L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Régions

Assilah / 43ème Moussem culturel international : Poursuite d’un succès « fulgurant et inédit »


Rédigé par L'Opinion (Avec MAP) le Lundi 17 Octobre 2022

Les travaux de la session d'automne de la 43ème édition du Moussem culturel international d'Assilah se sont ouverts, dimanche soir, en présence d’un parterre d'experts, d’intellectuels et de chercheurs marocains et étrangers.



Cette édition, qui se tient du 16 octobre au 5 novembre, sous le Haut Patronage de SM le Roi, à l'initiative de la Fondation du Forum d'Assilah, en partenariat avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication et la commune d’Assilah, sera marquée par l’organisation de sept colloques dans le cadre de la 36ème édition de l'Université ouverte Al-Mu’tamid Ibn Abbad et d'activités artistiques et culturelles. 

Dans une allocution lue en son nom lors de la cérémonie d'ouverture de cet événement, tenue à la Bibliothèque Prince Bandar Ben Sultan, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a souligné que le Moussem d'Assilah a réalisé un succès fulgurant et inédit sur plusieurs décennies, avec un rayonnement renouvelé, sans être affecté par les facteurs de "l'érosion historique" qui ont ravagé les idéologies, remodelé les sociétés et démantelé des systèmes économiques et de pensée, depuis les années soixante-dix jusqu'à nos jours.

M. Bourita a relevé que cette "success story" a fait du Moussem d'Assilah un haut lieu de la culture et de la pensée, et un espace de réflexion collective constructive autour des défis actuels et récurrents, dans une harmonie intelligente et selon une vision perspicace et professionnelle, à travers laquelle il est devenu un espace d'échange culturel et intellectuel de haut niveau et un modèle par rapport aux autres événements culturels.

Il a affirmé que l'attention particulière accordée par cette édition à la question "des mouvements séparatistes et des organisations régionales en Afrique" témoigne de l'importance renouvelée de ce Forum, notant que les défis sécuritaires auxquels fait face actuellement le continent africain sont, dans leur majorité, inédits et imprévisibles, et ne cessent de s'aggraver et de prendre de l'ampleur.

Pour sa part, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a indiqué, dans une allocution lue en son nom, que le Moussem d'Assilah est devenu un espace de choix pour débattre des questions humanitaires et des défis régionaux et internationaux, qui deviennent de plus en plus complexes, notant que le Forum a accompagné plusieurs changements qu'a connus le monde, à travers la présentation et le diagnostic des faits, la mise en garde contre les risques, et la proposition des solutions et des alternatives.

De son côté, le secrétaire général de la Fondation du Forum d'Assilah, Mohamed Benaissa, a assuré que cet attachement exempt de desseins personnels, qui a toujours constitué une source d’énergie essentielle et un ferme soutien moral pour le Moussem, à l’instar du soutien constant, du Haut Patronage ininterrompu et de l'attention particulière que SM le Roi Mohammed VI, accorde à la culture et aux arts en général, et à la manifestation culturelle mondiale d’Assilah en particulier, qui constitue le fondement essentiel à la continuité du Moussem.

M. Benaissa a précisé que le colloque inaugural de cette édition "permettra de poursuivre le débat sur la relation existant entre nous qui appartenons à cet espace géographique commun, en s’interrogeant sur la réalité politique au sein de laquelle nous vivons, de même que sur l’avenir vers lequel nous aspirons", précisant que l’objectif poursuivi consiste à aiguiser une nouvelle énergie de réflexion sur le thème du "séparatisme" dans le rapport le liant à l'État-nation, d'autant plus que le débat ouvert sous cet angle étant passé par plusieurs stades et parvenu à accumuler diverses lectures, dont le facteur commun sont les préoccupations d'appartenance à un espace commun. 
 



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News