Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    3ème édition du concours international de psalmodie du Saint Coran à Jakarta : Le Maroc parmi les 21 pays participants ...      Me Mohamed Mejdoubi, candidat de l’Istiqlal au Douar R’hibiyne, collectivité de Masmouda: Pour le progrès et le développement de la commune...      Communiqué du Parti de l’Istiqlal: Persistance de la confusion dans la gestion de l’opération électorale ...      Billet : Afrique de l’Ouest, pour des élections apaisées...  
   
 
        Régions
 
Khouribga: Santé: Le personnel médical déplore des conditions de travail insupportables
A l’hôpital provincial Hassan II de Khouribga, il sévit désormais un chaos et un climat de tension invivables qui se terminent souvent par des agressions caractérisées verbales et même physiques dont sont victimes presque quotidiennement les membres du personnel médical surtout dans les services des urgences.

ELAZHAR

Les dernières agressions en date furent la goutte qui fit déborder le vase : le docteur urgentiste Jamal Oudadès qui fut assailli par des membres de famille accompagnant un malade et l’infirmière Khadija Anif qui fut attaquée et sauvagement humiliée par une visiteuse devant l’entrée du service de réanimation.
Devant le déficit alarmant en personnel et en moyens matériels et logistiques, les corps médical, infirmier et administratif se trouvent quotidiennement confrontés à des conflits ouverts avec les malades et leurs familles.
Les discours mielleux que fit le ministre de la santé lors de sa dernière visite à Khouribga redonnèrent une lueur d’espoir, mais très vite la réalité redevint plus amère et le personnel en pâtit en continuant de subir les pires humiliations et payer les frais d’un ministère qui maquille la réalité par des diversions désormais connues de tous tels les vols des « hélicos » les assauts de Bouya Omar, alors que son personnel souffre le martyre face à des citoyens qui ne demandent que le strict minimum. A titre d’exemple, 65% du personnel de l’hôpital provincial de Khouribga est constitué de stagiaires des écoles privées de formation et de filles du Croissant Rouge qui donnent des soins sans aucune formation et avec tous les dangers que cela pourrait engendrer.
Pour toutes ces raisons et pour tant d’autres dont le manque de sécurité et de conditions d’hygiène, tout le personnel médical, toutes centrales syndicales confondues, a donc décidé de manifester son indignation contre l’indifférence du ministère de tutelle qui s’est avéré incapable de résoudre les problèmes les plus élémentaires du secteur et qui se limite à accabler le corps médical d’accusations factices et à sanctionner au lieu de motiver et de soutenir ses fonctionnaires dans leurs peines.
Ainsi, un sit in a été observé jeudi dernier dans l’enceinte de l’hôpital durant lequel des slogans d’indignation furent scandés pour revendiquer des conditions de travail garantissant sécurité, dignité et satisfaction des attentes pressantes du citoyen. Et voici par ailleurs les principales revendications assignées dans le communiqué publié par l’UGTM, la FDT, l’UMT, la CDT et le SIMSP  :
-Solidarité inconditionnelle avec toutes les victimes des agressions dans les établissements médicaux ;
-Création d’une unité de sécurité permanente ;
-Création d’un registre spécial de suivi tenu par la délégation de toutes les agressions des membres du corps médical ;
-Réactivation des articles du cahier de charges de la société de sécurité privée ;
-Réactivation des unités de suivi chargées des dossiers des contentieux pour la défense des intérêts de l’Etat et de ses fonctionnaires.
Soulignons que lors de ce sit in, les manifestants n’ont pas manqué de remercier le délégué provincial pour son soutien aux victimes des agressions et les services de police qui ne ménagent aucun effort pour agir avec efficacité et promptitude.

6/7/2015
Lu 35505 fois
| |
 
Fès: De meilleures conditions au profit de malades mentaux
Encore une fois la société civile de la capitale culturelle s’est distinguée sur la scène du secours sanitaire… Cette fois-ci, c’est le monde carcéral qui est abordé – plus précisément les malades mentaux de l’Hôpital Psychiatrique Hassan II. Et Dieu qu’il était temps !! Sous-équipements, et conditions de vie dégagent un sentiment de profonde désolation, voire de désespoir. Echantillons :

ANAS LAHRICHI

- Couloir intérieur vétuste et encombré ;
- Cellules très humides ;
- Hall d’entrée en guise de zone de surveillance, de repos et de sommeil pour les responsables des prisonniers malades ;
- Etat lamentable de l’espace environnant.
Face à ce tableau inqualifiable, le commando d’Inner Wheel de Fès s’est mis en branle pour arrêter les dégâts, dès le feu-vert du professeur Taïssir Benkhadra – directeur de l’Hôpital. Les travaux de ré-aménagement ont démarré le 27 mars 2015 avec la démolition des cloisons – sous la supervision de l’architecte Abdeslam Bouzoubaâ. Dans la foulée, le revêtement du sol a été changé tout comme cloisons intérieures, plomberie sanitaire, réseau d’électricité, fenêtres trop exiguës.
Par ailleurs, les murs sont en phase de revêtements en faïence, la cour intérieure réaménagée, chaque cellule aura son propre sanitaire. De même une zone de repos new-look profitera aux agents de surveillance qui, par ailleurs, jouiront d’un système de contrôle par caméras.
Enfin, un mur de séparation entre l’extérieur et le projet ont vu le jour créant ainsi une cour intérieure sécurisée, sans oublier le côté environnement sous forme d’un jardin extérieur.
Toutes ces belles choses ont été inaugurées récemment dans une atmosphère de soulagement et de bonne humeur au sein d’un hôpital qui ne désemplit pas de recevoir de tels handicapés.
La cérémonie a été marquée par une allocution du Pr Taïssir Benkhadra qui, au nom de l’ensemble du personnel de l’Hôpital Hassan II, a tenu à rendre vibrant hommage aux membres du «club national Inner Weel de Fès» pour leur louable entreprise. Le mérite d’Inner Well-Fès est d’autant plus caractéristique que l’action des institutions publiques ne suffisent guère à colmater les tares dont pâtissent les centres hospitaliers de la cité.
A côté de la trésorerie du club, personnes physiques et morales sont à confondre dans la même reconnaissance comme l’a souligné la présidente d’Inner Wheel club de Fès Mme Souad Bouzoubaa- Epouse Lahlou.
Pour information, l’Inner Wheel District 73 club de Fès a été créé en 1989 et, depuis, n’a cessé de multiplier les actions à caractère socio-humanitaire.



6/7/2015
Lu 22 fois
| |
 
Taux de réussite de 45,4 % au baccalauréat
Comme à l’accoutumée, le gouverneur de la province, Abdellatif Chadali, a présidé, au siège de la province, une fête de remise de Prix en l’honneur des 26 élèves ayant réalisé les meilleurs résultats dans les différentes branches du baccalauréat 2014-2015.

ELAZHAR

Dans son allocution d’ouverture, le gouverneur félicita les lauréats dont la majorité sont des filles pour leur labeur et pour l’excellence de leurs résultats, résultats qui vont leur ouvrir de nouveaux horizons et de nouveaux défis vers un avenir meilleur.
Le gouverneur ne manqua pas d’exprimer la fierté de toutes les composantes de la province de Khouribga et de louer les efforts déployés par le corps enseignant et les parents pour contribuer tous au développement et à la prospérité de notre Maroc Nouveau sous l’égide de SM le Roi qui a toujours mis en exergue la valorisation de l’élément humain comme pierre angulaire pour la réalisation d’un développement socioéconomique durable.
Par la même occasion, un vibrant hommage fut dédié à un retraité sexagénaire M. Ahmed Seddiki qui vient de réussir son défi, celui de décrocher son diplôme de baccalauréat libre, branche littéraire (Langue arabe) avec une mention honorable, un exemple vivant donc du fruit de la volonté et de l’abnégation qui n’a pas d’âge. M. Ahmed Seddiki fut très applaudi par l’assistance.
A souligner que la délégation du MEN de Khouribga a annoncé la réussite au baccalauréat de 3404 élèves dans le public et le privé dont 296 candidats libres sur un total de 10.466 candidats avec un taux de réussite évalué à 45,4 % et donc avec une augmentation de 10% par rapport à la saison scolaire précédente. Ainsi, la délégation s’est classée seulement au 3ème rang au niveau de l’AREF de la Chaouia Ouardigha derrière Berrechid (50%) et Setta (47%).
A souligner également qu’au niveau des meilleures moyennes réalisées sur le plan régional, l’élève Oumaima El Majidi de la délégation de Khouribga réalisa la meilleure moyenne dans la branche des Sciences Economiques. La meilleure moyenne de l’AREF, 19,09 fut réalisée par l’élève Yahya Lamrani du lycée technique de Settat.
Enfin, au sujet des protestations des parents d’élèves ayant été recalés surtout dans les villes de Béjaad et de Boulanoir pour cause de fraude à l’examen, le délégué provincial du MEN, M. Noureddine Bouhnik, a déclaré que les procédures de recours sont ouvertes au niveau des services concernés de l’académie et tout sera fait dans la légalité.

6/7/2015
Lu 53195 fois
| |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
 
La chanson marocaine, décrétée arme de destruction massive en Algérie / J’ai tué l’amour !*
Yasser Ayoubi
 
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Foire international du livre de Pékin 2015 / Signature d’un accord pour la traduction d’ouvrages avec le Maroc
 Selon l’Oxford Business Group / L’industrie automobile marocaine passe à la vitesse supérieure
 Scandale des journalistes « ripoux » français : Eric Laurent reconnaît avoir réclamé des fonds au Maroc
 Coquillages issus des zones conchylicoles classées Cap Bedouza et Sidi Daoud / Interdiction de la récolte et la commercialisation
 Faire de la région un espace de prise d’initiatives et de convergence des politiques publiques
 Interpellation à Paris d’Eric Laurent et Catherine Graciet : Ces journalistes français qui voulaient extorquer 3 millions d’euros au Maroc
 Ciné - star / Acteurs français d’origine maghrébine 
 Ciné - Script / La peur au ventre
 Elections communales et régionales / Ce que préconise l’Istiqlal / IV- Généralisation et amélioration de l’accès égal et juste de tous aux services publics locaux
 Autoroute Rabat-Tanger / Le danger des chiens errants 


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems