Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

ABHBC : Coup d'envoi de la 7ème édition de la Semaine des classes d’eau


Rédigé par Siham Mdiji le Jeudi 18 Mars 2021

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, célébré le 22 mars, l’Agence du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia (ABHBC) organise, du 22 au 26 mars, la 7e édition de la Semaine des classes d’eau au sein du groupe scolaire « Al Aounat ».



Organisé en partenariat avec la Direction Provinciale de l’Education Nationale de Settat et l’association des parents d’élèves du même groupe scolaire, ce programme participera à « la sensibilisation à la préservation des ressources en eau et la rationalisation de son utilisation » a indiqué un communiqué. Ainsi, il permettra  « aux futures générations de mieux comprendre la thématique d’une manière ludique et pédagogique et de connaître les rôles de chacun dans la préservation », a-t-il poursuivi.

Les enfants bénéficieront de quelques « ateliers en classe, un module éducation, des sorties et des visites de terrain, notamment au barrage Tamesna, à la station de traitement de l'eau potable, à celle d’épuration de Ben Ahmed, et au réservoir d’eau de Ras Al Ain », a fait savoir la même source.

L’Agence a souligné que « cette édition comprend trois autres annexes à savoir Ouled Rio, Lahmaouda, Ouled El Amri avec un total d'élèves de 424 dont 217 garçons et 207 filles, le nombre total des enseignants est de 24 dont 13 femmes ».

Cette action, a-t-elle rappelé, qu’elle s’inscrit parfaitement dans la finalité du Programme Prioritaire National d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Irrigation 20/27, principalement son axe portant sur le renforcement de la conscience liée à l'importance de la préservation des ressources en eau et la rationalisation de son utilisation.

Depuis le lancement de l'initiative, «ce sont près de 1.200 enfants de 9 à 11 ans -CE5 et CE6- qui ont bénéficié de ces programmes, soit 200 élèves par an en favorisant de manière délibérée les zones rurales dans le cadre de son périmètre d’action », a-t-elle conclu.