Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Attentat de Marrakech 1994 : Abdelilah Ziyad comparaît devant la justice


Rédigé par Achraf EL OUAD le Vendredi 29 Octobre 2021

Abdelilah Ziyad, cerveau de l'attentat de 1994 à l'hôtel Atlas Asni de Marrakech, a été entendu, mercredi 27 octobre, par le juge d'instruction chargé des affaires de terrorisme.



Attentat de Marrakech 1994 : Abdelilah Ziyad comparaît devant la justice
Expulsé par les autorités françaises avec un groupe de collaborateurs des services de renseignement algériens au Maroc, Abdelilah Ziad, ex-membre du Mouvement de la Jeunesse Islamique Marocaine (MJIM) de Motei Abdelkrim est arrivé au Maroc à bord d’un vol qui a atterri à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca.  

Abdelilah Ziad, alias Rachid alias Bachir Abdelmalek alias Irbaiyine Abderrahman, âgé aujourd’hui de 63 ans et cerveau de l'attentat de 1994 contre l'hôtel Atlas Asni de Marrakech, doit encore être soumis aux investigations judiciaires nécessaires. En fait, il a été entendu, mercredi 27 octobre, par le juge d'instruction chargé des affaires de terrorisme.

Quelques sources sécuritaires ont confié à nos confrères de Hespress que l’homme extradé le même jour depuis la France, a été relâché vers 1h du matin, suite à l’expiration du délai de prescription, que ce soit pour les crimes de terrorisme ou d’atteinte à la sécurité de l’État.

Les crimes commis par Abdelilah Ziyad remontent à 1982, 1993 et 1994, notamment « l'attentat d’Atlas Asni » à Marrakech, les événements du « Restaurant McDonald's » à Casablanca, ceux de la Société marocaine de dépôt et de prêt à Oujda, ainsi que l'incident d’une course poursuite à Fès, rappellent les mêmes sources.

Ziad, dirigeant de la Chabiba islamique, a quitté le Maroc pour se rendre en France avant d’être expulsé en 1984. Il aurait ensuite rejoint la Libye puis l’Algérie avant de retourner en France et de commander à Paris « sous les ordres des services algériens, des actes subversifs visant le Maroc ». Qualifié de « taupe des renseignements algériens », cet imam terroriste a été finalement arrêté en 1997 et condamné à 8 ans de prison, avant d’être libéré en 2001 après avoir purgé quatre ans de prison.

Il est à rappeler que lors de l’attentat de Marrakech de 1994, dont Ziad est le cerveau, un commando de deux hommes armés et cagoulés ont tiré des coups de feu en l'air, se sont emparé de la caisse et ont pris pour cible un petit groupe de touristes présent dans le hall. Deux Espagnols ont été tués et une Française grièvement blessée. Ledit commando terroriste était composé de Stéphane Aït Idir, Redouane Hammadi et Tarek Felah, trois ressortissants français d'origines algérienne et marocaine.

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc