Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |      |
    Expulsé arbitrairement, un Marocain résidant en Espagne obtient gain de cause : En attendant l’exécution du jugement ! ...      Le commerce extérieur au terme du premier semestre...      Hausse de 31% des débarquements des poissons pélagiques à fin juin...      Culture : 48ème édition du Festival National des Arts Populaires (FNAP) du 17 au 21 juillet 2013...      Opération transit 2013 : Plus de 344.000 personnes ont gagné le Maroc via Gibraltar...  
 
 
 
        Sport
 
Jamal Sellami, entraîneur du FUS : : « On est prêts pour partir du bon pied »

Propos recueillis par BABA

La venue de M.Ali Fassi Fihri et avec lui un Comité Directeur très compréhensif et positif, a su inventer à ce FUS des accents qui lui sont propres et qui lui ont permis d’élargir ses dimensions et avec elles de nouvelles perspectives. Le FUS a, dès lors, connu une promotion exclusive à ses traditions qu’on ne peut déceler qu’avec bien plus d’attention spéciale car un club qui démontre ses valeurs réelles sur l’échiquier africain mais tarde à concrétiser son sacre sur le plan du championnat, reste donc un club incompris…Toujours est-il, il faudra chercher quelques touches d’éclaircissement auprès de l’encadrement technique pour, du moins, satisfaire une partie de la curiosité des attentes des observateurs sportifs ! Jamal Sellami, un cadre national qualifié, bosseur, crédible, sérieux et garçon de bonne famille…ambitionne des tas de bonnes choses bien qu’il reste toujours un mal-aimé des supporters qui avaient levé contre lui, et avant lui Ammouta et Moumen, des banderoles de départ ! Pour Sellami, ses explications feront tomber une face cachée d’un masque qu’il porte seul…
*Si on parlait de la Botola précédente et ses aléas…
- En ce qui me concerne, l’important était de constituer une équipe compétitive, qui puisse gérer un avenir à bon escient qui se profile difficile et très dur car le FUS ayant été second était sous les veilleuses  et devait, par conséquent, demeurer au devant de la scène sans lâcher prise ! Une mission délicate pour jouer les premiers rôles, il faudra redorer ce blason et celui de la CAF, on a alors recruté des éléments sûrs pour mieux gérer les deux situations d’accéder à ce projet !
*Vos détracteurs estiment que vous avez failli à votre mission…
   -Nul n’est parfait ! Des lacunes existent partout ! Notre problème réside dans le fait que nous avons recruté de nouveaux éléments qui n’arrivaient pas si vite à la cohésion demandée et par delà, à réaliser au plus vite les souhaits rêvés, c’est clair. D’autre part, nos joueurs étaient plus concentrés sur la Champion’s League alors que nos ambitions étaient en même temps une relance effective en Botola ! Pris par des contraintes de Botola et CAF, on avait opté pour la CAF qui demeure une priorité pour tout club national, pour donner au football national une place de prestige sur le plan continental. Le FUS est avant tout un club à titre et célébrité continentaux, qu’il a aujourd’hui le devoir de défendre avec cœur et abnégation.
*Comment agir aujourd’hui 
-Aujourd’hui on peut dire qu’on est prêts pour partir du bon pied tout aussi bien en Botola qu’en CAF. Le Groupe FUS s’est retrouvé finalement une homogénéité qui va nous permettre d’accéder facilement au plan d’action qu’on venait de tracer pour combler quelques lacunes et persévérer dans la course au titre CAF, bien que nous soyons tombés sur un groupe infernal. Toujours est-il qu’on est vraiment prêts pour relever le défi.
*La première confrontation avec le Benzerti…
 -Cette rencontre arrive mal puisque nous aurons des contraintes dûes à plusieurs absences pour blessures ou suspensions mais on ne va pas croiser les bras. Ce qui est sûr, c’est que nous travaillons d’arrache-pied pour jouer le grand jeu, considérant que ce premier match est la clé de la réussite de la suite de la compétition. On veut le gagner pour mieux asseoir nos chances dans ce groupe où toute déroute signifie un recul imminent. Les Tunisiens, bien que solides, ne nous font pas peur pour autant, nous avons, nous aussi, nos atouts, qu’on va développer sur la pelouse !
*Deux fronts à la fois avec un effectif de quel genre…
-Pour palier aux lacunes enregistrées, nous avons procédé au recrutement d’un gardien de but (Boukhriss-HUSA-), de Kardoud (KAC), Lemrabet (France), Nhiri ( DHJ), Issa (Douanes-Niger) et la promotion de quelques espoirs qui venaient de confirmer leurs talents auprès des grands. On cherche uniquement un seul poste mais dans ce contexte, on peut espérer jouer les premiers rôles sur les deux fronts…
*On parle trop du départ de Feddal pour renflouer les caisses du club !
 -Pour moi, Feddal reste ! Voyez, quand on joue sur trois fronts, on cherche avant tout à garnir l’effectif pour éviter tout quiproquo car on peut être enclin aux blessures, suspension, maladies, cas majeurs…Aussi, tout aussi Feddal que Lemrabet sont tout deux là en même temps !
*Un dernier mot
- Je remercie vivement tous ceux qui nous aident de près ou de loin pour l’accomplissement de notre mission.

17/7/2013
Lu 349 fois
| |
 
Compte à rebours pour les recrues

BABA

EL MRABET: Voilà un défenseur central de gros calibre recruté directement de France où il était né et exerçait auparavant au sein de Nantes, Lille et Naval avant d’intégrer l’équipe nationale juniors des Bleus: “Je suis très content d’être là auprès d’un grand club que celui du FUS, qui semble très intéressé par mes services en raison des trois fronts sur lesquels il joue. J’aime les grands défis et je suis totalement prêt pour permettre au FUS de réaliser ses objectifs. Le football n’a pas de frontières et que ce soit en France ou au Maroc, ce sont les capacités et le talent du joueur qui priment. J’espère apporter ce plus dont a besoin le FUS et je remercie tous ceux qui m’ont aidé ou vont m’aider dans ma mission”.
KARDOUD: “C’est un grand honneur pour moi de défendre les couleurs d’un club aussi huppé que le FUS ! La Coupe d’Afrique a toujours été un rêve pour moi et la jouer et un honneur considérable d’autant plus que j’ai signé pour trois ans au FUS!”
MOUSSA ISSA : Un jeune prodige venu directement du Niger et dont Issouffou n’en dit que le plus grand bien, qu’il venait de confirmer lors de ses premières touches de balles avec le FUS ! A peine 20 ans, l’ex-attaquant de l’AS Douanes reste un atout de plus pour le FUS et sûr qu’il sera d’un apport considérable pour la CAF: “Je suis bien avec le FUS et j’espère être à la hauteur des ambitions de mon nouveau club”
EL BAHRI, vient de récupérer à 85%, avec entraînement spécifique seul et qui va reprendre très bientôt: « Dieu merci, tout va bien jusqu’à maintenant et sûr que la blessure ne sera  plus qu’un souvenir du passé et que je pourrais alors réussir à offrir à mon club et à l’équipe nationale tout le bien qu’elles attendent de moi Inchaâ Allah ».

17/7/2013
Lu 110 fois
| |
 
L’international burkinabé Koulibaly au WAC pour deux ans

L’international burkinabé Pan Pierre Koulibaly a signé pour deux ans au Wydad de Casablanca.
L’attaquant burkinabé, qui évoluait au club émirati d’Al Dhaid (D2), va porter les couleurs des Rouge et Blanc. Le WAC avait recruté auparavant deux joueurs du Rachad Bernoussi, le gardien de but Mohamed Akid et le milieu de terrain Khalid Zineddine, qui ont signé pour cinq ans.
Koulibaly devrait remplacer le Congolais Lys Mouithys mis sur la liste des partants. Le Wydad compte encore une place de libre de quatrième joueur étranger après le départ de l’Ivoirien Bobley Anderson au FC Malaga (Espagne).
Le nouvel entraîneur du club, Abderrahim Talib, avait annoncé que le Wydad doit opérer quatre recrutements pour monter une équipe compétitive en prévision de la saison prochaine.

17/7/2013
Lu 698 fois
| |
  Des chiffres et des lettres !
Tennis : Dernier regard sur le « National des jeunes 2013 »

M. BELAOULA

Finalement, trente (30) clubs ont été représentés aux phases finales du « National des jeunes 2013 » qui se sont déroulées à Tanger. Ils étaient répartis comme suit :
- Zone I : Le COC, le RUC, l’O.C.C, l’USM/T.C.C, l’ACSA, l’A.S.A.S, le B.P, le C.S. Amal, l’Académy « Moundir », le R.T.C Mohammadia et le D.H.J.T.C.
- Zone II : Le S.M, le Riad, l’U.S. Cheminots, le Wifaq, le T.C Kénitra, le T.C.M. Tanger
- Zone III : Le R.T.C. Marrakech, le C.O Beni-Mellal, le T.C. Roudani, l’A.T. Agadir, le R.T.C. Agadir, le T.A Safi et l’O.C. Youssoufia
- Zone IV : Le S.C.F, le T.C.F, le T.C Meknès, le S.T.C Oujda et el R.T.C Fès.
D’emblée, on notera l’absence entres autres de quelques écuries de la trempe du S.O.C, du CAFC, du C.M.C, du T.C. Tiznit, de l’O.M du T.C.P.T.T, du C.T.P, du C.O.T. Khémisset, du T.C. Sidi Kacem et du M’ssallah Garden qui a, pourtant, abrité les phases finales des « 14 à 18 ans ».

Nous vous donnons, ci-dessous, le classement des clubs par ordre du nombre de participants entre garçons et filles :
-1) ASCA : 27
-2) Le COC et le R.T.C.MA : 17
-3) Le RUC : 16
-4) L’U.S Cheminots et le T.C. Meknès : 14
- 5) Le S.C. Fassi et le Wifaq : 12
- 6) Le Stade Marocain : 10
-7) Le R.T.C Fès, et l’OCC/Marsa : 9
-8) Le C.T.T, le D.H.J.T.C, le R.T.C Agadir : 6
-9) Le C.O. Beni Mellal, l’USM/TCC, 5
- 10) Le TCMT, le S.T.C. Oujda et la B.P : 4
- 11) Le T.C.F, l’A.T. Agadir, l’ASAS : 3
- 12) Le T.C. Roudani, le R.T.C.MO, et l’O.C. Youssoufia : 2
-13) Le Riad, le T.C.K, le T.A. Safi, le C.S.A et le M.T.A : 1

Au palmarès, sept (7) clubs ont occupé la plus haute marche du podium à savoir :
-1) ACSA : Quatre titres
-2) Le RTCF, le RUC, le COC, le TCM : Deux titres chacun
-3) L’USCM et le Wifaq : Un titre chacun.

Par contre dix clubs ont eu droit au titre de « vice-champions » à savoir :
-1) ACSA, D.H.J.T.C, USCM, RTCF : Deux places chacun
-2) C.T.T, B.P, Wifaq, COC, RUC et ASAS : Une place chacun.

En résumé, c’est le club de la cité de l’air qui a eu droit au « jackpot » de cette cuvée 2013. Le classement est le suivant :
-1) A.C.S.A : Quatre titres et deux vice-championnes
-2) R.T.C.F : Deux titres et deux vice-champions
-3) Le RUC et le COC : Deux titres et un vice-champion
-4) Le T.C. Meknès : Deux titres de champions
-5) L’U.S. Cheminots : Un titre et deux vice-championnes
-6) Le Wiafaq : Un titre et une vice-championne
-7) Le D.H.J.T.C : Deux titres de vice-champions
-8) Le C.T.T, le B.P et l’ASAS : Un titre de vice-champion chacun.

Par comparaison à cette édition, il y avait seize (16) titres en jeu lors du « National 2012 » contre quatorze cette année. On a supprimé les « 13 ans », garçons et filles. La répartition du palmarès 2012 a été la suivante :
- 1) A.C.S.A : cinq titres
- 2) Le COC : quatre titres
- 3) Le Wifaq : deux titres
- 4) Le RTCF, l’ASAS, le DH.J.T.C, le T.C.F et le C.T.T : un titre chacun.

Lors de ce «National 2013», on a enregistré, curieusement, trois scratchs (W.O) et trois abandon pour divers motifs. Le plus frappant est celui du J’didi Karim Harguig en finale des «16 ans» garçons, à 6/1 et 2/0 pour Amine Ahouda. Nos vœux de prompt rétablissement !.

Sur les quatorze finales, six ont connu leur dénouement à l’issue du super tie-break ou de la troisième manche. Mais la palme revient au «ruciste – Rajaoui», Hamza El Amine qui n’a encaissé, en tout et pour tout que trois jeux lors de la finale des «9 ans», contre Mohamed Bousmah du RTCF, Après avoir déroulé en solitaire face à ses adversaires qui n’y ont vu que du feu et des cinglants 5/0 à chaque coup.

Dans nos indiscrétions du lundi (comme si vous y étiez),  une phrase a sauté  pour déformer le sens de notre flash. Il fallait lire : «bien sûr que tout le monde aurait préféré jouer au M’ssallah Garden et chez son voisin, le T.C.M, l’un des prestigieux clubs de la capitale du détroit. C’aurait été l’idéal pour tout le monde sauf, bien sûr, pour le bureau fédéral qui aurait voulu punir, par là, le président du T.C.M.T qui a eu le malheur de lever le ton lors de la dernière assemblée générale de la FRMT, et de privilégier le président du C.T.T, fraîchement élu membre fédéral qui vient, même, d’abriter le premier «challenger» à 30.000 dollars. Comme quoi, on n’est bien servi que par soi-même». Dont acte.

Entre 2012 et 2013, c’est le C.O.C qui a connu une régression en titres, soit quatre sacres contre deux pour cette édition. D’autres remarques concernent le R.T.C. Marrakech qui avec ses dix sept (17 représentants à Tanger, s’est retrouvé avec les mains vides. C’est dire que la pépinière est là, mais il y a une touche technique de formation qui manque. C’est la raison pour laquelle, le comité du R.T.C.MA et son président Tifnouti seraient sur le point de conclure avec un technicien, venu d’ailleurs et qui ne rêvait que d’exercer à Marrakech, sans être trop gourmand à l’instar de certains de nos techniciens qui demandent, parfois, la lune.

Enfin, nous tournons la page de ce «National 2013», qui n’a laissé que des regrets à Tanger, tout en espérant accueillir la prochaine édition, Inchaâ Allah, dans de meilleures conditions. Pourquoi pas à l’issue d’un appel à candidatures et d’un cahier de charges en bonne et dûe forme.
En, attendant, bonne suite pour ce mois sacré de Ramadan



17/7/2013
Lu 909 fois
| |
  Petits potins
CHAN 2014 : Maroc Tunisie : 0-0

BABA

  *22h30 au mois de Ramadan semble être l’horaire idéal pour une rencontre de football ! La programmation de cette partie est d’utilités énormes sauf pour ceux qui viennent de Rabat ou Casablanca, qui doivent rallier jeûne et jeûne de samedi et dimanche…A méditer !
 *La FRMF n’a dû imprimer que quelque 25.000 billets majorés à 150 dhs et 30 dhs,qui avaient été mis en vente dès mercredi dernier à Tanger et Tétouan. 20.000 supporters avaient donc répondu présent pour cette soirée mémorable et ramadanesque.
   *La gente féminine était en force et dire qu’elle a délaissé le feuilleton « Les Filles de Lalla Mannana » au profit de cette rencontre, véritable spectacle haut en couleurs, dont les couleurs nationales en vogue…Bravo !
*Les ultras « Hercules » se sont mobilisés pour venir encourager les Lions de l’Atlas, faisant mieux que lors de la dernière prestation des Lionceaux pour les JO !
*Avoir choisi le grand stade de Tanger avait-il été une bonne idée  Toujours est-il qu’un stade comme celui d’El Abdi, Père-Jégo auraient été plus plausibles encore, footballistiquement parlant ! Sauf aussi que Tanger fut d’un climat clément, froid la nuit et qui va pleinement avec une rencontre de football.
  *Les Tunisiens avaient été mécontents de leur déplacement au Maroc, puisqu’ils durent rejoindre Tanger par autocar de Casablanca   du seul fait qu’il n’existe aucun vol aérien direct entre Tunis et Tanger ! Les Marocains avaient vécu le même cas dès leur retour de Sousse pour rallier Tanger pour la concentration !
*Maâloul est secondé dans ses fonctions par l’ex international Adil Sellimi que les Marocains connaissent parfaitement.
*Des journalistes tunisiens arboraient leur drapeau national sur leur table de presse ils ne passèrent point inaperçus et ne furent jamais être dérangés.
  *Finalement, Feddal n’ira nulle part et continuera à défendre les couleurs du FUS pour une autre année supplémentaire
*Taoussi a, en fin de compte, fait appel à Batna et à Bamaâmmer, qu’il a fait jouer en remplacement de Lambarki, pour combler le vide laissé par les expulsions de Saïdi et Abrhoun au match aller ! La liste proposée par la CAF suppose 18 joueurs et c’était le compte exact qui était affiché face à la Tunisie !
*Puisqu’on est au Mois Sacré de Ramadan, Taoussi a veillé à ce que les us soient respectés avec le manger et les rites des prières, que pratiquent nos nationaux en Groupe soit à l’hôtel ou à la Mosquée !
*Le trio arbitral venu d’Ethiopie était commandé par M.Tessema Amlak né en 1983, international depuis 2009 ! Il fut secondé de Belema  et Moussa Kindy, le 4ème arbitre fut Bailey Helios et le commissaire de match l’Algérien Rachid Mejiba. Décidemment, l’Ethiopien avait son arbitrage unique à lui pour avoir refusé un but à Benjelloun jamais hors-jeu et n’avoir pas signalé penalty flagrant pour Aqqal…Qui dit mieux 


17/7/2013
Lu 840 fois
| |
 
Le Jumping International de Vichy : Abdelkebir Ouaddar vainqueur du GP de Vichy de saut d’obstacles  

Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar a remporté le Grand Prix de la ville de Vichy (centre de la France) de saut d’obstacles disputé dimanche au stade équestre du Sichon dans le cadre du Le Jumping International de Vichy (11-14 juillet).
Ouaddar, qui montait « Quickly de Kreisker » s’est imposé dans cette épreuve au terme d’un match barrage bouclé sans faute en 46sec 18/100e.
La deuxième place est revenue au Français Patrice Delaveau, « Carinjo HDC » qui a disputé le match barrage sans faute (48.54). L’Irlandais Niall Talbot, « Nicos De La Cens », complète le podium avec un temps de 46.06 et 4 points de pénalité.
Le Jumping International de Vichy, l’une des plus anciennes manifestations hippiques de France, a connu la participation de 80 cavaliers de 20 pays à savoir : l’Afrique du Sud, l’Australie, la Belgique, le Brésil, le Canada, la Colombie, l’Espagne, les Etats-Unis, la Finlande, la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Italie, le Japon, le Luxembourg, le Maroc, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Slovaquie et la Suisse.

17/7/2013
Lu 2827 fois
| |
 
Rugby : L’entraîneur national Youssef Sridi est dans un état critique

ABOU AYA

Il est parmi les meilleurs techniciens de notre rugby marocain, il a un palmarès riche de résultats magnifiques et de participations importantes à l’étranger. Youssef Sridi fait partie du staff technique qui a dirigé dernièrement l’équipe nationale dans la Coupe d’Afrique 1C (du 22 au 30/06/2013 à Yamoussoukrou en Côte d’Ivoire).
A quatre jours du retour de la délégation marocaine, Sridi sentait des malaises, des vomissements sans cesse et une fièvre inexplicable. De retour au Maroc (le 30/06/2013), il a été admis dans un hôpital de sa ville natale Kalâa Sraghna, ensuite on l’a transporté vers une clinique à Marrakech. Les analyses ont précisé que Youssef est atteint de la méningite (Inflammation des méninges d’origine microbienne ou virale, se traduisant par une raideur de la nuque, des céphalées et des vomissements).
L’hôpital militaire de la ville de Marrakech a insisté de le transporter d’urgence vers Rabat. Notre ami Sridi lutte avec toutes ses forces devant cette situation bizarre et ses amis courent dans tous les sens pour lui apporter l’aide nécessaire en attendant une réaction solide et efficace de la part de la fédération.
Espérons bien dans ce mois sacré de Ramadan une intervention du ministère de la Jeunesse et des Sports et du Comité National Olympique Marocain et merci d’avance à toute personne qui va collaborer ou assister notre entraîneur national.
Allez Youssef du courage et du courage, que le Tout-Puissant soit avec vous Inchâ Allah. Amen !

17/7/2013
Lu 102 fois
| |
 
Taekwondo : Driss Hilali réélu membre du Bureau exécutif du WTF

Le Marocain Drissi Hilali a été réélu pour un mandat de quatre ans en tant que membre de la Fédération internationale de taekwondo (WTF) dimanche à Puebla au Mexique lors d’une assemblée générale de l’instance mondiale. Hilali, ancien président de la Fédération Royale Marocaine de Taekwondo, a été réélu à ce poste qu’il occupe depuis 2005 en obtenant un total de 104 voix sur les 124 exprimées.
Driss Hilali occupe également les postes de président de l’Union méditerranéenne et vice-président des Unions africaine et francophone de taekwondo.
L’assemblée générale du WTF s’est tenue en marge du championnat du monde de taekwondo (15-21 juillet).

17/7/2013
Lu 3024 fois
| |
 
 
 
   Autre
 


Hausse de 31% des débarquements des poissons pélagiques à fin juin
Culture : 48ème édition du Festival National des Arts Populaires (FNAP) du 17 au 21 juillet 2013
Opération transit 2013 : Plus de 344.000 personnes ont gagné le Maroc via Gibraltar
Le Jumping International de Vichy : Abdelkebir Ouaddar vainqueur du GP de Vichy de saut d’obstacles  
Taekwondo : Driss Hilali réélu membre du Bureau exécutif du WTF

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Politique : Mauvaise foi
Rien à faire. Le PJD s’accroche au même discours qui a conduit à la crise gouvernementale peu enviab
Jamal HAJJAM
 
  Dossier
 
Médina de Casablanca : Projet de mise à niveau des ateliers d’artisanat

S.A

Mohamed Ilali, directeur de l’Artisanat, région du Grand Casablanca :« Toute une stratégie de mise à niveau de l’activité de l’artisanat dans la médina a été définie»


D’un artisan à l’autre de la médina : Fin d’une ère de quasi clandestinité

Saïd AFOULOUS
 
   
  Chronique
 
Le pompier espagnol
Par Naïm Kamal

Humeur: Pèlerinage: Tla3 takoul el kermous…
Ali Benadada
 
  T�l�gramme
 

L’été perdu pour les jeunes, les très jeunes qui ne font pas le Ramadan. Pourquoi ne pas les envoyersuite

 
   
   Articles les plus lus
 

 Chiffres alarmants de l’ OPALS: Les infections au VIH sida au Maroc en hausse de 52% entre 2007 et 2011
 En prévention des maladies de la vache folle et de l’influenza aviaire : Interdiction d’administrer certaines substances aux animaux en vue de leur engraissement
 D’un artisan à l’autre de la médina : Fin d’une ère de quasi clandestinité
 Médina de Casablanca : Projet de mise à niveau des ateliers d’artisanat
 Mohamed Ilali, directeur de l’Artisanat, région du Grand Casablanca :« Toute une stratégie de mise à niveau de l’activité de l’artisanat dans la médina a été définie»
 Conseil de gouvernement : Fouad Douiri présente la stratégie nationale pour le développement du secteur minier
 ONU : Le black-out et le blocus imposés aux populations de Tindouf mis à nu devant le CDH
 Lancement d’une campagne de communication sur les sacs en plastique
 Le Conseil d’affaires maroco-turc de la CGEM organise prochainement une rencontre économique en Turquie
 Sidi Bennour  : Deux autocars calcinés 


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems