Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Agriculture : OCP et IFC signent un accord de financement de 100 millions de dollars


Rédigé par Chaimae Barki le Lundi 28 Juin 2021

Premier producteur mondial de phosphate et leader sur le marché des engrais phosphatés, le « Groupe OCP » et la Société financière internationale « IFC » viennent de sceller un accord de financement de 100 millions de dollars, indique un communiqué conjoint de l’OCP et l’IFC.



«Ce partenariat contribuera à soutenir les efforts du Groupe visant à consolider ses chaînes de valeur en Afrique, à contribuer au développement économique du continent et à favoriser l’émergence de systèmes alimentaires durables dans la région», indique le communiqué.  
 
Outre ce financement, d’autres projets sont lancés...
 
« OCP Africa, filiale du Groupe OCP, s’appuiera sur ce financement à hauteur de 100 millions de dollars pour renforcer sa chaîne logistique et améliorer la disponibilité d’engrais adaptés aux sols et cultures locales, en Côte d’Ivoire, en Ethiopie, au Ghana, au Kenya, au Nigeria, au Sénégal et en Tanzanie », précise la même source, ajoutant que les fonds serviront également au développement de nouveaux programmes d’accompagnement destinés aux agriculteurs locaux. Outre ce financement, les deux partenaires ont également lancé des projets communs dans les domaines de l’amélioration de la gouvernance d’entreprise et la promotion de la diversité des genres. « Nous continuons de renforcer le partenariat stratégique entre le Groupe OCP et IFC. 
 
Un accord témoin des valeurs communes et d’une confiance élevée  
 
L’accord signé aujourd’hui témoigne des valeurs communes et du niveau élevé de confiance que partagent nos institutions. Nous sommes pleinement engagés pour générer une croissance durable et inclusive, tout en maximisant le potentiel des ressources en phosphate », a déclaré à cette occasion, Mostafa Terrab, Président-Directeur Général du Groupe OCP. « À travers ce nouvel accord, nous pourrons soutenir plus de cultures, plus d’agriculteurs, plus de communautés, plus d’écosystèmes, afin de mieux nourrir la planète. Nous concrétisons ainsi une nouvelle étape dans la réalisation de notre objectif commun de développer une agriculture durable en Afrique, qui permettra au continent de jouer pleinement son rôle en matière de sécurité alimentaire au niveau mondial », a-t-il souligné, cité par le communiqué.