Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Culture
 Meilleure oeuvre théâtrale arabe pour 2017
La pièce marocaine «Solo» primée

La pièce de théâtre marocaine "Solo" de la troupe Akoun pour la culture et les arts de Rabat a remporté le prix "Cheikh Soltane Ben Mohamed el Kacemi" de la meilleure oeuvre théâtrale arabe pour l'année 2017.
Annoncée mardi en clôture du 10ème festival du théâtre arabe organisé, du 10 au 16 janvier à Tunis sous le signe "Vers un théâtre arabe nouveau et innovant", cette récompense a été décrochée par le Maroc pour la deuxième année consécutive (Oran 2016) et pour la deuxième fois depuis le lancement du festival en 2011.
Etaient en en lice pour ce prix 11 pièces théâtrales représentant, outre le Maroc, l'Arabie Saoudite, l'Algérie, l'Egypte, les Emirats Arabes Unis, l'Irak, la Jordanie, la Syrie et la Tunisie.
Selon le président du jury, le Libanais Rafik Ali Ahmed, la concurrence était rude entre les trois pièces "Echmaa" de Tunisie, " Ma bqat hadra" d'Algérie et "Solo" du Maroc. 
Les protagonistes de la pièce "Solo" se sont félicités de cette nouvelle consécration qui vient confirmer leurs précédentes distinctions dans plusieurs festivals au Maroc mais aussi dans d'autres grandes manifestations théâtrales de renom comme les Journées théâtrales de Carthage où la pièce a remporté en ex aequo les prix de la meilleure interprétation masculine et féminine.
Ecrite par Mohamed El Hor et Hajar El Hamidi, cette pièce théâtrale avait également remporté en décembre dernier le Grand prix de la 19è édition du Festival national du théâtre.
Elle relate un témoignage émouvant de Zahra Ahmed qui raconte l'histoire de son émancipation d'un passé douloureux, où elle était obligée de vivre comme un homme, à travers un voyage empreint de spiritualité et de piété.
Dans son intervention lors de la cérémonie de clôture, le secrétaire général du comité du théâtre arabe Ismail Abdallah a annoncé que la prochaine édition du festival se tiendra en Egypte, faisant part de la volonté de dynamiser les recommandations formulées par tous les hommes de théâtre arabes à propos de l'organisation d'une conférence internationale sur le thème "La Palestine et Al Qods dans le théâtre".
Lors de ce festival, les deuxième et troisième prix de la recherche scientifique pour les jeunes de moins de 35 ans ont été remportés respectivement par les marocains Abdallah El Mtii pour sa recherche "Qui parle théâtre " et Telkmes Mansouri pour sa recherche "Existe-t-il une écriture dramaturgique entre le parolier et le metteur en scène ", alors que le premier est revenu au Soudanais Abou Taleb Mohamed Abdelmottaleb pour son oeuvre "Hiwariet el khitab el masrahi".
La 10ème édition du festival du théâtre arabe qui s'est clôturée par la présentation de la production d'El Teatro "Trente ans déjà" du Tunisien Taoufik Jebali a enregistré l'affluence de près de 25 mille spectateurs sans compter les 250.000 internautes qui ont suivi la programmation à travers la chaine "You tube" du comité arabe du théâtre.

19/1/2018
Lu 29 fois
| |
 Vif succès de la 7ème édition du « Festival Oued Noun du Cinéma »
La ville mystique de Guelmim et sa région valent bien le détour

Abderrahmane KROMBI

C’est par une pluie battante bienfaitrice que nous avons quitté avec amertume l’aéroport provisoire de la belle et accueillante région de Guelmim-Oued Noun, ce lundi 15 janvier 2018, après un agréable séjour fort instructif, aux côtés de grands cinéastes et une jeunesse avide, aspirant à un avenir prometteur dans le brillant domaine du septième Art.
En effet, du lundi 8 au dimanche 14 courant, les habitants de la ville de Guelmim, et ceux de Sidi Ifni, Assa, Tantan, Bouizakarne, ainsi que les communes de Laksabi, Fask et Tighmert, ont vécu au diapason du cinéma national et même international. Grâce à l’ouverture de cette septième et riche manifestation de haut niveau au cinéma africain, en l’occurrence le Tchad, dont le film « Al Amana » de la jeune réalisatrice Coelo Ache (Aïcha) a été projeté en ouverture. Ce pays frère dont les relations séculaires avec notre nation arabo-africaine ont été évoquées par l’ambassadeur tchadien S.E. Mohammed Abderrassoul, lors de l’ouverture officielle au centre d’accueil et de conférences, méritant bien l’appellation d’un véritable palais des congrès. Ce merveilleux complexe culturel, cinématographique et multifonctionnel dont peut s’enorgueillir toute la région, a pu abriter les différentes activités attenant à ce festival : la cérémonie d’hommage à la grande star du cinéma, du théâtre et de la télévision Souad Saber, et son camarade de métier au même palmarès et au parcours identique, le brillant comédien, acteur et réalisateur Mohammed Attifi.
Une série de projections cinématographiques, courts et longs métrages, débats autour des films en compétition, forum des jeunes et la créativité »Expérience », des tables rondes, des ateliers du métier du cinéma, de la composition musicale, ceux de l’entrepreneuriat social, ainsi que les Master class du président du Jury et celui de l’excellent Rachid Elouali, dont la projection lors de la soirée de clôture de  l’émouvant film «  Le Jour de l’Aïd » avec la grande actrice Fatima Regragui nous obligea à essuyer furtivement nos chaudes larmes...tant l’interprétation de cette honorable personnalité de ce féerique et fascinant domaine, était honnête et véridique, attirant les chaleureux applaudissements de la nombreuse assistance. La participation de grands noms du monde du septième art tels l’auteur-metteur en scène Brahim Hanaï (Atelier Scénario), Khalid Zairi (Atelier Réalisation) Syfer Al Imam (atelier Image), la discussion libre avec le réalisateur tchadien Koufia, la compétition des films locaux, les interventions académiques des brillants animateurs, critiques, nouvellistes, tels Ahmed Sijilmassi, Mohammed Chouika, Khalil Damoun et Mohammed Bakrim qui ont attiré une grande foule à l’intéressant colloque « Le cinéma et la musique ».
Tout ce beau monde a meublé les séances d’activités de haut niveau durant tout le programme bien ficelé par les jeunes membres de l’association organisatrice de ce festival, à savoir « l’Association des Jeunes Créateurs de Guelmim » dirigée de main de maître par le talentueux Souleymane Bourouayen, directeur du festival, et ses proches collaborateurs d’une habileté remarquable, éléments émérites et dignes d’éloges. Sans oublier l’apport efficace de la grande dame, Madame Mbarka Bouaïda, secrétaire d’Etat à la Pêche maritime, présidente d’honneur du festival, et l’appui inconditionnel des autorités locales, des élus et des membres de la société civile qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cette brillante et riche manifestation internationale de grande envergure.
Notons aussi la présence efficace et effective de S.E. Barbara Brigatto, ambassadeur d’Italie au Maroc, qui a poursuivi avec attention tout le programme détaillé durant son séjour. La sortie des participants au domaine Jouf de Tighmert et le musée y attenant a permis à nos cinéastes de découvrir les beaux paysages et le riche patrimoine pouvant servir de décors naturels pour d’éventuelles réalisations.
Abderrahmane KROMBI

19/1/2018
Lu 15621 fois
| |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
 
Bon anniversaire à cette « vieille » dame de 70 ans

Par Ahmed Ben Abdelkader MOATASSIME

Jéradaa, le « Germinal » du Maroc

Par Mohammed KORAICHE

La question capitale de la perception

Par Abdelkrim BELGUENDOUZ*
 
   
  Chronique
   
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 Bon anniversaire à cette « vieille » dame de 70 ans
 Jéradaa, le « Germinal » du Maroc
 Accord de pêche Maroc-UE : Rejet catégorique de l’avis du procureur général de la Cour de Justice Européenne
 La question capitale de la perception
 La France rappelle à Horst Köhler que le Plan marocain d’autonomie constitue une base sérieuse et crédible
 La «Fondation des Femmes» exprime son soutien à Hind El Achchabi
 Nizar Baraka : Nécessité d’un plan national de l’eau impliquant l’ensemble des intervenants
 Notre imaginaire doit beaucoup au fusain de Feu Abdallah Chakroun
 Condoléances de SM le Roi à la famille du défunt
 4 millions de dirhams pour la fermeture des puits de charbon désaffectés


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems