L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Sport

Botola Pro D1 "Inwi": WAC/RCA, un beau derby à l'affiche en présence du public


Rédigé par L'Opinion le Samedi 22 Octobre 2022



Botola Pro D1 "Inwi": WAC/RCA, un beau derby à l'affiche en présence du public
Les yeux seront braqués ce dimanche sur le 133ème derby de la capitale économique du Royaume, qui mettra aux prises le Wydad (WAC) et le Raja de Casablanca (RCA), au complexe sportif Mohammed V (16h00), en mise à jour de la 6è journée de la Botola Pro D1 « Inwi » de football.

Cette énième confrontation entre les deux rivaux éternels intervient cette année alors que les deux protagonistes sont sur un nuage après leur qualification haut la main pour la phase de poules de la Ligue des Champions d’Afrique. Les protégés de Houcine Ammouta, qui dirigera son deuxième derby sur le banc des Rouge et blanc, auront le moral au beau fixe lors de ce match, d’autant plus qu’ils chercheront, coûte que coûte, à dissoudre le seul point qui les sépare du fauteuil de leader, occupé provisoirement par le FUS Rabat, et mener ainsi, seuls, la danse en tête du classement général.

De son côté, le Raja de Casablanca, qui a signé un début de saison terne en Botola Pro D1, a beaucoup souffert avant de décrocher son premier succès, mercredi dernier à domicile face au Hassania d’Agadir (1-0). En dépit de cette victoire, les hommes de l’entraineur tunisien Mondher Lekbaier pataugent en bas du classement général (12è) avec 6 unités seulement engrangés en 1 victoire, 3 nuls et 1 défaite.

Les Rouges, co-dauphins avec l’AS FAR et l’Olympic Safi (11 pts), aborderont cette confrontation avec une assurance certaine, confortés par leur marche sans faute, un zèle d’invincibilité en Botola et une victoire étincelante (6-0) lors du deuxième tour préliminaire retour de la ligue des champions aux dépens de Rivers United FC du Nigéria.

Selon l’entraineur du WAC, Houcine Ammouta, le derby entre WAC et Raja revêt, certes, une importance capitale pour les deux formations et pour les amateurs du football national, mais il reste « un match comme les autres ».

« Le derby est une rencontre où le vainqueur empochera trois points. C’est un match comme les autres. Nous avons tourné la page des rencontres face à l’Ittihad Tanger (0-0) et Rivers United », a-t-il déclaré à la presse, notant que l’équipe est concentrée sur le match de dimanche contre le Raja.

L’essentiel pour les joueurs, a-t-il poursuivi, est de récupérer physiquement après les deux derniers matches, relevant que la préparation du derby doit prendre en compte les aspects moral et physique.

Les deux points cédés à Tanger, ne doivent pas néanmoins impacter le moral de la troupe de Ammouta qui connait pertinemment que la victoire lors de ce derby leur donnera un ascendant psychologique sur leur rival éternel pour la suite de la Botola.

Dans l'autre camp, les Rajaouis ont fait d’une pierre deux coups après leur victoire à l’arrachée face au HUSA (1-0), en signant leur premier succès de la saison en Botola et en se réconciliant avec leur large public avide de victoires et de titres.

Il va sans dire que ce succès est intervenu à point nommé car les « Aigles Verts » avaient besoin, plus que jamais, de ces trois points afin de se relancer en Botola et gravir quelques échelons au classement.

Pour Mondher Lekbaier, qui va jouer son premier derby casablancais, la confrontation Wydad/Raja est "hors norme et figure parmi les meilleurs derbys du monde".

« Je suis chanceux de pouvoir participer à ce derby que j’ai suivi à plusieurs fois à la télé », a-t-il relevé, dans des déclarations à la presse, notant que la présence du public conférera à ce match un goût particulier.

Dans ce genre de rencontres, a-t-il analysé, la concentration mentale est capitale pour l’emporter, notant que la victoire des siens permettra au Raja de rectifier le tir et signer un nouveau départ.

Le Raja s’était imposé à 36 reprises dans ce derby contre 33 pour le WAC, alors que les deux clubs ténors du football marocain s’étaient neutralisés 63 fois depuis leur première confrontation qui remonte à 1957. Le Raja avait inscrit 114 réalisations contre 104 pour les Wydadis.

Décidément, le derby, qui promet un spectacle inédit tant dans les tribunes que sur la pelouse du stade, a toujours échappé à tout pronostic, d’autant plus que la Botola n’est qu’à son début et les deux protagonistes cherchent à empocher le maximum de points avant la trêve imposée par le Mondial-2022.








🔴 Top News