Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Baraka dévoile le programme de l'Istiqlal pour l'Oriental et annonce la fusion avec le Parti Al Ahd


Rédigé par Hiba Chaker le Dimanche 13 Juin 2021

En marge de la tournée du Parti de l’Istiqlal dans les provinces de la région de l'Oriental, une rencontre du Secrétaire Général, Nizar Baraka, avec les habitants de la région de Driouch a été tenue, samedi 12 juin, sous le thème « La priorité du développement des zones frontalières au programme du Parti de l'Istiqlal ».



Cette visite a également été l'occasion pour le Parti Al Ahd d'annoncer sa fusion avec le Parti de l'Istiqlal, et de fédérer les rangs et les efforts pour atteindre l'équité de développement souhaitée, qui incarne une expression sincère de réconciliation avec le Rif.

Le SG était accompagné des deux membres du Comité exécutif du parti, Moulay Hamdi Ould Errachid et Omar Hjira, coordinateur du parti dans l'Oriental, en plus des inspecteurs du parti et de nombre d'élus, cadres et militants de la région.
 
La rencontre portait principalement sur le souhait du parti  qu’un intérêt particulier soit accordé à la région de l’Oriental et surtout au Rif. 

Vu les différents problèmes que rencontrent les habitants de la province de Driouch, tels la pénurie de l’eau, la déscolarisation, le chômage, l’absence d’infrastructures de base… Nizar Baraka a déclaré qu’en plus du programme électoral national, le Parti de l’Istiqlal consacre un programme spécial pour le développement des zones frontalières, afin de répondre à ces problèmes.

Pour Baraka cette décision fait partie d’une dynamique politique déjà lancée par le parti depuis les moments critiques du Hirak. «  Je rappelle que lors du mouvement du Rif, le seul SG d’un parti politique qui était présent dans les lieux, est celui du Parti de l’Istiqlal », a-t-il assuré. Depuis, le parti crie haut et fort « Nous n’avons pas peur de la vérité. Nous considérons qu’il y’a beaucoup de malentendus concernant l’affaire du Rif, et nous demandons que chacun assume sa responsabilité ».
 
Par ailleurs, Nizar Baraka a abordé la question des tensions diplomatiques entre l’Espagne et le Maroc. Il a, dans ce sillage, réaffirmé la nécessaire récupération de Sebta et Mellilia et rappelé à l’occasion « que nous refusons d’appeler les Rifains des séparatistes, appellation donnée par des partis du gouvernement actuel, les Rifains ont également lutté pour l’indépendance du Maroc, c’est Abdlekrim El Khatabi et c’est vous aujourd’hui qui appellez à la libération de Sebta et Melilia », insista-t-il.

Parallèlement, Nizar Baraka a fait une visite au domicile du regretté istiqlalien Ahmed Ghaleb dans la ville d'Azghangan, où il a présenté, en son nom propre et en celui de tous les Istiqlaliens, les condoléances à sa famille.