L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Budget de la Défense américaine : La loi passe sans surprises pour le Maroc


Rédigé par Anass Machloukh Dimanche 25 Décembre 2022

Le président américain a signé la loi sur l’autorisation de la Défense nationale après le compromis annoncé entre les démocrates et les républicains. Une loi rassurante pour le Maroc pour autant qu’elle ne contient aucune restriction sur les exercices militaires conjoints. Détails.




Joe Biden a apposé la signature présidentielle sur la loi sur l’autorisation de la Défense nationale pour l’année fiscale 2023, apprend-on d’un communiqué  de la Maison Blanche datant du 23 décembre. 

“La Loi offre des avantages essentiels et améliore l’accès à la justice pour le personnel militaire et leurs familles, et comprend des pouvoirs essentiels pour soutenir la défense nationale, les affaires étrangères et la sécurité intérieure de notre pays”, a déclaré le président américain qui s’est exprimé à la première personne dans ledit communiqué. 

Fruit d’un accord bipartisan entre républicains et démocrates, le nouveau budget de la Défense américaine est passé cette année sans mauvaise surprise pour le Maroc. Malgré les pressions du sénateur républicain, James Inhofe, farouche partisan du polisario, de mettre des restrictions à la coopération militaire entre Rabat et Washington, le texte de loi n’en a fait aucune mention et ce, contrairement à l’année précédente où le lobby pro-polisario a réussi à introduire un amendement conditionnant le financement des exercices conjoints à la reprise du processus de dialogue avec le polisario. Cet amendement, rappelons-le, n’a pas eu d’effets puisque le Département d’Etat a activé la clause dérogatoire. 

Pendant l'élaboration de la loi, James Inhofe, qui part en retraite, a espéré en vain écarter le Maroc de l’exercice African Lion et ce, contre l’avis de l’Armée américaine, dont l’ex Commandant de l’AFRICOM, le général Stephen Townsend, a loué la capacité d'accueil du Royaume. 

L’exercice, le plus grand en Afrique, aura bien lieu au Maroc en tant qu’hôte principal en plus d’autres pays comme le Sénégal et la Tunisie et le Ghana comme c’était le cas l’an dernier.  

Rappelons que le Maroc et les Etats-Unis effectuent chaque année près de 100 exercices conjoints selon les données que “L’Opinion” avait recueillies auprès de l’Attaché de Défense américain au Maroc. 








🔴 Top News