Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Anas Lakhdar : «la rapidité, l’efficacité et la protection d’autrui sont nos maîtres mots»

Entretien avec le Dr Anas Lakhdar, propriétaire de ISAAF Médecins


Rédigé par Safaa KSAANI le Lundi 9 Novembre 2020

ISAAF Médecins a créé un nouveau service de suivi médical à domicile des cas Covid. Une nouvelle version des Urgences en ces temps de crise sanitaire.



Anas Lakhdar
Anas Lakhdar
- Le pack Covid, proposé dans votre nouveau service de suivi médical à domicile, comprend sept services, et coûte 2.500 dirhams. Ne trouvez-vous pas ce prix élevé ? 
- D’abord, il convient de noter que notre Société ISAAF Médecins, qui assure depuis sa création, il y a deux ans, le transport des malades et les urgences à domicile, a décidé de créer ce nouveau service, bénéfique au patient et à son entourage en cette période de pandémie. Le malade qui nous appelle par téléphone est mis en contact avec un médecin disponible qui lui fournit un conseil médical téléphonique ou lui envoie une équipe SMUR qui se charge de stabiliser son état de santé, avant de le transporter vers la structure de soins la plus adaptée. Le pack que nous proposons contient une consultation cardiologie, le test PCR Covid, un électrocardiogramme (ECG), un prélèvement biologique, un suivi et un traitement médical. C’est beaucoup moins cher que ce que payera le patient. De plus, le risque de contamination est réduit.

Nous avons une trentaine de médecins qui collaborent volontairement.

Il s’agit de cardiologues, de pneumologues, de réanimateurs et de médecins généralistes, ainsi que des infirmiers formés dans le cadre du traitement des personnes atteintes par la Covid-19.

- Quels sont les avantages que vous proposez ?
- La rapidité, l’efficacité et la protection d’autrui sont nos maîtres mots. Nous avons des conventions avec deux laboratoires, à Rabat et à Salé, pour avoir les résultats des tests PCR au bout de 24 heures. La personne concernée reçoit les résultats du test chez elle. Ainsi, le risque de contaminer d’autres personnes est réduit.

- Le manque de la capacité d’accueil dans les hôpitaux est ce qui a motivé la création de ce nouveau service ?
- Pas du tout. Pour preuve, le traitement à domicile des cas positifs au Covid-19 est entré en vigueur au début du mois d’août dernier. Ce protocole de prise en charge est destiné uniquement aux patients asymptomatiques. Si une personne a des doutes, elle va au centre de santé le plus proche, où les prélèvements oropharyngé et nasopharyngé sont réalisés. Quand il s’agit d’un cas grave qui nécessite le déplacement à l’hôpital, nous gérons. Ce qui nous a motivé est de voir le nombre des cas de contamination et de décès diminuer, en mettant à disposition nos moyens financiers et humains, ainsi que l’expérience que nous avons accumulée ces deux dernières années sur le terrain.

- Les frais de prise en charge de la Covid-19 sont désormais remboursés par l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), après l’approbation du ministère de la Santé. Vous êtes concernés également ?
- Les malades au Covid-19 qui nous appellent, admis dans le régime de l’AMO, pourront désormais être remboursés selon une grille tarifaire définie à cet effet. Ces personnes peuvent être remboursées jusqu’à 90%.
 
Recueillis par Safaa KSAANI

Portrait

ISAAF Médecins à portée de clic
Anas Lakhdar est celui qui a conçu la nouvelle formule de soins d’urgence, ISAAF Médecins. Ce quadragénaire obtient son baccalauréat à l’Ecole Américaine de Rabat, sa ville natale. Il obtient ensuite une licence en sciences biologiques de Lynn University pour poursuivre ses études de médecine à Saint Matthew’s University School of Medicine. Après avoir obtenu son doctorat, il revient au pays pour entamer sa carrière professionnelle, en ouvrant son cabinet de médecine générale en 2017 et en créant sa société ISAAF Médecin, une année plus tard.

“ISAAF Médecins est là pour apporter une nouvelle vision basée sur la communication et l’adéquation du traitement médical”, nous confie le Dr Anas Lakhdar. Sur un simple appel téléphonique, le patient concerné reçoit un médecin urgentiste dépendant de la société chez lui. Les intervenants médicaux et paramédicaux sont des professionnels qualifiés pour toutes les interventions d’urgence. Ils se déplacent en Voitures Sanitaires Légère (VSL) équipées en poste médical avancé (matériel de monitoring, de ventilation, perfusion…), ou en ambulance médicalisée.

En cette période de pandémie, Anas Lakhdar a pensé à mettre à dispositions des personnes atteintes du Covid-19 un service de suivi à domicile. “Les deux centres, de Rabat et de Kénitra, qui assurent ce nouveau service, nous permettent de servir les patients de la région Rabat-Salé-Kénitra et de diminuer les cas d’infection et les décès”, nous confie-t-il. 
S. K.

Repères

Le traitement Covid-19 pris en charge par l’AMO
Les frais de prise en charge de la Covid-19 sont désormais remboursés par l’Assurance maladie obligatoire (AMO), après l’approbation du ministère de la Santé. C’est ce qu’a annoncé l’Agence Nationale de l’Assurance Maladie (ANAM) dans un communiqué. L’Agence indique que le protocole thérapeutique de prise en charge de la Covid-19 approuvé par le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a été diffusé auprès des Organismes Gestionnaires de l’Assurance Maladie Obligatoire (CNOPS-CNSS), des Professionnels de la Santé et de l’ensemble des acteurs de la Couverture Médicale de Base au Maroc accompagné de la grille tarifaire des prestations. Le remboursement et la prise en charge se feront selon la réglementation et les référentiels en vigueur, notamment les conventions nationales, les nomenclatures des actes et le guide des médicaments remboursables, indique la même source.
Risque de saturation des hôpitaux
Face à la hausse vertigineuse du nombre des cas de contamination et des décès dus au Covid-19 enregistrés depuis plusieurs semaines, les spécialistes ne cachent pas leur crainte quant à un risque de saturation des hôpitaux. Le Président de la Fédération Nationale de la Santé (FNS), Moulay Saïd Afif, a affirmé, dans un média local, que “la grippe saisonnière touche plusieurs millions de personnes à travers le monde, et fait entre 100.000 et 300.000 décès par an dans le monde à elle seule. Si elle s’associe à la Covid-19, cela va compliquer les choses, d’autant plus que cela va accélérer la saturation des hôpitaux».