Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Adoption du projet de loi relatif à la zone d’accélération industrielle de Bouknadel


Rédigé par Achraf EL OUAD le Jeudi 9 Décembre 2021

Visant le renforcement de l’offre en matière d’immobilier industriel dans la région Rabat-Salé-Kénitra, le Conseil de Gouvernement a approuvé la création de la zone d’accélération industrielle de Bouknadel.



Le Conseil de Gouvernement a  approuvé, lors de sa réunion hebdomadaire tenue jeudi 9 décembre et présidée par le Chef du Gouvernement Aziz Akhannouch,  le projet de décret n° 2.21.957 portant création de la zone d'accélération industrielle de Bouknadel, présenté par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour. Ce décret a été préparé dans le cadre du développement de l'offre immobilière industrielle dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, et dans le cadre de la convention de partenariat pour la réhabilitation, l'aménagement, la commercialisation et la gestion de la zone industrielle de Bouknadel, signée par le ministère de l'Industrie et du Commerce, le ministère de l'Economie et des Finances, la Wilaya de Rabat-Salé-Kénitra, la Préfecture de Salé et la Société Rabat Région Aménagements.

Grâce à ce projet, une zone d'accélération industrielle sera créée dans la commune de Bouknadel à Salé, dont la première partie s'étendra sur une superficie de 24 hectares dédiée aux entreprises actives dans les industries du textile et du cuir, les industries alimentaires, chimiques et semi-chimiques, outre l'industrie automobile, les équipements aéronautiques et les fournitures d'énergies renouvelables. A cette liste s’ajoutent les entreprises opérant dans les matériaux de construction, les mines, la mécanique, l'électricité et l'électronique, les industries du plastique et les services connexes.

Il est à rappeler que le conseil de la région de Rabat-Salé-Kénitra avait adopté, en avril dernier, une convention de partenariat portant sur la réalisation d’une zone d'activités économiques au niveau de la préfecture de Salé pour un coût d’investissement de 200 millions de DH dont 160 millions de DH devraient être mobilisés par le département de l’Economie et des finances.