Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Brahim Ghali « regrette profondément » son accueil frauduleux en Espagne


Rédigé par Hiba Chaker le Dimanche 20 Février 2022

Le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, annonce qu’il regrette « profondément » la crise générée par son entrée frauduleuse en Espagne en avril dernier. Ceci a été à l'origine de l'une des pires crises diplomatiques entre le Maroc et l'Espagne, dont la réputation a été fortement ternie auprès de l'opinion internationale. Détails.



Brahim Ghali « regrette profondément » son accueil frauduleux en Espagne

« Tout le monde connaît les conditions de mon arrivée en Espagne ainsi que le motif exclusivement humanitaire de mon accueil qui a été politiquement instrumentalisé par le Maroc pour faire chanter le gouvernement de (Pedro) Sánchez », a annoncé Brahim Ghali dans une interview accordée à EFE à Bruxelles, en marge du sommet UE-Afrique.

Brahim Ghali annonce qu’il trouve « regrettable » que l’ancienne ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, ait « payé de sa carrière professionnelle » le prix de ce « geste humanitaire », ajoutant qu’il n’est « pas du tout responsable » des conséquences de son séjour en Espagne. Quant à ses ennuis judiciaires, il s’est limité à soutenir qu’il a « une confiance totale en la justice espagnole ».

L'accueil du chef du front séparatiste de façon frauduleuse au sol espagnol a provoqué une crise diplomatique sans précédent entre Rabat et Madrid qui a atteint son paroxysme au mois de mai après le rappel de l'Ambassadrice du Royaume à Madrid. Le fait que Ghali soit entrée par un faux passeport algérien au vue et au su des autorités espagnoles alors que ce dernier est poursuivi par la Justice a suscité moult questions sur la nature des relations entre l'Espagne et le polisario. Ceci a poussé le Maroc a haussé le ton et à demander au gouvernement du voisin ibérique de clarifier sa position sur le conflit du Sahara. Une condition sine qua non pour construire les relations sur de nouvelles bases.