Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Azzedine Ibrahimi : un allégement des mesures préventives envisageable en été


Rédigé par Anass Machloukh le Dimanche 28 Mars 2021

Au moment où le relâchement de la population est de plus en plus palpable, le membre du Comité scientifique Azzedine Ibrahimi a estimé qu’il est possible d’alléger les mesures préventives et les restrictions de déplacements dans les premiers mois d’été, en se basant sur des indicateurs scientifiques sur la maitrise de la pandémie au Maroc. Détails



Azzedine Ibrahimi : un allégement des mesures préventives envisageable en été

Sommes-nous en train de maitriser la pandémie au point de pouvoir se passer les mesures préventives ? C’est la question que se pose de nombreux citoyens au moment où le relâchement et le non-respect des mesures sanitaires tel que le port du masque et la distanciation physique ne cessent de prendre de l’ampleur au sein de la société. 

Dans un poste sur Facebook, Azeddine Ibrahimi, directeur du Laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat et membre du comité scientifique a indiqué qu’il est possible d’alléger les mesures restrictives d'ici aux premiers mois d’été. Pour argumenter son postulat, le spécialiste a expliqué qu’une grande partie de population a pu s’immuniser contre le covid-19 soit de façon naturelle soit par la vaccination. Selon M. Ibrahimi, qu’entre 25 et 30% des marocains a développé une immunité naturelle, en ayant contracté le coronavirus, dans ces cas symptomatiques ou asymptomatiques. S’ajoutent à ces derniers les personnes âgées, considérées à risque, dont la majorité a été vaccinée, poursuit le médecin, ajoutant que les marocains de moins de soixante ans ne développent pas des cas critiques et donc ne nécessitent pas, dans la plupart des cas, une hospitalisation, hormis quelques exceptions.

En se basant sur toutes ces données, Azzedine Ibrahimi pense que même si le Maroc ne reçoit pas de nouveaux lots de vaccins dans les prochaines semaines, il encore possible d’alléger les mesures restrictives et sanitaires tout en maitrisant la situation épidémiologique. « Oui et avec audace, je dis qu’il serait possible de faire des premiers mois d’été, une première étape pour atténuer toutes les mesures sanitaires », a-t-il écrit, précisant qu’il faut multiplier la vigilance durant les semaines qui viennent pour passer un été sans restriction.

Rappelons que retards de livraison des vaccins Astrazeneca et Sinopharm, le rythme de la campagne de vaccination a visiblement chuté ces dernières semaines, après un démarrage exemplaire. Plus de 4 302 183 personnes sont vaccinées jusqu’à présent, depuis le début de la campagne, dont 3 332 292 ont eu leur deuxième dose, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé. Le Maroc compte vacciner plus de 25 millions de personnes, soit 80% de la population pour atteindre l’immunité collective. Face aux troubles d’approvisionnement, le Maroc a diversifié ses sources, en autorisant le vaccin russe Spoutnik-V, et en commandant un million de doses. Une mesure préventive destinée à assurer la continuité de la campagne de vaccination.