Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Bank Al-Maghrib: Les TPE face aux délais de paiement asphyxiants


Rédigé par A.CHANNAJE le Lundi 2 Août 2021

Les délais de paiement interentreprises continuent d’enregistrer des niveaux largement supérieurs aux délais réglementaires. Plus de la moitié des entreprises sont payées au-delà du délai réglementaire de 60 jours et 35% dans des délais supérieurs à 120 jours, selon Bank Al-Maghrib,



Les différentes restrictions mises en place par les autorités pour contrer la progression de la pandémie de la Covid-19 ont fortement impacté l’activité économique, qui accuse une détérioration de la trésorerie des entreprises, souligne Bank Al- Maghrib (BAM).

« En attendant de disposer des éléments bilanciels de 2020, qui permettraient une analyse plus fine de l’impact de la crise sur les pratiques de paiement, les chiffres disponibles portant sur l’exercice 2019 permettent de s’enquérir des paiements interentreprises à la veille de la crise amorcée en 2020 », relève la Banque centrale dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2020, présenté, le samedi 31 juillet, devant SM le Roi par le Wali Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri.

Ainsi, poursuit la même source, les calculs de Bank Al-Maghrib sur la base d’une population de 67.176 entreprises non financières privées, retenue à l’issue d’un processus de fiabilisation des données, font ressortir que les délais de paiement interentreprises continuent d’enregistrer des niveaux largement supérieurs aux délais réglementaires.

Chiffres à l’appui : plus de la moitié des entreprises sont payées au-delà du délai réglementaire de 60 jours et 35% dans des délais supérieurs à 120 jours. Du côté fournisseurs : près de 40% des entreprises règlent leurs factures après 60 jours et 60% d’entre elles dans des délais supérieurs à 120 jours.

L’hécatombe chez les TPE

L’analyse des niveaux des délais de paiement clients par taille d’entreprise révèle une situation problématique pour les petites structures, tous secteurs confondus. Des niveaux qui dépassent 200 jours de chiffre d’affaires (JCA) sont enregistrés pour les TPE (Très Petites Entreprises) dans les secteurs du « transport et entreposage » et de l’«industrie manufacturière ».

Les entreprises qui opèrent dans le secteur de l’«hébergement et restauration » dont l’activité est orientée vers une clientèle de particuliers se distinguent avec des délais relativement courts, de 20 JCA pour les grandes entreprises (GE), de 37 JCA pour les PME et 45 JCA pour les TPE. Le délai de paiement clients est le ratio des créances clients nettes des avances clients rapporté au chiffre d’affaires (CA), exprimé en JCA, précise la même source.

En termes d’évolution, Bank Al- Maghrib indique que les allongements les plus notables des délais de paiement ont été observés pour le secteur de la « construction », où les TPE ont vu leurs délais de recouvrement s’allonger de 39 JCA par rapport à 2018. En revanche, les délais clients ont été en baisse, principalement pour les GE dans la « construction » et les « activités de services » ou encore les PME du secteur du « commerce, réparation d’automobile et de motocycles » ou de l’«industrie manufacturière ».

Pour ce qui est des délais fournisseurs, ils se sont globalement stabilisés, mais leur évolution reste largement différenciée par secteur et par taille d’entreprise. La Banque centrale cite l’exemple ici de l’ensemble des entreprises qui opèrent dans le secteur de « l’hébergement et restauration» qui ont pu améliorer leurs délais de paiement, avec des baisses moyennes de 21 jours achat (JA) chez les GE, de 4 JA chez les PME et de 1 JA chez les TPE. 

Quid des grandes entreprises ?

Pour les autres secteurs, ce sont principalement les grandes structures qui ont fourni des efforts au cours de 2019 pour améliorer leurs délais, notamment celles opérant dans les « activités de services » avec une baisse moyenne de 21 JA, ou dans les « transports et entreposage », et dans l’ « industrie manufacturière » avec des baisses de 6 JA.

En termes de niveaux, les données de Bank Al-Maghrib montrent que les délais les plus longs ont été observés chez les GE, notamment dans la « construction » à 213 JA et dans les « activités de services » à 186 JA.

« En effet, si la nature de la clientèle permet d’expliquer l’hétérogénéité par secteurs, le déséquilibre des rapports de force en faveur des grandes entreprises au détriment de leurs fournisseurs et leurs longs processus de paiement (mode de facturation, vérification des produits livrés, etc.) peuvent expliquer les différences observées par taille d’entreprise, qui demeurent importantes et augmentent au fil des années », explique-t-on.

Enfin, s’agissant des TPE, Bank Al-Maghrib estime qu’elles ont des pratiques de paiement qui varient sensiblement d’un secteur à un autre. A titre d’illustration, elles ont enregistré une moyenne de 60 JA dans les secteurs de la «construction » et de «l’hébergement et restauration», tandis que dans le reste des secteurs, la moyenne ressort au-delà des 90 jours, avec notamment 126 JA dans le « commerce, réparation d’automobile et de motocycles » ou encore 106 JA dans les « activités de services ».
 
A. CHANNAJE

L'info...Graphie


  


Dans la même rubrique :
< >