Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

Affaire McAfee : serait-ce un meurtre maquillé en suicide?


Rédigé par Siham MDIJI le Lundi 12 Juillet 2021

Le décès du créateur de l’antivirus informatique éponyme John McAfee continue de faire du bruit sur les réseaux sociaux. Certaines personnes, dont son épouse, remettent en cause la thèse de son suicide. Détails.



La nouvelle du décès de John McAfee est tombée tel un couperet lorsqu’il a été retrouvé pendu dans sa cellule de prison en Espagne, le 23 juin dernier. Malgré que les premiers éléments de l’autopsie aient confirmé qu’il s’agissait bel et bien d’un suicide, l’affaire continue de susciter la controverse et les spéculations au tour des causes de son décès. Certains internautes ainsi que l’épouse du défunt refusent d’accepter la version officielle remise par les autorités espagnoles et remettent en cause sa mort rocambolesque.

La piste du suicide écartée

Plusieurs détails « troublants » viennent appuyer cette thèse très probable d’un homicide volontaire. Les indices se basent, en effet, sur une série de tweets publiés par le créateur du célèbre logiciel antivirus, devenu un gourou de la crypto-monnaie. D’abord, il avait prédit dans un tweet datant de novembre 2019 que sa mort serait maquillée en suicide. « Je reçois des messages subtils des autorités américaines, me disant : on vient pour vous McAfee ! Nous allons vous tuer », commentait le très controversé septuagénaire, ajoutant que « si je me suicide, je ne l’ai pas fait. J’ai été buté ».

Mais ce qui sème encore plus le doute dans l’esprit de quiconque relit le tweet qu’il a publié quelques mois après s’être retrouvé pendu. « Je suis heureux ici. La nourriture est bonne et tout va bien » ajoutant, en faisant référence à son amitié avec le magnat Jeffrey Epstein décédé également par suicide en prison : « sachez que si je me pends, à la Epstein, ce ne sera pas de ma faute ».

Tout en refusant catégoriquement la thèse du suicide privilégiée par les autorités espagnoles, Janice McAfee, épouse du défunt, a indiqué que « John était un battant et il lui restait encore beaucoup de combats à mener. Il m’a dit que nous continuerions à nous battre pour tous les appels nécessaires ».

« Nous avions mis en place un plan d’action pour entamer la procédure d’appel et nous avons discuté des plans pour les prochaines étapes de son combat juridique », a-t-elle poursuivi, exigeant ainsi une investigation approfondie sur les conditions de la mort de son mari.

Il convient de rappeler que John McAfee était emprisonné depuis le 4 octobre 2020 à Barcelone, alors qu’il fuyait la justice américaine qui l’accusait de ne pas avoir déclaré ses revenus pendant quatre ans, malgré des gains s’élevant à plusieurs millions de dollars entre 2014 et 2018. Ces revenus provenaient de ses activités de promotion des cryptomonnaies, de sa participation à des conférences et de la vente des droits sur sa vie pour le tournage d’un film documentaire, a indiqué le média américain CNN.
 
Siham MDIJI

 

  


Dans la même rubrique :
< >