Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

BBC : le Sahara embellit la nouvelle carte du Maroc


Rédigé par Achraf EL OUAD le Lundi 30 Août 2021

Quelques mois après que BBC Arabic ait utilisé une carte non divisée du Maroc dans ses reportages, la BBC anglaise franchit le même pas et adopte une nouvelle carte du Royaume intégrant toutes ses provinces du Sud.



Dans un article présentant le Royaume sous le titre « Profil du pays du Maroc », la BBC (British Broadcasting Corporation), le diffuseur national britannique basé à Londres et la plus grande société de radiodiffusion au monde en matière de revenus bruts et de téléspectateurs, a utilisé une carte, désormais disponible sur son site officiel, non divisée du Maroc qui comprend toutes les provinces du Sud dans la région du Sahara.

En fait, l’adoption de cette nouvelle carte du Royaume par la BBC fait suite à une décision similaire de la BBC Arabic qui a utilisé pour la première fois la carte non divisée du Maroc dans un reportage sur le « Lion d’Afrique 2021 », présenté par le journaliste syrien Ahmed Fakhoury en juin dernier. Depuis lors, le Sahara demeure dans son Maroc sur les antennes de la BBC.

Réagissant à ce sujet, le politologue Samir Bennis a qualifié la décision de la chaîne britannique de « logique » et a attribué l’adoption par le diffuseur britannique de la carte marocaine non divisée aux relations historiques entre les deux Royaumes, faisant référence à « l’accord de mars 1895 que le Royaume-Uni a signé avec le Maroc, dans lequel il reconnaissait que le territoire du Sahara était marocain ». Selon Bennis, qui s’est exprimé sur son compte Twitter, « le Royaume-Uni sait mieux que tout autre pays que le Sahara a toujours appartenu au Maroc. Il l’a dit dans l’accord de mars 1895 qu’il a signé avec le Maroc dans lequel il a reconnu que le territoire était marocain. L’Histoire ne ment pas. La vérité l’emporte toujours et le Maroc prévaudra ».

Depuis la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara en décembre de l’année dernière, plusieurs sites Web officiels américains et internationaux ont également inclus la région dans leurs représentations cartographiques respectives du Maroc. Parmi les organisations dont les sites officiels affichent désormais une carte du Maroc avec les provinces du Sud figurent National Aeronautics and Space Administration (NASA), l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), le Département d’État américain et la Central Intelligence Agency (CIA).

La grande compagnie aérienne américaine Delta utilise également la carte intégrale du Maroc sur son site Web depuis mars 2021, les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) utilisent également la carte entière du Royaume dans leurs recommandations de voyage à l’ère du Covid-19. De plus, plusieurs chaînes de télévision internationales incluent aussi le Sahara dans leurs cartes du Maroc dans les bulletins météorologiques.

Achraf EL OUAD 

Repères

Arte sur la même voie
Lors de l’émission télévisée « 28 minutes » diffusée sur Arte, l’éditorialiste et spécialiste du monde arabe Mustapha Tossa, a expliqué que « l’état aussi bien crispé que frustré du régime algérien est principalement dû à deux événements majeurs : la reconnaissance par Trump de la souveraineté du Maroc sur son Sahara qui plie le match et met fin au différend, et la reprise des relations marocoisraéliennes qui représente un grand danger pour les autorités algériennes, et qui, d’ailleurs, explique le nombre croissant d’Iraniens qui s’infiltrent dans la région. L’Algérie mise sur un rapport de force ».

Une gifle de plus sur la joue de la voisine
Rupture des relations diplomatiques, diverses accusations, guerre médiatique et ainsi de suite… L’indépendance du Sahara, partie intégrante du territoire marocain, est depuis des décennies le rêve inachevé, voire inaccessible, du régime algérien. On croirait presque que cette décision de la BBC porterait plus de préjudice au régime algérien que les incendies qui ont ravagé la Kabylie. Certainement, l’Algérie, actuellement, est un pays capable d’investir des millions pour allumer des incendies politiques au Maroc, mais, au bout du compte, elle reste incapable de se procurer quelques canadairs pour éteindre ses feux de forêts.

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc