Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    L’Istiqlal s’engage à soutenir et à protéger l’enfance: Elargir et renforcer la classe moyenne...      Pour un investissement de 100 millions de DH: Un groupe marocain construit une unité d’industrie pharmaceutique en Côte d’Ivoire...      Programme national de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées au titre de l’année 2016-2017 : Amir Al-Mouminine donne le coup d’envoi ...      Maroc - Chine : Renforcement du partenariat dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche ...      L’appel du Maroc a été entendu...  
   
 
        Sport
 
Ligue des Champions d’Afrique (demi-finale/retour) : WAC-Zamalek : 5-2 Le Wydad éliminé en demi-finale malgré une victoire d’anthologie

Le Wydad de Casablanca a été éliminé en demi-finale de la Ligue des champions d’Afrique, samedi au Complexe sportif Prince Moulay Abdallah à Rabat, malgré sa victoire d’anthologie par 5 buts à 2 face aux Egyptiens du Zamalek.
Les buts du WAC ont été inscrits par William Jebor (12è et 45è+1), Ismail Haddad (19è) et Fabrice Ondama (56è et 63, S.p). Basem Morsi (35è) et Stanley Ohawuchi (82è) ont réduit le score pour le Zamalek.
Lors du match aller, qui a eu lieu vendredi 16 courant au stade Borj Al Arab à Alexandrie, les Egyptiens s’étaient imposés 4-0.
En finale, l’équipe égyptienne affrontera les Sud-africains de Mamelodi Sundowns qui, se sont qualifiés aux dépens des Zambiens Zesco United.

26/9/2016
Lu 775 fois
| |
 
HUSA-KAC : 3-2   Victoire dans la douleur !

MOHAMMED MRITO

(Ph. Nidal CHRIFI)
(Ph. Nidal CHRIFI)

Pour le compte de la troisième journée le Hassania d’Agadir a accueilli le KAC de Kenitra dans un stade quasi-vide, l’absence des supporters gadiris, bien ressentie cet après midi, a affecté les joueurs qui ont beaucoup peiné pour venir à bout d’une équipe visiteuse venue à Agadir pour faire un résultat positif, mais la détermination des gadiris leur a donné courage et force pour remporter ce match synonyme d’une première victoire...
Avant le coup d’envoi de la partie, une minute de silence a été observée à la mémoire du feu Ahmed Sidinou père du président du Hassania d’Agadir, décédé jeudi soir après une longue maladie, que Dieu ait son âme dans Sa Sainte Miséricorde. Nos condoléances.
Dès l’entame du match le Hassania passa à l’attaque mais sans aucun danger immédiat de sa ligne d’attaque pour le gardien El-Grouni, le KAC bien organisé organisa des contres dangereux et dès la 5ème minute vit ses efforts couronnés par un joli but lorsque Ijroten bien placé hérita d’une passe en profondeur du flanc gauche en plein 16 mètres ne laissa aucune chance au gardien gadiri Lahmadi, HUSA 0 KAC 1. Le Hassania, prit au dépourvu, manœuvra de tous les flancs pour combler son retard, Oubilla essaya par un tir mais sans danger pour le gardien visiteur, le KAC jusque là sur le qui-vive et en verve, chercha un second but pour affaiblir le HUSA, mais cette dernière ne lâcha pas prise cherchant à chaque attaque d’ouvrir des brèches pour niveler le score surtout du flanc gauche par Aouk qui se heurta à chaque occasion à un mur érigé par les défenseurs Kacistes, les essais aussi de Haffari Bamalek ne donnèrent rien, il a fallu attendre la 35ème minute pour que le Hassania trouva le chemin des filets lorsque sur un service du flanc droit de Daoudi sur Aouk qui égalisa pour son équipe et de quelle manière !
HUSA 1 KAC 1, ce but redonna espoir aux Gadiris mais piqua au vif les Kinétréens qui ratèrent une occasion en or pour doubler la mise lorsque El-Gaâdaoui reçoit en profondeur le ballon, seul devant le gardien Lahmadi, au lieu de cadrer son tir trouva le moyen de tirer dehors à la stupéfaction de son entraîneur (41’). Le Hassania essaya à son tour par un coup franc de Daoudi mais repoussé par le gardien du KAC. Le reste de la première mi-temps ne donna rien...
Du retour des vestiaires, le match changea de physionomie, le Hassania prit le match en main, rate un but tout fait par Bamalek (47’), mais El-Barkaoui corrigea la faute de son coéquipier en marquant un second but, profitant de la mauvaise couverture de la défense adverse lorsque le gardien repoussa de la main le ballon tiré par Bamalek (53’) à la grande joie du banc de touche gadiri, HUSA 2-KAC 1.
Jusque là, ce résultat donna des ailes aux joueurs locaux qui voulaient à tout prix sortir vainqueur de cette confrontation minée...Le Hassania continua sur sa lancée obtint un pénaltie (72’) que transforma imparablement Daoudi HUSA 3 KAC 1. Malgré ce score, les Gharbaouis ne baissèrent pas les mains continuèrent à harceler la défense du Hassania malgré des ratés parvinrent à marquer un joli but suite à un coup franc bien placé dès 18 mètres par Zekroumi qui ne laissa aucune chance à Lahmadi (85’) HUSA 3 KAC 2.
Le score aurait pu être plus large, les joueurs Kacistes doivent remercier le gardien El-Grouni qui a évité a son équipe une lourde défaite.
Du pain sur la planche pour le nouvel entraîneur du KAC pour mettre l’équipe du KAC sur de bons rails et elle a de jolies individualités sur lesquelles monsieur Jean Guy pourra compter. Quant à monsieur Sektioui, un petit problème à régler au niveau de la défense qui trébuche encore, pour ne pas tomber sur le scénario de la saison dernière...!

26/9/2016
Lu 151 fois
| |
 
Botola Maroc Telecom D1 : 3ème journée : IRT-JSKT : 2-1 Victoire logique des Tangérois devant quelque 4000 spectateurs

RACHID MADANI

   (Ph. Nidal CHRIFI)
(Ph. Nidal CHRIFI)

Incroyable mais vrai : l’IRT joue devant des gradins presque vides. Par solidarité avec les ultras de tout le pays, le public tangérois a lui aussi boudé la rencontre du championnat. Un problème qui donne beaucoup à réfléchir, et le football marocain est menacé. Il est vraiment triste de voir disparaître cette bonne ambiance et ces encouragements des 45.000 spectateurs qui avaient l’habitude de laisser dans les caisses de la trésorerie plus de 200 millions de centimes. A vrai dire, le football est en « deuil » au Grand Stade de Tanger. Les joueurs ont déclaré à la presse qu’ils ne se reconnaissaient plus sur le terrain et qu’ils manquaient de cette « chaleur humaine » avec les cris des milliers et des milliers de gorges. Le choc de la troisième journée IRT-Kasba Tadla s’est joué dans le silence le plus complet. On avait l’impression d’assister à une lutte farouche qui mettait en « guerre » les vingt deux footballeurs, oubliant qu’il s’agissait d’un spectacle. Pourtant, le match était plaisant à suivre et les deux formations sont à féliciter pour leur jeu offensif. Aucun souci défensif et les attaques étaient menées avec beaucoup de danger d’un côté comme de l’autre. Hicham Idrissi, un ex coach de l’IRT en deuxième division, et ses poulains ont beaucoup surpris parce qu’ils étaient venus à Tanger pour vaincre. Ils auraient pu le faire s’ils n’avaient pas eu en face une équipe de Abdelhak Benchikha bien supérieure sur tous les plans. Le score étroit de 2-1 ne reflète aucunement la physionomie de la partie dominée de bout en bout par les locaux. Cette saison, le club de la ville du détroit semble bien placé pour disputer le championnat, la coupe et la CAF. Avec un effectif très riche, l’entraineur a l’embarras du choix et deux joueurs se présentent pour chaque poste : ce qui explique la politique de rotation d’une journée à une autre. Il n’existe pas de onze type et déjà la blessure de Hervé, Mohammadina et Melhaoui n’a pas pesé lourd. Tout ce qui manque pour le moment, c’est l’adaptation aux automatismes. Trois superbes buts : Hamoudane aux 8ème et 42ème mn pour l’IRT et Bouhomes à la 47ème mn sur un grand tir. Le premier but fut l’œuvre du Sénégalais Thione qui effectuait une passe magistrale sur Hamoudane qui trompait la vigilance du goal un peu trop avancé. Le second but fut l’œuvre de Bakr Hilali qui donnait une bonne passe au duo Hawassi-Hamoudane. Celui-ci aggravait le score toujours sous le silence du public. Après avoir réduit le score, piqués au vif dans leur amour propre, les visiteurs croyaient à l’égalisation pour exercer une légère domination. La défense de l’IRT semblait perdue, ce qui donnait la confiance aux hommes de Hicham Idrissi. Durant un quart d’heure, on sentait le nul. Le portier Amsil était gêné surtout par les tirs de loin. Changement de Cadom qui occupait mal la ligne médiane par Youssef Sekour et de nouveau l’ordre revenait au capitaine Oussama Gharib et ses coéquipiers. Un troisième but aurait été marqué facilement par Hamoudane s’il n’y avait pas eu une tête d’un défenseur. Dans l’ensemble, victoire méritée d’un bon IRT qui occupe la première place du championnat à la suite de trois succès successifs à la veille de son déplacement à Casablanca pour affronter le Raja de Mhamed Faker. Quant à Kasba Tadla, il n’a pas démérité ayant perdu avec tous les honneurs. Par ailleurs, il est à signaler qu’en marge de la rencontre, la FIFA vient de recevoir un rapport sur la disparition des sièges dans les gradins de derrière les bois. L’on se souvient, que la société SONARGES chargée de l’entretien du Grand Stade les avait enlevés par peur des ultras qui avaient la coutume de les occuper. Pour la FIFA, il existe un cahier des charges des stades où il est mentionné que toutes les places ont un banc pour s’asseoir.

26/9/2016
Lu 102 fois
| |
 
OCK-RSB : 0-1 : La tâche de Lemrini n’en sera que plus rude

ELAZHAR

   (Ph. Nidal CHRIFI)
(Ph. Nidal CHRIFI)

Le club phosphatier était toujours à la recherche d’une première victoire qui aurait un impact psychologique très important pour le moral du groupe et pour réaliser cet objectif, il fallait forcer le jeu. A cet effet, les hommes de Lemrini dominèrent surtout au niveau du milieu de terrain et réussirent même à menacer à plusieurs reprises les filets du gardien berkanais Lamhamdi dont 2 transversales et un but refusé pour hors-jeu, mais on réalisa quand même qu’il fallait un « plus » et pour réaliser ce « plus », il faut se mettre à l’évidence qu’il restait encore beaucoup de travail à faire !
En effet, et alors que tout versait dans le camp visiteur grâce à une certaine volonté des locaux dopée d’enthousiasme, un contre amorcé par le chef d’orchestre de la RSB, notamment Rachid Hosni, s’acheva dans les pieds opportunistes d’un Badr Kachani toujours à l’affût qui ouvrit le score à la 31ème minute. Ce but consterna le peu de supporters qui firent le déplacement et alors qu’on s’attendait à une vive réaction des Khouribguis, le rythme, au contraire, baissa et ce fut à l’avantage des Berkanais qui réussirent à gérer cette première mi-temps en revenant aux vestiaires avec cet acquis moral bien précieux celui de mener au score.
Après la pause, on s’attendit à une réaction plus vive des hommes de Lemrini et surtout à un retour dans le score ou au moins à une égalisation, mais malheureusement rien n’en fut. Exception faite d’une tête de Danger sur corner qui botta la transversale, la possession de balle et le contrôle du jeu furent à l’avantage des visiteurs, et pire encore, vers la fin de la partie, les coéquipiers de Mezgouri semblèrent baisser les bras et accepter le fait accompli d’une défaite difficile à surmonter devant une formation berkanaise développant un jeu structuré et lucide et opérant sur fond d›un système tactique efficient.
Ainsi, sur une simple lecture technique de ce premier match de championnat du club phosphatier à domicile, il s’avéra que les effectifs souffrent encore de déficits en matière de postes surtout en milieu de terrain car Mezgouri se trouve le plus souvent mal soutenu en plus qu’il manque vivement un « faiseur de jeu » pour servir le camerounais Danger qui fit montre de grandes qualités techniques et également les nouveaux venus Imaich et El Abboubi sur les flancs. Simples constations d’un profane à prendre ou à ne pas prendre en considération !
Ce qui est sûr, c’est que la tâche de Youssef Lemrini sera vraiment rude aussi bien sur le plan technique que sur le plan moral pour surpasser ce mauvais départ, notamment deux défaites de suite. Ce qui est aussi sûr, c’est que Lemrini a la compétence et l’expérience qu’il faut pour revenir en force dans le championnat et dans les bons résultats et il l’a souvent prouvé dans les moments les plus difficiles. Nous lui souhaitons beaucoup de réussite dans cette entreprise !
Le prochain adversaire pour l’OCK sera le Chabab Al Hoceima et le déplacement sera donc doublement périlleux, mais doit-on rappeler que le club khouribgui s’est souvent spécialisé dans les victoires à l’extérieur et il l’a prouvé devant les meilleurs clubs du championnat national. Un challenge devant Lemrini et ses hommes, celui de récupérer à l’extérieur les points perdus à domicile !
D’ailleurs, Youssef Lemrini, déclara à la fin du match qu’il était satisfait du rendement de ses joueurs car ils ont joué leur meilleur match de ce début de championnat en dominant surtout en première mi-temps et en créant plusieurs occasions de but dont deux transversales. C’est une équipe très jeune et qui progresse et ce faux pas devant la RSB est acceptable, dut-il conclure.

26/9/2016
Lu 61 fois
| |
 
Assemblée Générale Ordinaire du DHJ: Plus de 42 millions de dhs de dépenses et près de 6 millions de déficit !

Mohamed LOKHNATI

Quelque 40 adhérents sur 48 ont assisté aux travaux de l’assemblée générale ordinaire du DHJ pour la saison 2015-2016, tenue vendredi 23 septembre au Royal Golf Pullman d’El Jadida, en présence des représentants de la FRMF et des autorités locales, ainsi qu’un parterre consistant de journalistes représentant différents médias de la presse nationale écrite, audiovisuelle et électronique.  L’ordre du jour comportait plusieurs points parmi lesquels, la lecture et l’examen des rapports moral et financier, le renouvellement du tiers sortant et la discussion de diverses questions relatives audits rapports. Après avoir déclaré ouverte la séance, Abdellatif Moktarid, président du DHJ, a exposé dans sa lecture aux deux rapports, les grandes lignes ayant marqué la saison footballistique précédente DHJ, ses hauts et ses bas, mais aussi les circonstances particulièrement difficiles que son volet finances à traversées. Le rapport financier adopté à l’unanimité, à révélé que les revenus du club ont été de l’ordre de 36.023.257,54 dirhams, alors que les dépenses ont atteint quelques 42.013.243,35 dirhams, soit un déficit financier évalué à près de 5.989.985,81 dirhams. Concernant le tiers sortant du bureau du club, les membres du club ont confié au président Abdellatif Moktarid la mission de les renouveler. Leurs noms seront dévoiler ultérieurement.  
A la fin des assises de cette AGO, les membres du bureau dirigeant du DHJ ont été unanimes pour œuvrer «main dans la main», «redoubler, canaliser leurs efforts» et relever le défi de remettre le train du Difaâ sur de bons rails qui lui permettront de rejouer les premiers rôles du  championnat et de renouer avec les titres, au sein de la Botola Pro.

26/9/2016
Lu 2331 fois
| |
 
Nous avions Ismaïl Haddad, ils avaient Stanley Ohawuchi

Nourreddine Regragui

7 buts dans un match de Ligue des Champions. Il faut dire que c’est rare et c’est bon pour le spectacle. Un WAC prêt de l’impossible, cette soirée du 24 septembre 2016 restera dans les annales du « Guinnes Book » Red avec cinq (5) visites des filets cairotes. Prêt donc de l’exploit, cette remontada inachevée avait comme acteurs un groupe d’hommes homogènes avec néanmoins un garçon gaucher venu de son Hay Mohammadi nommé Ismaïl Haddad, certainement qui a tapé dans l’œil du coach national Hervé Renard présent dans le stade.
Dribles à la Acila, dribles mais aussi finesse doublée de vitesse, il servit à plusieurs fois ses coéquipiers (William Jebour auteur de deux concrétisations – 11ème et 45ème minutes) en plus de son heading de la 18ème minute. Un latéral droit égyptien complètement dans la poche, toute la défense égyptienne eut du mal à le contrecarrer jusqu’à avoir mal au ventre.
Haddad l’homme de fer, malheureusement pour ce soir, un autre Iron Mann avait pris place sur l’arène Rbatie et il s’agit, comme vous le devinez, du Nigérian Stanley Ohawuchi (26 printemps, 1m76, 73kg), celui qui coupa la route à nos représentants candidats au voyage du Japon.
Une accélération fulgurante qui laissa dans le rétroviseur l’infortuné Fahd Aktaou (latéral gauche wydadi venu pourtant de la Hollande) avec service sur un plat doré à Bassim Morsi (35ème minute) et plus tard, « l’eau dans les jambes » comme on dit avec, un travail de génie (82éme minute) où il laissa à genou la tour Fall, Laâroubi et que du beau monde.
5 à 2 et donc, si ce Stanley n’était pas là, on aurait vivre quelques choses de grandiose!
A propos, pourquoi nos agents de joueurs n’ont pu le dénicher et le proposer à temps à l’instance WAC, il aurait fait les beaux jours du partant Toshack et de la trésorerie wydadie.

26/9/2016
Lu 135 fois
| |
 
Volley-Ball : Championnat d’Afrique : L’Egypte remporte le titre

Abdelilah IBN GHAZALA

Le Maroc a organisé à Tanger le championnat d’Afrique des moins de 23 ans durant les jeudi et vendredi derniers, mais c’était avec une grande désolation car c’est uniquement l’Egypte qui a confirmé sa participation avec le désistement de la Tunisie et le Cap Vert à la dernière minute sans parler de nombreux pays d’Afrique qui ont l’habitude d’y participer. Et comme il est qualificatif aux championnats du monde donc son maintien est primordial.
La confédération Africaine du volley-ball est pointée du doigt de ce cas qui ne devait pas se produire et sa responsabilité est totalement impliquée. Le bureau fédéral prévoit d’adresser une réclamation à ce sujet à la CAVB, d’autant plus que des frais ont été engagés en préalable pour cette organisation à quatre équipes.
Toutefois, ce championnat s’est déroulé dans les meilleures conditions mobilisant tous les membres du bureau fédéral pour les rencontres de notre équipe nationale face à celle de l’Egypte en aller et retour avec en programme d’avoir recours à un troisième match en cas d’égalité.
Malheureusement, notre équipe nationale a perdu les deux confrontations au même score de 3/1, mais il est à noter que nos joueurs se sont bien défendus et les scores ci-dessous reflètent bien la physionomie des rencontres.
En général, les joueurs égyptiens ont été les plus forts en démontrant qu’ils ont effectués une solide préparation technique et leur supériorité se concentrait surtout sur des redoutables smashs et un bloc à toute épreuve, malgré cela nos jeunes joueurs n’ont pas démérité et n’ont pu présenter que ce que leur permettait leurs capacités techniques selon une modeste préparation.

Match « aller » : 3/1 (17/25, 25/21, 24/26 et 19/25)
Match « retour » : 3/1 (29/27, 20/25, 19/25 et 22/25).

26/9/2016
Lu 1648 fois
| |
 
 
 
   Autre
 


L’appel du Maroc a été entendu
BREVES
Pour un investissement de 100 millions de DH: Un groupe marocain construit une unité d’industrie pharmaceutique en Côte d’Ivoire
Programme national de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées au titre de l’année 2016-2017 : Amir Al-Mouminine donne le coup d’envoi
Maroc - Chine : Renforcement du partenariat dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche
Assemblée Générale Ordinaire du DHJ: Plus de 42 millions de dhs de dépenses et près de 6 millions de déficit !

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
 
Marocains du Canada : La presse multiethnique et son apport aux médias canadiens
Montréal - Mouna Achiri
 
  T�l�gramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 L’appel du Maroc a été entendu
 France-Inde : Achat de 36 avions Rafale par New Delhi
 COP22, J - 45 : Mobilisation pour la mobilité durable et la sécurité routière
 UGTM : Programme des réunions des Conseils provinciaux
 Pour manquement à ses missions sécuritaires : Le chef du la sûreté régionale d’Errachidia relevé de ses fonctions
 Marocains du Canada : La presse multiethnique et son apport aux médias canadiens
 L’agro-alimentaire en Afrique du Nord: Le Maroc distance largement ses voisins
 Le Maroc dépose les instruments de ratification de l’Accord de Paris : Engagement réaffirmé
 La chronique du jour d’après : Quand la Maison Blanche soutient les prochaines guerres d’Israël
 BREVES


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems