Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

C’était un coach pas comme les autres !

Portrait posthume


Rédigé par Abderrahmane KITABRI le Mardi 7 Avril 2020

Dans la série des portraits de nos sportifs, nous pensons à la vulnérabilité et aux limites de l’être humain



C’était un coach pas comme les autres !
Le hasard d’une fouille dans nos archives a remis à jour un entretien avec feu Mustapha Madih, une des grandes figures du football national des 30 dernières années, décédé le 4 novembre 2018 à l’âge de 62 ans. Le monde du foot marocain a rendu un bien bel hommage à un homme qui a laissé une trace indélébile dans l’Histoire de football national. « L’Opinion-Sport » tient à lui rendre cet hommage posthume tout ayant une petite pensée pour sa petite famille.

Madih le râleur, Madih le paternaliste !

Madih, humainement, était quelqu’un d’exceptionnel par sa modestie et sa sincérité. Professionnellement, c’était un d’ambitieux et un persévérant. Et s’il était râleur et nerveux sur le banc, dans les vestiaires et lors des entrainements, c’était une autre personne. Il respectait ses joueurs, et tenait même un rôle un peu paternaliste. Madih dans ses rapports avec les dirigeants, le staff et les joueurs était toujours dans le partage affectif et émotionnel.

Madih le patient !

Mustapha Madih est un ancien joueur devenu entraîneur. Il avait évolué au sein du RAC catégories minimes, cadets et juniors avant de partir en Belgique pour faire des études en médecine. Des études qu’il a abandonnées pour une formation diplômée d’entraineur de football en conformité ses prédispositions de gestion des hommes et des tactiques. Le parcours de Madih diffère de celui de la majorité des entraineurs nationaux. Il a commencé par une formation académique avant de rejoindre le banc en tant que technicien. Madih a acquis du métier patiemment et passionnellement.

Madih le persévérant !

Il a débuté sa carrière au club Al Marj (Libye). Cette première expérience en Libye a duré deux ans et a été couronnée par la montée en première division. Pour des raisons personnelles, il rentre au pays. Il a dirigé les Raja de Beni Mellal, Nessema de Casablanca, Rachad Bernoussi, Olympique Youssoufia , Raja d’Agadir, Jeunesse Sportive Massira , OCK , ASFAR puis l’équipe qatari d’Al Wakrah. Mustapha Madih était également à la barre technique de la sélection olympique médaillée d’or des Jeux de la Francophonie en 2001 et du Onze marocain médaillée de bronze à la Coupe Arabe (Koweït 2002). Patron de l’équipe nationale des moins de 17 ans était son ultime fonction. Au niveau des clubs, il a remporté deux titres de championnat (2007 et 2008) et trois Coupes du Trône (2006, 2007, 2008).

Abderrahmane KITABRI