Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Agression et usage d'armes à feu à Bejâad !


Rédigé par la rédaction le Vendredi 10 Avril 2020

La petite et très paisible ville de Bejâad vient de connaître un fait divers inhabituel au cours duquel un individu présenté comme extrémiste à essayé d'attenter à l'intégrité physique d'un policier, ce qui a contraint ses coéquipiers à user de leurs armes, le blessant à trois reprises au niveau des jambes. Récit.



Place Mohammed V au centre de Bejâad
Place Mohammed V au centre de Bejâad

La scène s'est passé jeudi soir. Des éléments de la sûreté nationale relevant du Commissariat régional de police de la ville de Bejaâd, ont été contraints d'user de leurs armes de service et de tirer trois balles pour arrêter un individu imprégné de l'idéologie extrémiste, soupçonné de violation de l'état d'urgence sanitaire et de tentative d'homicide volontaire avec préméditation sur un policier lors de l'exercice de ses fonctions.

Le suspect, qui portait un foulard dissimulant son visage, était en vélo lorsqu'il a été appréhendé par une patrouille de police composée de deux policiers et chargée du contrôle de l'application des mesures de l'état d'urgence au niveau d'un des ronds-points de la ville de Bejaâd, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), notant que lors de la vérification de ses documents d'identité, le mis en cause a surpris l’un des deux policiers en lui assénant des coups au niveau de la tête, de l'épaule et du cou à l’aide d’un objet contondant en fer.

Le prévenu a réussi à prendre la fuite et s'est barricadé sur le toit de sa maison, opposant une résistance farouche et menaçant avec une épée de grande taille les policiers intervenus pour l'arrêter et qui se sont retrouvés contraints de lui tirer trois balles au niveau de ses membres inférieurs, ce qui a permis de le maîtriser et de neutraliser le danger, ajoute le communiqué.

Le policier, grièvement blessé, a été transféré à l'hôpital régional de Khouribga, pour subir les interventions chirurgicales nécessaires, tandis qu'une enquête judiciaire a été ouverte sous la supervision du parquet compétent afin d'élucider les tenants et aboutissants de ce crime suspecté d'être lié à un projet individuel ou collectif visant à porter atteinte à l'ordre public, conclut le communiqué.

Bejâad qui est plus connue par ses nombreux mausolées et hommes saints, ainsi que par l'érudition de ses enfants est réputée être le fief de plusieurs familles qui ont donné au Maroc quelques-uns de ses plus éminents hommes politiques, cadres administratifs et hommes de lettres, est une bourgade habituellement paisible dont cet incident est venu troubler la légendaire quiétude. 

Avec MAP

  


Dans la même rubrique :
< >