Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

À Roland Garros : Entre tests et exclusion

Tennis


Rédigé par M. BELAOULA le Vendredi 25 Septembre 2020

Après Rome et le déroulement des tournois de Strasbourg WTA et de l’ATP de Hambourg, c’est le Grand Chelem parisien qui se greffe au quotidien



À Roland Garros : Entre tests et exclusion
C’est une semaine assez dense en matière tennistique qui a débuté, lundi, avec les deux finales du Masters 1000 de Rome (voir notre édition d’hier mercredi) et le coup d’envoi des Internationaux WTA de Strasbourg et l’ATP 250 de Hambourg. Mais le clou de cette semaine reste le démarrage de Roland Garros avec les tableaux des qualifications, dans les deux sexes, où, déjà, des «positifs» au coronavirus sont sur les tablettes des organisateurs. Cinq joueurs et une joueuse ont été exclus des qualifications avant qu’ils ne débutent. On a confirmé que «deux joueurs ont été testés positifs au Covid-19 et trois autres joueurs déclarés +cas contacts+ de leur entraîneur testé positif. Ainsi et selon les responsables : «Conformément au protocole sanitaire, ces cinq joueurs ont été écartés du tableau des qualifications (...) et resteront isolés pendant sept jours».

Des protocoles stricts

Parmi les cinq joueurs concernés, le Bosnien Damir Dzumhur, ex-top 30 retombé au-delà de la 100e place mondiale, paie les conséquences d’un test positif de son entraîneur Petar Popovic, avec lequel il partage sa chambre d’hôtel. Même scénario pour l’Américain Ernesto Escobedo, 172e mondial, éjecté du tableau après le test positif de son entraîneur Lalo Vicencio. Les trois autres joueurs concernés seraient l’Ouzbek Denis Istomin, l’Espagnol Bernabe Zapata Miralles et le Serbe Pedja Krstin; selon la presse espagnole. Après ce fut au tour d’une joueuse, dont l’identité n’a pas été précisée, de connaître le même sort : testée positive, elle a été exclue du tableau des qualifications du simple dames, qui s’est ouvert mardi, pour passer par une semaine d’isolement. Au total quelque 900 tests ont été pratiqués sur les joueurs et les joueuses, ainsi que leur entourage bien réduit. Du côté de la F.F.T, organisatrice du tournoi, on précise que les règles ont été définies pour être suivies afin d’essayer de tenir des protocoles stricts».

À Strasbourg : on prend le quart

Au tournoi WTA de Strasbourg, on a joué, jeudi les quarts de finales où la Suissesse, Jil Teichmann, a croisé l’Ukrainienne et n°2, Elina Svitolina, alors que la n°5 du tableau, la Kazakhe Elena Rybakina, devait en découdre avec la Chinoise des qualifs Shuai Zhang. Les autres qualifiées pour les quarts joueront aujourd’hui. 

 À Hambourg : L’hécatombe !

À l’ATP 250 de Hambourg, c’est l’hécatombe, d’entrée, de certaines têtes de série. Il s’agit du n°1, le Russe Daniil Medvedev, du n°3, le Français Gaël Monfils, ou encore du Japonais Kei Nishikori. Hier, on avait rendezvous avec les dernières rencontres des huitièmes.
M. BELAOULA

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Octobre 2020 - 11:36 Omnisports : Courrier du Nord-Est