Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Culture

Arts plastiques : Un Musée pour Mohamed Melehi à Asilah


le Mercredi 25 Novembre 2020



C’est sous la direction de la Fondation du Forum d’Asilah qu’un groupe d’artistes plasticiens de la ville d’Asilah organise, du 16 au 27 novembre au Palais de la Culture, un atelier d’art en hommage à l’artiste-peintre feu Mohamed Melehi. Pour Mohamed Benaïssa, secrétaire général de la Fondation du Forum d’Asilah, «Cet atelier est une évocation spirituelle et émotionnelle de l’esprit du grand artiste, qui est considéré comme l’un des pionniers de la modernisation des arts plastiques au Maroc».

«Les travaux réalisés dans cet atelier constitueront le noyau de la collection du musée Melehi, qui sera construit à Asilah vers la fin de l’année prochaine par la Fondation», selon le communiqué publié à cette occasion.

La Fondation du Forum d’Asilah rappelle que «Feu Mohamed Melehi et son ami Mohamed Benaïssa avaient donné, il y a quarante ans, le coup d’envoi du projet culturel et artistique d’Asilah, dans l’objectif de soutenir des projets de développement global de la ville à travers la culture et la créativité».

L’organisation de la première opération de peinture de fresques murales à Asilah, en avril 1978, avec la participation de onze artistes marocains, suivie de l’inauguration en juillet de la même année de «l’atelier de gravure» avec la participation de R. Abularach (Guatemala), Robert Blackburn (USA), Farid Belkahia (Maroc), Camille Bellops (USA), Salim Debbagh (Irak), Mohamed Khalil (Soudan/USA), Mohammed Melehi (Maroc) et Nacer Soumi (Palestine).

L’année 1978 est celle de l’organisation de la première édition du Moussem culturel international d’Asilah qui continue sur sa lancée et peut se prévaloir de plusieurs réalisations dans la ville d’Asilah.

Des artistes du Maroc, des Amériques, d’Afrique, d’Europe et du monde arabe participent à cet événement artistique, sans oublier les musiciens, écrivains et intellectuels ou cinéastes qui, le temps d’une saison, se donnent rendez-vous pour animer la ville de débats, chants et danses.