Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Benchaâboun présente le budget de son ministère devant les conseillers


Rédigé par A.M le Mercredi 25 Novembre 2020

Devant les membres de la Commission des finances et du développement économique à la Chambre des conseillers, Mohammed Benchaâboun, ministre de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration a présenté, ce mercredi le budget sectoriel de son département au titre de l'année 2021. 24,54 milliards de dirhams de crédits seront dédiés pour les charges communes, les prochaines élections auront également leur part du gâteau.



Benchaâboun présente le budget de son ministère devant les conseillers
Selon l’argentier du Royaume, ces crédits sont destinés à couvrir les charges de compensation à hauteur de 13,54 MMDH, ainsi que les allocations, rentes et pensions diverses qui nécessiteront 615 millions de dirhams (MDH). Les crédits serviront également à alimenter des systèmes de la protection sociale pour un montant de 580 MDH.

En outre, le ministère de l'Économie va déployer 5,35 MMDH pour financer le déficit du régime des pensions militaires, et les allocations familiales au profit des retraités des régimes gérés par la Caisse Marocaine des Retraites (CMR), a précisé M. Benchaâboun.

Un budget 3,59 MMDH sera allouée au fonctionnement du ministère, dont 3,07 MMDH seront consacrés aux dépenses de personnel, 415 millions aux matériels et dépenses diverses, et 105 millions aux dépenses d'investissement.

Le ministre de l'Économie et des Finances a poursuivi en indiquant que 4,15 MMDH seront alloués aux dépenses imprévues et dotations provisionnelles afin de couvrir les dépenses exceptionnelles, ainsi que les dépenses liées aux échéances électorales prévues en 2021. Lesquelles auront droit à 1,5 milliards de dirhams.

Concernant la lutte contre les crise liée aux effets de la Covid-19, Mohammed Benchaâboun a rappelé les mesures prises par son ministère, à savoir la création du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie, le pilotage du Comité de veille stratégique, la mise en œuvre du chantier de la décentralisation administrative et la simplification des procédures et des formalités administratives.

  


Dans la même rubrique :
< >