L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


Sport

Botola Pro D1 / IRT-MAT (1-1) : Le derby de l’exil


Rédigé par Rachid MADANI le Dimanche 26 Novembre 2023

Que peut-on dire des deux clubs du nord qui représentent l’une des grandes Régions du Royaume Tanger-Al Hoceima-Tétouan avec trois provinces et une Wilaya représentant le deuxième pole économique important après Casablanca ?



Beaucoup de choses qui donnent beaucoup à réfléchir.

Une gestion administrative défectueuse, un manque de transparence dans les comptes, aucune politique de formation des jeunes, engagement de nouvelles recrues venant de l’extérieur, une commission technique hésitante sans aucun pouvoir de décision, un comité illégal (IRT dans l’attente d’une assemblée générale, le MAT avec un bureau provisoire !).

A vrai dire, oubliant la crise de leur club, sur la belle pelouse verdoyante du stade Bachir de Mohammedia, les deux formations ont livré un match quelconque, médiocre, avec très peu de motivation devant l’absence du public.

 Que c’était triste de voir un derby du nord devant des gradins vides et devant les caméras de la télévision (une autre honte !).

Les occasions de but étaient rares et tout le jeu se situait au milieu du terrain. Après le premier coup de sifflet, les Tétouanais paraissaient plus frais et plus athlétiques et sur le papier, ils étaient supérieurs vu le classement actuel.

Les Tangérois n’avaient pas le moral et leur esprit de combativité était ailleurs. Ils avaient une multitude de problèmes avec un retard de trois mensualités non payés et des logements de fonction avec des loyers non réglés.

Cette semaine, la préparation de leur match du championnat n’avait pas eu lieu du fait qu’ils étaient en grève. Le comité était absent était l’équipe étai sur le point de déclarer un inévitable forfait. Il a fallu enfin des promesses du président Cherkaoui pour  voir les footballeurs pendre le voyage à Mohammedia.

Rencontre d’un niveau très faible  et tantôt Najhi tantôt Alaoui, les entraineurs sur le banc de touche étaient dépassés et il n’y avait aucun système de jeu clair.

 Toutes les opérations étaient trop confuses et le bon football  était absent. 53% de domination pour l’IRT, 47% pour le MAT. Les locaux, qui recevaient  à l’exil les Tétouanais, méritaient mieux car le malchanceux défenseur Saoud ex MAT les a privés d’une victoire qui était largement à la portée de l’équipe.

Après avoir commis maladroitement un pénalty  à la 21ème minute (0-1 but marqué par le Sénégalais Badji), il rata un pénalty à la 93ème mn qui aurait donné la victoire  à  l’IRT. Quant au but égalisateur, il fut marqué à la 32ème mn par Ouasti à la suite d’un coup franc tiré par le même Saoud. Après le 1-1, la deuxième mi-temps fut équilibrée  de bout en bout avec le renforcement de la défense d’un coté comme de l’autre.

Les deux formations optaient pour les contre attaques tout en s’efforçant à ne pas encaisser de but.

Les portiers  Kaya et Alaoui avaient très peu de travail. Une expulsion pour protestation après le deuxième carton jaune de Kerouch n’a pas défavorisé les visiteurs du fait qu’il restait à peine une minute à jouer.
 Trop de fautes sifflées au cours du derby avec un jeu agressif ont donné plus de peur que de mal mais il y avait un bon esprit sportif avec le fair-play chez tous les joueurs.