Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Boston Consulting Group travaille bien sur le déconfinement, mais à titre bénévole


Rédigé par Hajar Lebabi le Mercredi 22 Avril 2020

Suite à la publication d'un article sur ledesk.ma faisant état de l'implication du cabinet Boston Consulting Group dans l'élaboration d'une stratégie de déconfinement des populations au Maroc, article qui a soulevé un grand tollé sur les réseaux sociaux concernant les motivations d'une telle décision alors même que le Royaume grouille de compétences locales et qu'il fait face de surcroît à une grande pénurie de devises, le cabinet de Consulting américain, sans démentir son implication, se défend en affirmant qu'elle serait à titre bénévole.



Boston Consulting Group travaille bien sur le déconfinement, mais à titre bénévole
Boston Consulting Group (BCG) a affirmé mercredi qu’il n’a pas reçu de mandat spécifique du gouvernement marocain pour l’élaboration d’une stratégie de "déconfinement". Le communiqué publié par BCG résonne comme une réponse à l'article publié mardi par ledesk.ma selon lequel une stratégie de "déconfinement" aurait été confiée à Boston Consulting Group par le gouvernement marocain.

Dans ce communiqué, le cabinet international fondé à Boston en 1963 souligne que dans le cadre de la mobilisation nationale contre le Covid-19, et au lendemain de la proclamation de l’état d’urgence sanitaire, son bureau de Casablanca a mis à la disposition du ministère de la Santé ses capacités d’analyse et ses études des expériences internationales récentes.


"Cette mobilisation auprès du ministère de la Santé s’inscrit dans un cadre strict de solidarité nationale", ajoute la même source, précisant qu’elle est menée à titre gracieux et ne prévoit donc aucun honoraire.

"Dans les circonstances actuelles, et comme dans de nombreux pays à travers le monde, BCG reste mobilisé pour apporter son aide dans le combat de tous contre la pandémie du Covid-19"; conclut le communiqué.

Un autre communiqué reçu par l'Opinion dans la soirée du mercredi va dans le même sens. Il émane du ministère de la santé qui nie lui aussi avoir contracté une quelconque transaction avec Boston Consulting Group qui aurait proposé ses services à titre gracieux. 

Avec MAP