L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Budget de la Défense américaine : ça sent le soufre à Alger !


Rédigé par Saâd JAFRI le Lundi 25 Décembre 2023



Budget de la Défense américaine : ça sent le soufre à Alger !
Sans surprise, la loi sur l’autorisation de la Défense nationale (NDAA) américaine pour l’année fiscale 2024 est passée comme une lettre à la poste, sans aucun conditionnement sur la question du Sahara marocain. Si certains lobbies pro-polisariens aspiraient à rendre la coopération militaire et sécuritaire maroco-américaine tributaire d’un éventuel dialogue entre le Royaume et les séparatistes, il n’en fut rien.

Le texte de budget diffusé par la Maison Blanche, dont l’enveloppe s’élève à 886 milliards de dollars, s’est même félicité de la Déclaration tripartite entre le Maroc, les Etats-Unis et Israël, signée devant SM le Roi Mohammed VI, et qui vient de boucler, vendredi dernier, ses trois ans de mise en vigueur. Une douche froide pour le Polisario et son parrain algérien, qui, depuis la visite, en novembre dernier, de l’ambassadrice américaine en Algérie, Elisabeth Moore Aubin, aux camps de Tindouf, se plient en quatre pour faire croire à l’opinion publique (algérienne surtout) qu’entre le Royaume et l’Oncle Sam, rien ne va plus !

Une nouvelle tentative vaine de leurrer les Algériens et de détourner leur attention sur les vrais problèmes structurels de l’Algérie, causés par un régime des généraux qui incarne la « hogra » et dont la rente est la principale devise. 

Mais loin des hostilités d’un voisin de l’Est au bord du gouffre, cette loi signée par Joe Biden, malgré les récentes ambivalences de son Administration, vient montrer l’importance de la coopération militaire maroco-américaine de près d’un demi-siècle, aux yeux de Washington. Car, n’en déplaise à certains, le Maroc dispose d’un avantage géopolitique majeur de par son positionnement géographique, lui permettant une connexion directe à 52 pays, sachant qu’il est à la croisée des chemins entre l’Afrique subsaharienne, le Monde arabe et l’Europe. D’où l’insistance américaine sur la tenue de l’African Lion au Maroc, notamment au cœur des zones dites contestées.

D’autant que la coopération économique tout comme celle militaire entre les deux pays sont exemplaires, surtout avec la Feuille de route pour la coopération en matière de Défense 2020-2030, qui s’est avérée profitable aux deux pays. Ceci, sans citer les centaines d’exercices militaires et les programmes d’échanges, organisés annuellement de manière conjointe par les deux parties. Des faits indéniables, que nulle machine de propagande ne pourrait occulter…



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News