L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Aide directe: L’essentiel de l’exposé d’Aziz Akhannouch


Rédigé par Mina Elkhodari Lundi 23 Octobre 2023

Devant les députés, Aziz Akhannouch a dévoilé les détails du programme d’aide directe qui entrera en vigueur à partir de décembre 2023. Seuil minimum, bénéficiaires, financement, le Chef du gouvernement a dévoilé les grandes lignes de ce chantier royal. Détails.



Le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch s’est présenté, lundi 23 octobre, devant les élus de la nation dans une séance conjointe des deux Chambres du Parlement pour détailler le programme des aides sociales directes qui entrera en vigueur à partir du mois de décembre prochain.

Ce programme nécessitera un investissement total de 25 milliards de dirhams en 2024 avant d’atteindre 29 milliards de dirhams à partir de 2026. Il représente, selon Akhannouch, « un moment historique dans le processus en cours visant à consolider les fondements de l’État social et à construire le Maroc de progrès et de dignité, tel que désiré par le Roi, en poursuivant la mise en œuvre des chantiers nationaux solidaires pour généraliser la protection sociale ».

Ce programme profite à 60% des familles marocaines qui ne bénéficient pas des allocations familiales et qui répondent aux critères de ciblage après leur inscription dans le Registre Social unifié (RSU).

Elles peuvent être des familles qui ont des enfants de la naissance à 21 ans ou d’autres qui n’ont pas d’enfants ou dont les enfants sont âgées de plus de 21 ans, en situation de pauvreté ou de précarité.

En vertu de ce programme, toute famille pauvre et vulnérable, quelle que soit sa composition, recevra à partir du mois de décembre une aide mensuelle de 500 dirhams au minimum.

Ce soutien financier pourrait dépasser les 1.000 dirhams en fonction du nombre d’enfants présents dans ces foyers, selon les précisions du Chef de l’Exécutif.
Dans le détail, chaque enfant, de la naissance à 5 ans, recevra une aide de 200 DH par mois et par enfant de fin décembre 2023 jusqu'à 2024, puis 250 DH par mois en 2025, et 300 DH par mois à partir de 2026.

Les familles qui ont plus de 3 enfants recevront 36 supplémentaires par enfant et par mois pour le quatrième, cinquième et sixième enfant, à l'image des allocations octroyées aux salariés du privé.

Pour les enfants en âge de scolarité : l'aide reste la même de 6 ans à 21 ans, sauf pour le cas où l'enfant est en situation de handicap. L'enfant en question recevra 300 DH par mois de fin 2023 jusqu'à 2024, et 400 DH par mois à partir de 2026.

Les veuves avec enfants continueront à percevoir 350 DH de fin décembre 2023 jusqu'à 2024, puis 375 DH en 2025 et 400 DH à partir de 2026. Cette même valeur de soutien est en mesure de baisser si l’enfant quitte l’école.

En outre, les familles qui n'ont pas d'enfants ou dont les enfants ont plus de 21 ans, familles qui en même temps sont en situation de pauvreté ou de précarité, notamment celles ayant des personnes âgées à charge, recevront mensuellement une somme de 500 DH à partir du même moi.

Le dispositif mis en place par le gouvernement comprend également une prime de naissance. La famille bénéficiera, ainsi, d’une primé estimée à 2.000 dirhams pour son premier accouchement contre 1.000 pour le deuxième.









🔴 Top News