Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Affaire Adnane : l'Unicef appelle à éliminer les circonstances d’atténuation du jugement


Rédigé par La rédaction le Jeudi 17 Septembre 2020

L’UNICEF Maroc vient de publier une déclaration par rapport à la tragédie du petit Adnane, garçonnet de 11 ans violé, tué puis enterré par son agresseur dans un quartier populaire de Tanger.



Affaire Adnane : l'Unicef appelle à éliminer les circonstances d’atténuation du jugement
Dans un communiqué rendu public ce jeudi, l’Unicef souligné que l’amer et triste tragédie du meurtre du jeune Adnane «rappelle la réalité de la violence à laquelle sont exposés quotidiennement les enfants».

Ainsi, l’organisation appelle à l’interdiction «claire, expresse et absolue» de toutes les formes de violence contre les enfants dans tous les contextes. Pour ce faire, elle préconise l’adoption «rapide des dispositions relatives à la protection des enfants prévues dans les projets du Code pénal et du Code de procédure pénale lesquels sont depuis 2015 toujours en examen par le parlement». Ces deux projets de textes permettent une meilleure protection des enfants contre les violences notamment les violences sexuelles.

L’organisation onusienne appelle également à l’adoption contre les auteurs de violence de sanctions effectives et adaptées à la gravité des actes commis et éliminer les circonstances d’atténuation.

Par ailleurs, l’Unicef affirme que les mesures préventives sont les plus rentables à long terme, ajoutant qu’il est donc indispensable, pour la protection des enfants contre toute forme de violence, d’accélérer le renforcement des mesures de protection visant à réduire les risques et à prévenir la violence contre les enfants, tout en poursuivant les efforts existants pour répondre toujours plus efficacement aux violences lorsqu’elles ont lieu et en particulier rendre justice aux enfants.

  


Dans la même rubrique :
< >