Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Botola Pro D1 / RCOZ-SCCM (0-0) : Un nul sur fond de beaucoup de déchets


Rédigé par ELAZHAR le Mercredi 29 Septembre 2021



Botola Pro D1 / RCOZ-SCCM (0-0) : Un nul sur fond de beaucoup de déchets
 
Fouad Sahabi est parti, démis, séparé ou limogé, on n’en sut rien sur fond d’un départ sans échos alors qu’il avait managé le groupe du Rapide Club d’Oued Zem durant toutes les périodes de préparation et de concentration dont les recrutements et matchs amicaux. On jugea très vite la décision du comité directeur trop hâtive et même déplacée  après seulement deux matchs.
On fit, donc, appel aux services de l’adjoint de Sahabi Abdallah Haddoumi, un pur oued-zemi et ancien buteur patenté de l’OCK du temps  de feu Abdelkhalek Louzani, mais encore une fois le RCOZ perdit son troisième match à Berrechid face au Youssoufia.
Ainsi, le Rapide n’a glané aucun point en trois matchs et comité et staff technique mobilisèrent tous leurs atouts pour saisir cette opportunité à domicile devant le Chabab de Mohammedia pour remporter cette victoire que tout Oued Zem attendait, cette victoire qui aurait indéniablement un impact très positif surtout sur le plan moral.
Or, Mhamed Fakhir et ses hommes n’étaient pas venus en sinécure, au contraire ils venaient aussi de perdre à domicile face au Difaâ Hassani Jadidi et ils firent donc ce déplacement à Oued Zem pour la compensation.
Aux premières touches de balle, on sentit que les deux formations craignaient abusivement de perdre et  jouaient surtout la prudence  puisque le jeu se concentrait souvent au milieu du terrain sur fond de beaucoup de gâchis et déchets et de rares occasions réelles de but tellement les deux coachs semblaient renforcer leurs lignes défensives en garnissant les milieux de terrain pour ne compter que sur les contre-attaques. Ce qui nous offrit un jeu décousu et beaucoup d’actions hachées par un nombre excessif et des fois insupportable de  coups de sifflets pour gestes agressifs tellement les joueurs des deux camps étaient tendus craignant de perdre encore une fois.
Le Rapide Club d’Oued Zem a glané donc son premier point de la saison en quatre journées. C’est peu, ce n’est pas rassurant du tout et l’impact de ces échecs et déceptions risque de semer le doute au sein des composantes du club oued-zemi. Et déjà, il sévit au sein du comité directeur de vives polémiques surtout sur la résiliation du contrat avec Fouad Sahabi et sur le recrutement d’un nouvel entraineur ou se contenter de son adjoint Abdallah Haddoumi.
Les supporters manifestent déjà leur colère et leurs contestations en dénonçant la gestion aléatoire du club par des dirigeants qui, dépassés par les événements, improvisent des décisions irréfléchies car souvent improvisées…

  


Dans la même rubrique :
< >