Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

CNUCED : Covid-19 a un impact sur le contrôle des investissements étrangers


Rédigé par A.C le Mardi 5 Mai 2020

Les politiques d’investissement apportent une contribution importante à la lutte contre les effets destructeurs de la pandémie de Covid-19.



Mukhisa Kituyi, le Secrétaire général de la CNUCED
Mukhisa Kituyi, le Secrétaire général de la CNUCED
C'est ce que vient de souligner la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) dans un communiqué. « Les politiques nationales et internationales d’investissement peuvent et doivent contribuer à lutter contre les effets socio-économiques dévastateurs de la pandémie », a déclaré Mukhisa Kituyi, le Secrétaire général de la CNUCED.

De nombreux pays ont pris, en effet, des mesures pour soutenir les investissements ou pour protéger les industries nationales essentielles pendant la crise de Covid-19, selon la CNUCED. 
Parmi les dispositifs mis en place par de nombreux pays en matière d’investissements nationaux et internationaux, pour répondre à la pandémie de Covid-19, la facilitation et la rétention des investissements, le soutien financier aux entreprises, notamment les PME, touchées par la crise. 
 « Le soutien fiscal et financier aux entreprises et aux employés est au cœur des réponses de politique économique à la pandémie », relève la CNUCED, rappelant que les pays exploitent ainsi divers instruments de politique d’investissement à leur disposition pour gérer la crise.

Plusieurs gouvernements ont aussi pris des mesures pour alléger la charge administrative des entreprises et réduire les obstacles bureaucratiques dans le but d’accélérer les processus de production et la livraison des marchandises pendant la pandémie.
 
L’aide à l’industrie pharmaceutique
 
La CNUCED a également compilé les efforts actuels des agences de promotion des investissements (API) du monde entier pour répondre à l’urgence. L’agence onusienne insiste par exemple sur certaines incitations à l’investissement qui visent à améliorer la production dans le secteur de la santé.  Plusieurs pays ont inclus des incitations au développement rapide de médicaments et de vaccins dans leurs programmes d’aide publique. 

La CNUCED rappelle ainsi la décision prise le 9 avril dernier par la République de Corée pour soutenir les entreprises développant des médicaments du Covid-19 ou des vaccins. Séoul a garanti que ces entreprises éviteraient la situation dans laquelle elles ne pourraient faire des bénéfices ou d’équilibrer les dépenses engagées pour le développement de médicaments ou de vaccins. Lorsqu’elles auraient réussi à développer des médicaments ou des vaccins, le gouvernement coréen achètera suffisamment de produits finaux pour que les entreprises ne subissent aucune perte.

D’autres mesures d’incitation concernent l’extension ou la conversion des lignes de production pour augmenter les fournitures médicales.