Menu
L'Opinion L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn


Tribune libre

COVID-19 : Augmenter l’immunité naturelle ou pas ?


Rédigé par AB le Dimanche 23 Août 2020

Oui , Non , Oui mais ……

Cet article n’est ni une thèse , ni un article scientifique à publier dans The Lancet mais une simple Dardacha pseudo-savante



COVID-19 : Augmenter l’immunité naturelle ou pas ?

Dans le cas de cette pandémie , j’ai bien compris et intégré toutes les mesures barrières :

Masque , distanciation , gel hydroalcoolique , tests , isolement et même le confinement .
 

Tout cela a un sens tant qu’on n’a pas trouvé de traitement ou de vaccin malgré des explications et des recommandations en montagne russe.
 

Mais , je ne peux pas ne pas noter un grand absent dans ce brouhaha aussi bien sanitaire , médicale que médiatique ! Le sujet de L’immunité .
 

L’idée de renforcer son immunité me semble pertinente car j’ai cru comprendre que notre système immunitaire restait la meilleure barrière contre les virus , les bactéries et agressions extérieures.
 

Alors évidemment les messages et les campagnes de sensibilisation auraient dû commencer par les recommandations basique et éternelles :
 

1- Moins de stress possible 
 

Le stress diminue l’immunité et fragilise les défenses naturelles car la fatigue et le surmenage affaiblissent le système immunitaire.
 

2- Sommeil : au moins 7 à 8 heures par jour
 

3- La marche quotidienne : 30 à 60 minutes de marche par jour
 

Tout cela semble élémentaire et aurait dû être dans les recommandations quotidiennes et aider à améliorer notre hygienne de vie .
 

Puis , on aurait dû s'intéresser à notre assiette car 70 % de notre système immunitaire se trouvent dans l’intestin .
 

Le contenu de notre assiette est sûrement l’un des éléments les plus importants pour entretenir et renforcer notre système immunitaire. Il est établi que les personnes ayant une alimentation variée et équilibrée de type méditerranéen sont mieux préparées à affronter les infections. La consommation en fruits et en légumes, oléagineux et céréales apporte les vitamines et les oligoéléments essentiels au système immunitaire (vitamines A, E et C, zinc, sélénium) mais aussi des fibres alimentaires. 
 

C'était l’occasion rêvée d'améliorer notre éducation alimentaire !
 

Mais aussi de sécuriser éventuellement notre alimentation avec les compléments en vitamines , magnésium et  probiotiques :  
 

4-Vitamine C : Orange et citron pressé chaque jour 
 

5 Vitamine D : Foie de morue et son huile, harengs fumés, maquereaux, sardines,anchois…
 

Mais pour les séniors , me dit-on , de prendre une dose plus importante, trois à quatre fois la dose journalière recommandée (1 000 unités), sous forme de médicaments ou de compléments alimentaires (la D2, d’origine végétale ou D3, d’origine animale)
 

6 - Magnésium : Le café, le chocolat noir à 70 % de cacao, les noix de cajou, les amandes, les épices (graines de cumin, de coriandre, curry, gingembre moulu…), les pains et riz complets
 

7- Cure de probiotiques (lactobacilles) pour renforcer sa muqueuse intestinale

On les trouve dans les yaourts, à raison de 1 à 2 par jour, ou dans les compléments alimentaires.
 

Voici donc , au moins , les 7 bonnes recommandations , auxquelles on aurait dû être matraquer nuit et jour avec des spots telques : Moins de sucre , moins de sel , moins de gras , 5 fruits légumes par jour , marcher au moins 10.000 pas par jours , …..
 

Peut-être que j’aurai du m'arrêter , à ce stade , de lire , de chercher et d’interroger mes amis médecins   
 

Mais malheureusement , j’apprends qu'Il y a immunité et immunité et que parfois il y aurait trop d’immunité dans le cas du coronavirus 
 

Je tombe des nu et je prends une belle douche froide
 

Ainsi il y a l’Immunité innée et l’immunité adaptative (acquise)
 

La première est celle qui correspond à des défenses très primitives des organismes vivants vis-à-vis d’agresseurs extérieurs, en particulier les virus.
 

La deuxième fait référence à des mécanismes beaucoup plus complexes du système immunitaire. C’est elle qui permet de réagir contre des virus auxquels on aurait été confronté préalablement. C’est elle également qui entre en action par le principe de la vaccination.
 

Bien , à ce stade , c’est de la science ! Sauf que cette science affirme aussi que 
 

Les deux types d’immunité sont en cause dans le coronavirus car il pourrait y avoir Trop d’immunité :
 

Dans le cas du COVID-19, l’immunité peut aussi déclencher une tempête. Une fois que le virus entre dans l’organisme, il va stimuler l’immunité innée. Cette dernière fait appel à tout une série de cellules inflammatoires et de médiateurs, qu’on appelle les cytokines, qui vont être une réponse à l’agression virale. 
 

Aussi le fait de booster l’immunité n’a pas beaucoup de sens dans ces situations-là. On doit au contraire diminuer l’immunité pour permettre de soigner la maladie car le problème c’est précisément une réponse inflammatoire qui est dérégulée. Et c’est cette réponse inflammatoire va conduire les patients dans les unités des soins intensifs. Le poumon est agressé non pas tellement par le virus, mais par la réponse immunitaire qui est disproportionnée et incontrôlée. A ce moment-là, il faut diminuer l’immunité pour diminuer cette réponse inflammatoire.
 

Donc , si on doit retenir l’essentiel : En général , on se doit d’augmenter son immunité mais dans le cas d’infection au Covid , les médecins devront dans certains cas diminuer l’immunité.
 

Chers médecins ,  jusqu’ici j’arrive à vous suivre , mais j’ose espérer que dans ces cas il n’est pas question d'isoler et de traiter à domicile mais à l'hôpital et en salle aseptisée.
 

Avant de terminer ce petit article , il me reste encore une interrogation existentielle.
 

On me dit , à longueur de jour , en attendant les traitements , le vaccin ou les vaccins , il faut vivre avec ce Coronavirus , vivre autrement avec les gestes barrières , gel , masques , ….   ainsi soit il !
 

Mais , avec la révolution génomique , on à bien découvre que l'homme était un écosystème à lui tout seul, un monde dans lequel cohabitent des millions de micro-organismes. 

Cet écosystème ambulant évolue dans d'autres écosystèmes qu'il modifie et qui le modifient. Tous les êtres vivants passent leur temps à s'échanger des gènes. Pas uniquement par la reproduction, mais aussi par les virus et les bactéries. Le monde du vivant est une immense orgie collective. On sait aujourd'hui que 8 % de l'ADN humain est constitué de vestiges de gènes qui nous ont été transmis par des virus.*
 

Alors quid de l’idée de vivre en mode “Distanciation , Masque , Gel , …… “ avec la nécessité ou même l’éventuelle survie de l'espèce humain qui nécessite de sauvegarder cet écosystème d’échange permanent de gènes , de virus et de bactéries. 
 

Pour finir , je n’ai qu’une seule envie c’est d’aller chercher du réconfort auprès de ma grand-mère pour un dicton de zénitude et une bonne recette de cocktails à boire d'autrefois
 

 Adnane Benchakroun
 

*Professeur Didier Raoult https://www.lepoint.fr/debats/et-si-darwin-s-etait-trompe-12-12-2011-1406407_2.php

 

  



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 10:20 L’agilité, c’est pour les gouvernements aussi

Mercredi 23 Septembre 2020 - 23:14 Covid ou pas : Gouverner, c’est prévoir