Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

BERD : Le financement vert en tête des investissements au Maroc


Rédigé par Kawtar CHAAT le Mardi 1 Février 2022

La finance verte a dominé les activités de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) au Maroc en 2021, représentant pour la première fois plus de la moitié de ses investissements dans le Royaume.



BERD : Le financement vert en tête des investissements au Maroc
La vision du Maroc en matière de changement climatique est ancrée dans la Loi-cadre 99- 12 portant Charte Nationale de l’Environnement et du Développement Durable (CNEDD). Cette volonté politique d’agir en faveur de l’adaptation au changement climatique vient d’être consacrée une nouvelle fois par le programme de financement de la BERD. L’investissement total de la Banque, d’un montant de 211 millions d’euros dans 10 projets, était entièrement axé sur le secteur privé, indique la BERD dans un communiqué.

« À travers son mécanisme de financement d’une économie verte et le programme pour une chaîne de valeur verte, la BERD a fourni au total 88 millions d’euros aux banques partenaires pour aider les petites et moyennes entreprises (PME) et les sociétés à investir dans les technologies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique », précise la banque.

En outre, un prêt de 6 millions d’euros a été accordé à Lamatem, producteur marocain de vêtements médicaux haut de gamme, qui a été le premier projet de la BERD à bénéficier d’une garantie de partage des risques de la part de l’Union Européenne (UE) dans le cadre de son programme de Fonds européen pour le développement durable, qui aide à atténuer l’impact de la Covid-19 sur les progrès en matière d’inclusion financière, et à répondre aux besoins en liquidités à court terme dans le contexte du relèvement de la pandémie.

La Banque européenne a également accordé un prêt de 10 millions d’euros au fabricant africain de matelas Dolidol pour financer un projet de recyclage visant à convertir les bouteilles usagées en polytéréphtalate d’éthylène (PET) en fibres de polyester pour les produits de literie.

Au cours de l’année écoulée, l’organisation internationale a continué d’encourager les investissements directs étrangers et l’intégration régionale en participant à une obligation environnementale, sociale et de gestion émise par Faurecia, grand équipementier automobile européen, pour financer ses opérations au Maroc et soutenir son objectif de devenir neutre en carbone d’ici à 2025, révèle la même source, ajoutant que la BERD a également aidé le fromager tunisien Land’or à développer ses activités au Royaume.

A travers son programme de conseil, mettant l’accent sur les technologies numériques, les femmes entrepreneurs et les questions écologiques, la Banque a aidé 75 petites et moyennes entreprises (PME). Financé par l’Union Européenne, ce programme de conseil vise à améliorer la compétitivité des PME dans plusieurs domaines d’expertise.

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement a souligné que le Maroc a mené un certain nombre de réformes majeures en 2021, notant que l’Autorité nationale marocaine de régulation de l’énergie a approuvé le tout premier code du réseau électrique du pays, une étape majeure dans la libéralisation du secteur de l’électricité et le développement de nouvelles capacités renouvelables.

La BERD a par ailleurs lancé, en coopération avec le ministère marocain de l’Économie et des Finances, l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) et la Bourse de Casablanca, un programme d’apprentissage en ligne relatif aux marchés des capitaux pour améliorer les compétences et les connaissances des professionnels du secteur financier en matière de gestion des risques.

Ces bons résultats font suite à l’engagement de la Banque d’aligner tous ses investissements, d’ici la fin de l’année, sur les objectifs de l’Accord de Paris, qui vise à réduire le changement climatique. Le communiqué conclut que cette relation entre le Royaume et la BERD continuera à se développer puisqu’en 2022 «le Maroc accueillera pour la première fois l’Assemblée annuelle de la BERD à Marrakech les 10, 11 et 12 mai».

Au Maroc, les investisseurs commencent de plus en plus à se soucier du changement climatique, et le boom des obligations vertes, utilisées pour financer des projets respectueux du climat, en est la preuve.



Kawtar CHAAT