Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Conso & Web zone

Accidents de la route : Généralisation d’un système informatisé de gestion des dossiers


Rédigé par Y. E. le Lundi 9 Mai 2022

Dans une perspective de digitalisation, la DGSN lance le premier programme numérique pour traiter les accidents de la route.



Accidents de la route : Généralisation d’un système informatisé de gestion des dossiers
Dès la semaine prochaine, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) commencera à diffuser un système d’information intégré pour la gestion des dossiers d’accidents de la circulation au niveau national. La première phase du projet, comprendra les préfectures de police de Rabat et de Tétouan, ainsi que les services de sécurité régionale de Taza, Ouarzazate et Al-Hoceima, y compris les services de sécurité provinciale de la ville d’El-Jadida.

La Direction générale de la Sûreté nationale, dans son bilan de 2019, a annoncé le lancement de la phase pilote d’un nouveau système d’information, guidé principalement pour faciliter l’achèvement des procédures judiciaires relatives aux accidents de la circulation.

Le programme a été élaboré par les équipes techniques et d’ingénierie de la sûreté nationale, le projet a subi plusieurs tests techniques et modifications logicielles qui ont pris en compte les résultats des essais sur le terrain et ont permis le déploiement progressif du programme.

Le nouveau programme comprend un ensemble intégré de moyens qui permettent de compléter toutes les procédures en matière des accidents de la route, il assure l’incorporation automatique des identités des personnes concernées et leur véhicule, en s’appuyant sur les bases de données d’identification de la nouvelle génération de la carte d’identité électronique, y compris la base de données sur les véhicules fournie par l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA), le programme permet aussi d’éditer les dossiers juridiques et l’achèvement de conceptions approximatives précises des scènes d’accidents à l’aide d’un programme d’information spécial et intégré, avec la possibilité d’ajouter des images numériques.

Outre ces possibilités fonctionnelles, le système d’information pour la gestion des dossiers d’accidents a été accompagné d’une infrastructure importante pour le traitement et le stockage des données sur les accidents, ces données sont également exploitées dans le cadre des mécanismes de gouvernance sécuritaire, à travers la fourniture de statistiques et de données exactes sur l’évolution des accidents de la circulation dans les milieux urbains, qui permettra l’élaboration et la mise en oeuvre de plans et de stratégies de sécurité dans le domaine de la sécurité routière.

Il convient de noter que ce projet a été diffusé à travers la mise en oeuvre d’un programme intégré de formation continue, qui comprend tout le personnel travaillant dans les services de la sûreté publique chargée de la sécurité routière, ainsi que la qualification de ces services et de leur fournir les moyens informatiques et les ressources humaines nécessaires pour assurer le succès de ces ateliers numériques, qui font partie de la stratégie de transformation numérique de la DGSN.


Y. E.

  


Dans la même rubrique :
< >