L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
Conso & Web zone

Aïd Al Fitr, le couronnement d’un mois de jeûne et de recueillement


Rédigé par Meryem EL BARHRASSI le Dimanche 1 Mai 2022

À quelques jours de la fête d’Al Aïd, les préparatifs vont bon train pour la célébration de ce jour béni. Durant cette journée, des traditions profondément ancrées dans la société marocaine refont surface. Il s’agit d’un événement religieux où se greffent des traditions, modes gastronomiques, vestimentaires.... Des plats, des gâteaux et surtout du neuf pour les enfants.



Plus que quelques jours qui nous séparent de Aïd Al Fitr, l’une des plus belles fêtes religieuses qui se caractérisent par la joie et la convivialité. Cette fête occupe une place particulière chez les Marocains et les musulmans en général. C’est une journée spéciale qui met un terme à un mois de jeûne, où les sens, les appétits et l’endurance ont été mis à l’épreuve. Même s’il n’est pas toujours facile de rester fidèle aux moeurs, les Marocains font tout leur possible pour s’accrocher aux traditions transmises de génération en génération. D’ailleurs, depuis une semaine, tout le monde ne parle que des préparatifs pour Al Aïd.

Même si les aspects de la célébration de cette fête diffèrent d’une ville à une autre et d’une région à l’autre, le point commun de ces festivités reste la préparation des gâteaux, et le port de vêtements traditionnels pour se rendre aux lieux de prière, l’échange de visites, l’accompagnement des enfants pour des sorties en famille…

Les familles s’approvisionnent en tout ce qu’il faut pour préparer des plats spéciaux, égayant ainsi leurs tables le jour de la fête. Ce qui explique pourquoi, les grandes surfaces de vente, les petits souks, sans oublier le secteur informel, connaissent pendant ces jours une forte affluence.

« Pendant la journée d’Al Aïd, tous les commerces seront fermés. Alors, il va falloir s’approvisionner bien avant. Surtout que le jour de la fête est marqué par la réception des visiteurs. En plus, c’est une journée de joie où des traditions refont surface. La tradition veut qu’il y ait des plats variés et succulents pour fêter l’occasion », affirme une ménagère qui fait ses courses pour l’occasion d’Al Aïd dans un supermarché de Rabat.

La tradition des gâteaux d’Al Aïd résiste

Qui dit préparatifs pour Al Aïd dit préparation de mets et de gâteaux spéciaux pour cette occasion. Durant cette dernière semaine, plusieurs personnes consacrent beaucoup de leur temps à la préparation des gâteaux traditionnels.

Néanmoins, on voit de moins en moins les mères de famille préparer des petits fours à la maison. De nos jours, presque tout le monde préfère le prêt à consommer. Durant les derniers jours du mois sacré, les boulangeries et pâtisseries ne désemplissent pas. Ces dernières innovent chaque année en proposant toujours de nouveaux modèles avec de nouveaux goûts pour attirer la clientèle. Et grâce à leurs pages sur les réseaux sociaux ainsi que les influenceurs qui leur font de la publicité, les boulangeries et pâtisseries réussissent à toucher de plus en plus de clients.

« Je suis venue récupérer ma commande pour Al Aïd comme d’habitude. J’ai pris deux kilos de sablés variés à 90 DH/le kilo et un kilo de gâteaux aux amandes à 140 DH », lance Samira, 42 ans, mère de famille. Toutefois, il y a toujours des personnes qui préfèrent préparer leurs propres gâteaux à la maison. Et grâce aux milliers de vidéos de recettes publiées chaque jour par les youtubeurs et youtubeuses, on ne peut pas dire qu’on manque d’idées.

« Depuis que je me suis mariée, j’avais l’habitude d’acheter des gâteaux de la pâtisserie à l’occasion de l’Aïd. Mais depuis deux ans, j’ai commencé à préparer mes propres gâteaux à la maison grâce aux tutos sur YouTube. C’est facile, ça coûte moins cher et ça nous fait une bonne activité avec les enfants », confie Naoual, 29 ans. Et pour répondre à la demande de plus en plus grandissante de personnes qui préparent les gâteaux pour la fête, mais aussi tout au long de l’année, de nombreux vendeurs d’épices se sont mis à vendre les ingrédients et ustensiles spéciaux.

« Les gens suivent de plus en plus les vidéos de cuisine et de pâtisserie sur YouTube et viennent chercher les ingrédients qui leur faut pour réaliser ces recettes. Nous essayons de répondre à la forte demande en proposant de plus en plus de produits de pâtisserie, spécialement durant cette période où nous recevons énormément de clients », témoigne Lahcen, propriétaire d’un magasin d’ustensiles de pâtisserie.

Détente et sorties sont également au menu de cette journée de fête. Les boulevards, places et jardins sont en effet envahis par une foule de femmes, d’hommes et d’enfants. L’Aïd Al Fitr devient ainsi l’occasion idéale pour raviver les liens familiaux et amicaux



Meryem EL BARHRASSI


Les vêtements de l’Aïd, une tradition préservée depuis des générations
 
Les tout petits sont pour leur part habillés tout en neuf. C’est bien connu, Aïd Al Fitr est d’abord la fête des enfants. C’est l’occasion pour eux de mettre leurs plus beaux habits achetés à l’occasion par leurs parents qui, dès le milieu du Ramadan, prennent d’assaut les magasins et centres commerciaux.

« C’est toujours un véritable bonheur de chercher les vêtements de l’Aïd pour les enfants. Nous, les parents, sommes souvent, plus enthousiastes que les enfants à l’idée d’acheter les fameux habits de l’Aïd », souligne Hanane, maman de trois enfants. Par ailleurs, l’habit traditionnel est à l’honneur en cette journée festive.

En effet, hommes et femmes font de plus en plus le choix de suivre la coutume et de porter caftans et djellabas durant cette journée de fête. Les couturiers sont d’ailleurs sollicités plusieurs semaines à l’avance pour confectionner différents modèles mariant tradition et modernité.
 



Dans la même rubrique :
< >





🔴 Top News