L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal


Sport

CAN 2021- Burkina-Gabon / Redouane Jayed: le sheriff qui tire plus vite que son ombre!


Rédigé par A.KITABRI le Lundi 24 Janvier 2022



CAN 2021- Burkina-Gabon /  Redouane Jayed: le sheriff  qui tire plus vite que son ombre!

Jayed et le concept d’ ‘’autorité’’

L’arbitre marocain Redouane Jayed a intérêt à revoir sa façon de gérer ses matches. On l’avait déjà vu et revu en championnat national. Il abuse de son ‘‘autorité’’. Il n’assimile pas bien le concept’’ autorité’.

Il croit que c’est crier, gesticuler, violenter l’autre, le provoquer … Hier, à lui seul était un spectacle dans le spectacle. Il avait du mal à se calmer, à s’apaiser et à contrôler ses nerfs. Il agissait en sheriff des westerns. Il ne lui manquait que le pistolet et les balles. Mais, lui, son pistolet était son carton. Notre sheriff marocain  a tiré 16 fois : 15 en jaunes et une fois en rouge.
 
Jayed le provocateur

Son attitude lors du penalty a fait le tour de la planète : Il a été trop violent et trop agressif envers le gardien gabonais Amonome : ”Je te dis sur la ligne ! Sur la ligne ! Pas derrière ; pas devant ; vas-y maintenant ; je te parle; j’ai dit sur la ligne !’’ Il a manqué de respect au gardien gabonais de le tutoyer au lieu de le vouvoyer comme l’exigent les règles de la politesse en pareille situation. Et malgré son discours injonctif, violent et irrespectueux pour marquer son autorité, le gardien n’a pas obtempéré… Pour s’en venger lors des tirs au but, Redouane Jayed  a profité d’une situation anodine pour lui tirer un jaune. C’est un abus d’autorité et de pouvoir.
 
Deux décisions qui auraient pu changer le résultat du match

Sur l’ensemble du match, il a pris de bonnes décisions mais il en a pris deux injustes et surtout qui auraient pu être décisives. Il a accordé un penalty généreux aux Burkinabè. Heureusement pour lui, il a été raté. Il a  a privé les Gabonais de l’accomplissement d’une action prometteuse en sifflant un hors jeu inexistant alors que les Gabonais amorçaient un mouvement qui leur aurait permis d'égaliser juste avant la pause.

Si les dernières recommandations demandent aux arbitres de laisser jouer et de ne siffler le hors jeu qu'après la fin de l'action. Jayed et son deuxième assistant ont arrêté l’action litigieuse à son début. Or, il s’est révélé qu'il n’y avait pas hors jeu.
 
Jayed, un bon arbitre mais…

Jayed est un bon arbitre. Ses défauts: un arbitre impulsif, provocateur, facilement irritable qui devra mieux gérer son humeur. Il devra comprendre qu’il y a une différence entre se faire respecter et faire ‘’ peur’’ à l’autre!
 
Désormais dans les annales de la CAN

Au sifflet final du match, notre arbitre marocain est entré dans l’Histoire de la CAN par la petite porte : Il est désormais l’arbitre ayant sorti le nombre le plus élevé de cartons dans un match de la compétition : 15 jaunes et un (1) rouge. Il devra être plus calme et moins emporté sinon ses décisions  manqueront de discernement, de justesse et de justice !