Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ali BENADADA
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   Tribune du Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    Le journal « Le Monde» : L’immobilisme en Algérie est la source de tous les dangers...      Hamid Chabat préside des meetings à Errachidia et Midelt...  
   
 
        Régions
 
Fès: Le cuir appelé à reluire...

Anas LAHRICHI

Le secteur des tanneurs de la capitale spirituelle est appelé à un authentique take-off dans un proche avenir. L'arc-en-ciel tant rêvé sera bientôt réalité avec l'important protocole de coopération paraphé entre la Chambre de Commerce, d'Industrie, et des Services (CCIS) de la région Fès-Boulemane d'une part, et la Députation de Barcelone (Espagne).
Parmi les autres partenaires figurent la mairie d'Igualada (pôle de cuir espagnol), l'Union des tanneurs de la même ville ainsi que l'Université Sidi Mohammed Ben Abdallah de Fès.
En substance, l'accord du 12 novembre 2014 signé à Barcelone renferme 5 objectifs majeurs :
- Mettre en place un processus de sensibilisation orienté vers les entreprises du secteur des tanneurs de la région Fès-Boulemane pour le transfert et la mise en œuvre de nouvelles technologies moins polluantes avec l'optimisation des processus industriels conformément à l'expérience de l'Union des Tanneurs de la cité espagnole d'Igualda.
- Mise en œuvre d'un programme de formation spécifique orienté vers les différents niveaux d'entreprises, des propriétaires, techniciens et contrôleurs qualifiés.
- Inclure une formation des cadres ainsi que de formation de formateurs (enseignants universitaires) issus de l'USMBA de Fès pour parvenir à un total alignement avec les normes technologiques en évolution continue.
- Elaboration et mise en œuvre d'une filière de formation professionalisante par alternance dans le domaine de l'Industrie du cuir au sein de l'Université de Fès au profit du secteur de la tannerie industrielle de la région Fès-Boulemane.
- Et enfin apporter l'expérience de l'Union des Tanneurs d'Igualada dans le traitement et la gestion des déchets provenant de l'industrie du tannage des peaux.
Côté financement, le budget total pour la concrétisation de tels objectifs se monte à 106.170 euros auxquels contribuera la Députation de Barcelone par une subvention de 82.170 euros, soit 77 % du total. Pour le reste l'Union des Tanneurs d'Igualada et partenaires ainsi que la Chambre de Commerce, d'Industrie et Service (et partenaires) miseront les 12.000 euros restants.
Le plan d'action proprement dit prévoit 2 volets majeurs : expertise et diagnostic du besoin des industriels en formation d'une part ; et formation à Igualda elle-même sous forme d'organisation de journées d'initiation intensive à l'Ecole d'Ingénierie et de Tannerie pour une vingtaine de postulants.
Parmi les personnes-cibles, l'accord prévoit les entrepreneurs, chefs d'entreprises, représentants des administrations marocaines, ainsi que des formateurs parmi les enseignants d'université. En somme : des candidats aptes au changement du système de travail usité, nécessité de changement de système présent, utiliser des procédures plus propres, usage rationel des produits chimiques et prévention des risques professionnels, et transmission de ces concepts à d’autres niveaux d’entreprise.
La formation à Fès sera tout autant laborieuse, appuyée par les industriels bénéficiaires des formations à Igualada. Entre autres : organisation de trois journées de visites aux entreprises ; conseil propre pour la mise en œuvre des nouvelles technologies ; définition des moyens et mise en place d’un programme de formation professionnalisante au sein de l’USMBA par alternance dans le métier du cuir.
Emballés par une coopération des plus prometteuses, les deux parties envisagent la concrétisation proprement dite en 3 phases : 12 au janvier 2015 et du 10 au 13 février 2015 à Igualada et la 3ème à Fès en mars 2015.
Vivement donc un coup d’envoi dans les meilleurs délais, s’impatiente Fouad Zine Filali qui, dans une allocution de militant, déplore le temps perdu depuis l’évocation du Projet Industriel à la zone de Aïn Chgag qui comprend une zone réservée à l’industrie du cuir sur une superficie de… 50 hectares !
Obstiné, le président de la CCIS de Fès-Boulemane.
Plusieurs administrations et instituts ont été interpellés pour lancer les études nécessaires – USMBA et Agence du bassin du Sebou – en matières de dépollution des déchets industriels divers. Le ministère chargé de l’environnement a été sollicité en la matière…
Incidemment, les hôtes barcelonais se sont félicités d’avoir réussi le taux de pollution de moins 15% une rivière pratiquement polluée à 100% à cause des déchets tanins…
C’est tout dire d’une aubaine à même de relancer une industrie locale avide de relance effective.

28/11/2014
Lu 131 fois
| |
 
Echos de Sidi Slimane

M.AAKARMI

*La ville est en train de connaitre une grande mutation au niveau de l’organisation et d’infrastructures routières puisque l’avenue principale Hassan II connait un grand élargissement. Cette principale artère qui mène à Sidi Kacem et à Kénitra connait désormais un grand changement et permet une fluidité de la circulation. Cependant, avec la continuité des travaux, la circulation devient difficile aux heures de pointe.

*En parlant de l’organisation, plusieurs panneaux de signalisation, d’interdiction et de stationnement, viennent d’être fixés aux endroits sensibles de la ville où le risque d’accident est grand. Cependant, les motocyclistes et les usagers de vélos et de triporteurs continuent de circuler dans le sens inverse violant l’interdiction.

* L’ANAPEC vient d’ouvrir ses portes à Sidi Slimane lors de la visite du ministre de l’Emploi M. Abdeslam Seddiki qui a présidé une rencontre à l’enceinte de la province. L’ANAPEC, dont le but est d’apporter un accompagnement aux porteurs de projets et d’assurer l’intermédiation dans l’emploi tant au niveau national qu’international, va sans aucun doute jouer un rôle primordial dans l’envol économique dans la province. Ont aussi assisté à cette rencontre d’inauguration, le directeur général de l’ANAPEC, M. Kamal Hfid, la directrice de l’agence locale Mme Fawzia Ennour, les responsables provinciaux et locaux ainsi que des opérateurs économiques.

*La ville qui connait une grande expansion démographique a besoin de la création de nouveaux postes de police dans les nouveaux quartiers. Malgré l’effectif insuffisant, la sûreté tente de bien s’acquitter de ses différentes tâches.

*La ville souffre de deux problèmes cruciaux et il s’agit des marchants ambulants qui occupent certaines artères à l’image de l’avenue Mohammed V, au niveau des deux marchés et des usagers des triporteurs qui sillonnent les artères de la ville sans arrêt gênant la circulation et exposant les citoyens aux divers dangers. Il est temps que les responsables provinciaux interviennent pour rappeler à l’ordre ces usagers.

* L’absence de facteurs dans les nouveaux quartiers provoque la colère des habitants qui ne reçoivent plus leurs courriers et qui sont obligés de chercher une autre adresse ailleurs pour leurs correspondances. Pour une ville qui est en pleine expansion démographique, la grande poste parait insuffisante.

28/11/2014
Lu 34 fois
| |
 
Salé: 2ème report d’une session extraordinaire du Conseil communal...

Mohamed SIKOUK



La session extraordinaire du Conseil de la commune de Salé, prévue vendredi 21 novembre, et dont l’ordre du jour devait porter sur le déplacement du Souk hebdomadaire « Lakhmiss » à une zone périurbaine, n’a pas eu finalement lieu faute de quorum. Selon les informations disponibles, cette fois ci la majorité n’a pas pu rassembler ces membres, ce qui laisse croire que celle-ci souffre de profondes divisions. D’autant plus qu’il s’agit-là du deuxième report en 15 jours. Ce revirement vient à un moment où l’opposition accuse la présidence de s’accaparer la prise de décision et de ne pas se concerter avec les membres du conseil.
« Nous estimons que ce conseil a échoué dans sa mission à savoir l’adoption de projets de développement concrets, et de répondre aux attentes de citoyens, d’autant plus qu’aucun plan communal de développement n’a été préparé, si ce n’était le programme de la mise à niveau de la ville dont les accords ont été signés sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI» note El Kassemi Abderrahmane, conseiller à la commune urbaine de la ville et membre de l’opposition.
Selon des observateurs, cette multiplication de reports laisse planer des doutes sur la bonne marche de la municipalité dans les mois à venir, une période qualifiée de très sensible vu qu’elle précède la tenue des élections de 2015.


28/11/2014
Lu 151 fois
| |
 
 
 
   Autre
 


VOLLEY BALL : SECONDE JOURNEE / 1ère DIVISION: A SUIVRE DHJ / USF: TANGER RECOIT A TETOUAN

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
 
Chine : La métamorphose d’un empire

Un reportage de Ali BENADADA

Le far ouest chinois


La résurrection de la route de la soie

 
   
  Chronique
 
«Tapez vite ! Agissez !» : La manie de la manipulation
Yasser AYOUBI
 
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Hausse des prix à Kénitra et Oujda et baisses à El-Jadida et Rabat
 I.S. : 8,415 MMDH de D.F., en hausse de 18,3%
 Le Maroc, un modèle à suivre : Les business schools américaines viennent se former au “Doing Business in North-Africa” à ESCA Ecole de Management
 L’ex-président burkinabè Blaise Compaoré en séjour au Maroc “pour une durée déterminée”
 Chine : La métamorphose d’un empire
 Campagne nationale pour mettre fin à la violence contre les enfants
 La résurrection de la route de la soie
 Le far ouest chinois
  Messi : "C'est merveilleux"
 Le taux de féminisation de la fonction publique s’élève à 40 %


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems