Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Banque mondiale : L'économie marocaine devrait enregistrer une croissance de 1,1% en 2022


Rédigé par S.M* le Jeudi 14 Avril 2022

L'économie marocaine devrait enregistrer une croissance de 1,1% en 2022 avant de progresser à 4,3 % en 2023, selon les prévisions de la Banque mondiale (BM) publiées jeudi.



Dans son dernier "Bulletin d'information économique de la région MENA", l’institution financière internationale a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour l’économie marocaine annoncées auparavant en janvier, qui étaient de l’ordre de 3,2%.

"Les prévisions de croissance pour avril 2022 pourraient être influencées par le choc inattendu de l’éclatement de la guerre en Ukraine, contrairement aux prévisions de janvier 2022", explique la Banque mondiale qui précise que "les taux de croissance des pays importateurs de pétrole sont revus à la baisse du fait de l’augmentation anticipée des coûts d’importation de l’énergie et des produits alimentaires".

L’institution de Bretton Woods estime, par ailleurs, que l’inflation, après un taux de 1,4% l'an écoulé, devrait atteindre 4% en 2022 au Maroc, avant de revenir à 1,8% en 2023.

Intitulé "Confrontation avec la réalité: prévisions de croissance dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord en période d'incertitude", le dernier bulletin d’information économique de la BM évoque "une reprise inégale, les moyennes régionales masquant de grandes différences".

"Une incertitude accrue entoure cette prévision en raison de la guerre en Ukraine et de la menace continue que représentent les variantes de la COVID-19", indique-t-on.
 
Par la même occasion, la Banque mondiale a mis en avant la réponse efficace du Maroc des pouvoirs publics au Maroc en termes d'aides aux familles vulnérables pendant la crise sanitaire.  "En effet, le programme de transferts monétaires Tadamon au Maroc a largement dépassé sa cible initiale, à savoir les ménages de travailleurs du secteur informel, atteignant près de 80% de la population du Royaume, avec l’un des taux d’élargissement de la couverture les plus élevés par rapport aux niveaux antérieurs à la Covid-19", souligne le rapport de l’organisation de Bretton Woods.
Par ailleurs, la Banque mondiale fait observer que seul un tiers des pays en développement de la région MENA ont des taux de vaccination supérieurs à ceux de pays de niveau comparable, notant que le Maroc figure "en tête" de ce classement, avec plus de 60% de la population vaccinée.
 
En revanche, note le rapport, des pays comme l’Algérie n’ont vacciné qu’environ 15% de leur population.