proportion était de 3 sur 6. Tous ces éléments justifient les «investigations supplémentaires» pour vérifier si les échecs sont plus importants avec Janssen qu’avec les autres vaccins disponibles en France.

En revanche pas de signal sur les décès

S’agissant des effets indésirables, notamment des cas de thrombose, de paralysie faciale, d'AVC, ou de convulsions, l'autorité de santé se montre plutôt rassurante. Si presque la moitié des effets indésirables relevés « sont survenus le jour même de la vaccination », ces cas « sont isolés et non évocateurs du rôle du vaccin (facteurs de risque identifiés, bilans étiologiques incomplets) ». Par ailleurs, « à ce jour, il n'y a pas de signal particulier concernant les décès rapportés en France avec le vaccin Covid-19 Janssen », conclut l'ANSM. 

Une malédiction ou à cause d’une falsification ?
 
Alors que le pass sanitaire devient indispensable pour accéder à de nombreux lieux, certains tentent de faire l’impasse sur le vaccin. Les annonces pour de faux pass sanitaires se multiplient sur les réseaux sociaux et le dark web. Pour quelque centaines d’euros, des escrocs proposent d’acheter de faux certificats de vaccination, et encore,  rien de plus simple, que de falsifier les données d’un vaccin à une seule dose . En effet, selon l’agence 
l’administration monodose pourrait faciliter la corruption d’un personnel soignant pour déclarer une fausse administration du vaccin, sans que l’opération soit répétée. Raison pour laquelle il se pourrait que ces statistiques soient biaisées écartant toute hypothèse remettant en question son efficacité et son innocuité .