L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Culture

Art contemporain : Mustaqbal, les artistes de demain


Rédigé par L'Opinion le Dimanche 14 Août 2022



OEuvre de Khadija El Abyad, premier prix de Mustaqbal 2021.
OEuvre de Khadija El Abyad, premier prix de Mustaqbal 2021.
La Fondation TGCC remet le couvert pour une deuxième édition de son Prix Mustaqbal où sont conviés à concourir artistes en herbe ou initiés, âgés de 16 à 40 ans, marocains ou résidants au Maroc. La première édition avait rassemblé 175 candidatures. « Une renaissance de l’espoir, un renouveau d’aspiration, au vu du contexte mondial actuel, c’est cela que nous convoitons : une perspective d’optimisme que l’on souhaite retrouver dans les oeuvres des artistes.

Lors de la première édition, nous avons été agréablement surpris par l’engouement des jeunes artistes et surtout très heureux de voir leur implication dans ce concours qui était un véritable rêve depuis la création de la Fondation TGCC», se félicite Meryem Bouzoubaa, présidente de la structure. L‘actuelle édition est consacrée exclusivement à la peinture, au collage, au dessin et au dessin numérique. L’appel à candidatures et les conditions de participation sont téléchargeables sur mustaqbal@fondationtgcc.com.

Volonté de pérennité

Les trois candidats primés seront liés d’un contrat d’un an avec la Fondation et devront répondre à une feuille de route qui englobe la participation à une résidence d’artistes à Jardin Rouge. Ils devront être disponibles afin de créer du contenu sur les réseaux sociaux du Prix Mustaqbal (visites d’ateliers, interviews, …) Ils devront également participer à des tables rondes et débats à l’espace d’art Artorium.

« Cette jeunesse, nous voulons la voir créer, dans la résilience. Nous voulons qu’elle continue à nous faire espérer à travers les oeuvres qui seront présentées. Cette deuxième édition du Prix Mustaqbal est un véritable challenge pour nous car elle inscrit ce concours dans une réelle volonté de pérennité. Notre ambition est et restera de devenir une pépinière de talents, un tremplin au service de leurs avenirs », précise la présidente avant de s’adresser directement aux futurs concurrents : « Ce Prix ne serait rien sans ses artistes, alors nous vous faisons confiance. Créez et faites-nous rêver ! Ce concours a été imaginé pour vous et aujourd’hui plus que jamais, c’est à travers vous que nous voulons véhiculer cette ‘’renaissance de l’espoir’’ ». Les oeuvres des artistes sélectionnés seront exposées à l’espace Artorium à partir de novembre 2022.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 2 Octobre 2022 - 09:08 Disparition : Pharoah Sanders, le free du jazz






🔴 Top News