Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Botola Pro / D 1 : IRT-RSB (1-1): Des joueurs et un jeu intenses !


le Mardi 15 Septembre 2020

Un match plein et animé, des actions de buts, des occasions non concrétisées, deux schémas techniques différents…



Botola Pro / D 1 : IRT-RSB (1-1): Des joueurs et un jeu intenses !
Les deux clubs avant l’entame n’étaient pas sur la même planète. Les Tangérois sous la menace de la relégation, les Berkanais pour une place au podium. Cet état d’âme a déterminé la prestation des deux parties. Les joueurs ont fait preuve d’agressivité positive, d’intensité, d’engagement dans les duels et de plus de disponibilité physique et mentale.

L’Itihad, fidèle au système adopté depuis la reprise, s’est replié laissant l’initiative à la Renaissance ne réagissant que par des contres. L’impression dégagée : les visiteurs semblaient en supériorité numérique étant toujours à l’origine de l’animation et occupant plus d’espace sur le terrain du jeu. Ils étaient continuellement en mode offensif. Leur harcèlement a failli être payant.

Une partie intense et rapide

Un jeu intense, rapide, un match plein et animé, des actions de buts, des occasions non concrétisées, deux schémas techniques différents, l’un offensif, l’autre défensif, et surtout un excellent arbitrage et une bonne utilisation de la VAR, ont donné une certaine qualité au match. Les joueurs, physiquement, se sont investis à fond. Si les Berkanais ont été les plus entreprenants et les plus créatifs, les Tangérois, grâce à leur réactivité et à leurs contres, n’ont pas démérités. Le spectacle offert par les deux parties, sans être alléchant était intéressant. Le résultat final est conforme au déroulement du match.

L’arbitre Kachaf, l’homme du match !

Pour une fois, le titre de l’homme du match sera attribué au jeune arbitre Mustapha Kachaf. Il a fait preuve de beaucoup de lucidité, de perspicacité et de courage. Sa bonne condition physique l’a servi. Il a toujours été proche de l’action. Sa façon de se déplacer sur le terrain lui a permis d’avoir une bonne vision et de là des prises de décisions correctes et justes. Il a eu le courage de prendre des décisions (correctes) qui ont eu de l’influence sur le résultat final. C’est notamment le cas du but de la RSB non validé pour hors-jeu du joueur berkanais à l’origine du but refusé et du coup franc direct non accordé à la RSB après concertation avec la VAR et le visionnage de l’action litigieuse.

- La VAR a été un auxiliaire déterminant dans le résultat final mais il fallait « quelqu’un» de courageux et de visionnaire pour prendre la décision finale. Kachaf globalement s’est bien tiré.

Les buts

Les Berkanais ont ouvert le score à la 30ème minute par Laâchir à la suite d’un puissant tir qui a surpris Hicham El Majhad, le portier tangérois. Auparavant, Anis El Mouddene et Mukoko n’avaient pas été loin de scorer pour les locaux. El Mouddene a même vu sa déviation de la tête s’écraser sur la transversale.

Il a fallu attendre la seconde partie pour assister à l’égalisation de l’Itihad, suite d’une mésentente entre Zouhir Laâroubi et un coéquipier. Une longue balle sans danger réel parachuté dans la surface de réparation, le gardien et un défenseur berkanais, en mésentente, ont laissé filer le ballon vers El Wahabi, qui bien que surpris, s’est montré opportuniste et précis plaçant le ballon dans les filets.

A. KITABRI