Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Ajidaba, ou tout faire en ligne

Confinemenet


Rédigé par Safaa KSAANI le Mardi 24 Mars 2020

Face à la pandémie du Covid-19, de nouvelles formes de solidarité et d’entraide entre générations s’organisent à l’échelle nationale, grâce à Internet.



Ajidaba, ou tout faire en ligne
Dans le cadre des efforts déployés par la société civile pour lutter contre la pandémie du Coronavirus, M. Rifi Mohamed Chakib, initiateur de la startup « Ajidaba » a consacré une rubrique dans son application mobile.

La nouvelle rubrique repose sur la solidarité des professionnels et des citoyens marocains qui souhaitent mettre à la disposi-tion de leurs concitoyens leur temps, des biens en nature, ou leurs services.

« Aujourd’hui, je ne souhaite pas braquer les projecteurs sur l’application Ajidaba, qui existe depuis neuf ans. Notre but principal est d’être dans une action citoyenne en cette période de confinement. Ce nouveau service a été lancé vendredi dernier, pour favoriser l’entraide entre les citoyens », nous a affirmé M. Rifi.

Plus de pourvoyeurs, pour moins de personnes dans la rue

Les services proposés actuellement par l’application permettent de subvenir à tous les besoins. Elle offre des soins médicaux, que ce soit à domicile ou dans les Hôpitaux, ainsi que des conseils médicaux. Elle assure également le soutien scolaire aux lycéens, collégiens, et écoliers du Primaire, le soutien logistique, en transportant des personnes et des marchandises, ainsi que le soutien administratif pour les papiers administratifs, les déclarations fiscales et la comptabilité.

Ajidaba permet, également, aux professionnels comme aux particuliers, de recevoir des produits médicaux, paramédicaux, informatiques…

Elle assure également la restauration à domicile et le commerce de proximité.

Les citoyens désireux de profiter de ces services de proximité peuvent télécharger l’application AJIDABA, disponible sur Google Play et Apple Store, créer un compte et se mettre en contact direct avec les pourvoyeurs de services. « Le formulaire d’inscription des pourvoyeurs de services a été lancé dimanche dernier. Jusqu’à présent, nous comptons plus d’une cinquantaine de pourvoyeurs, à peine quelques heures de son lancement », précise M. Riffi.

Les pourvoyeurs de service désirant participer à cette action citoyenne peuvent s’inscrire en remplissant un formulaire. Une fois enregistré, l’équipe Ajidaba contactera les pourvoyeurs de services pour une assistance en ligne et un enregistrement sur l’application.

La plateforme Ajidaba offre ses services gratuitement. Les pourvoyeurs de services, quant à eux, peuvent proposer des services gratuits ou payant.

« Cela ne signifie pas que les pourvoyeurs sont payés par les citoyens. Un épicier, à titre d’exemple, n’offre pas sa marchandise gratuitement. Il doit être payé. Le demandeur du service doit évidemment donner au pourvoyeur le prix des produits achetés », tient à préciser M. Riffi.
Safaa KSAANI