L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Sport

Botola Pro D1 / DHJ-UTS (1-0) : Le Diffaâ se fait peur, mais assure l’essentiel !


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Samedi 3 Septembre 2022



Ph.Aziz
Ph.Aziz
Après une saison 2021-2022 décevante, le DHJ mise beaucoup sur cette nouvelle saison.
 
En recevant le nouveau promu l’UTS lors du premier match de la journée, les Jdidis avaient l’occasion de se mettre rapidement en confiance.
 
Ce fut le cas durant une bonne partie de cette rencontre, notamment en première mi-temps, où ils assurent l’essentiel en conservant les trois premiers points de la saison.
 
Grâce à un but de Réda Lakhmidi (4’), le DHJ a signé sa première victoire vendredi au stade El Abdi, dans le cadre de la première journée  de la Botola Pro D1 « Inwi », en battant l’Union Sportive Touarga sur le score étriqué de (1-0).
 
Le premier half a été rythmé par les opportunités des locaux, conduits par Réda Lakhmidi et Mostapha Jumua, face à une équipe courageuse, mais qui évoluait encore sous pression, révélant d’énormes défaillances, notamment dans l’axe central de sa défense.
 
Et c'est d'ailleurs sur une première grosse opportunité que Réda a ouvert la marque (4’).
 
Les poulains de Skitioui ripostaient par de timides tentatives mais dangereuses, sans pouvoir vraiment inquiéter les bois du gardien Chennoufi.
 
 Les visiteurs ont également essayé par des ballons arrêtés, mais les frappes manquaient à chaque fois le cadre du portier jdidi. 
 
La deuxième mi-temps allait connaître un autre visage. A plus forte raison, après la sortie de Maftoul et Chichane pour blessures, ce qui a complètement déstabilisé le milieu de terrain du DHJ, impactant mal l’animation offensive des Doukkalis.
 
Se débarrassant peu à peu de la pression, la ligne d’attaque de l’UTS, conduite par Kombous, Harmach, Zouhzouh et Simon Diedhou, sort de sa léthargie, subissant une foudre d’attaques successives et de nombreuses franches occasions pour revenir au score, mais péchèrent dans le carré des 18 mètres par manque de finition.
 
Mokoko fut même obliger de dégager un ballon de but du fond des filets du portier Chennoufi (65’).
 
La fin du match s’est jouée presque à sens unique contre un seul joueur. Celui-ci s’appelle le gardien Chennoufi, qui fut sollicité à moult reprises par de belles parades, pour garder sa cage indemne et préserver ainsi cette petite, mais ô combien précieuse victoire de son club. 
 
Un bon début donc pour le DHJ qui aura un déplacement périlleux Casablanca, en début de la semaine prochaine, où il devra en découdre avec le WAC, pour le compte de la deuxième journée de la Botola Pro D1.
 








🔴 Top News