Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ali BENADADA
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   Tribune du Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Sport
 
Espagne : le président Rosell confirme l'intérêt du FC Barcelone pour Neymar

Le président du FC Barcelone Sandro Rosell a confirmé lundi que l'attaquant brésilien Neymar faisait partie de "la liste des possibles recrues futures" du club catalan.
"Neymar est un joueur qui, dans notre groupe d'entraîneurs et de recruteurs, plaît beaucoup. Il est donc dans la liste de nos possibles recrues futures", a expliqué M. Rosell en conférence de presse à Barcelone, à l'issue d'une assemblée générale du club.
C'est donc la deuxième fois que le club fait état officiellement de son intérêt pour le joueur du club brésilien de Santos, après des propos du vice-président sportif du club Josep Maria Bartomeu, qui avait lui aussi récemment exprimé l'intérêt des Barcelonais pour Neymar.
Le buteur brésilien, sous contrat avec Santos jusqu'en 2014, avait tout d'abord dit vouloir aller jusqu'à la fin de son contrat avant d'ouvrir la porte à un possible départ dès cet été pour l'Europe.
La presse espagnole avait même récemment parlé de pré-accord entre Santos et le Barça, évoquant un à-compte de 10 millions d'euros versé par les Catalans et figurant dans les comptes annuels du club.
Interrogé sur le sujet, le directeur sportif du club Andoni Zubizarreta avait jusqu'à présent démenti.
Mais la Catalogne n'est pas la seule destination potentielle pour le jeune Brésilien (21 ans) puisque le Real Madrid avait aussi fait part de son intérêt.

6/3/2013
Lu 65 fois
| |
  Ligue des Champions
Paris SG: Thiago Silva, le capitaine reprend la barre

Yann BERNAL
(AFP)

C'est le retour du patron: Thiago Silva revient dans la défense centrale du Paris SG après deux mois d'absence, mercredi contre Valence en 8e de finale retour de la Ligue des champions (2-1 à l'aller), un gage de solidité et de stabilité à point nommé au moment où le club tangue.
Il tangue, mais ne coule pas, pour reprendre la devise de la capitale, puisque le PSG est toujours leader du championnat français (avec deux points d'avance sur le 2e, Lyon) et qu'il a remporté deux "clasicos" de suite contre Marseille, en championnat puis en Coupe de France (2-0 à chaque fois).
Mais ses deux défaites consécutives à l'extérieur face à des clubs luttant pour le maintien, Sochaux (3-2) puis Reims samedi (1-0), ont quelque peu flouté le tableau limpide qui se dessinait en 2013.
Un trouble saupoudré d'arrogance. "On a peut-être une équipe faite pour l'Europe, basée sur le talent, la qualité de passes", a estimé Leonardo, le directeur sportif. Une manière de dire que Paris était désormais trop grand pour les petits matches de province, des propos balançant entre la maladresse et le paravent destiné à protéger les joueurs.
Bref, un élan général qui rencontre des vents contraires. Et Thiago Silva, prévu en conférence de presse mardi, apparaît à 28 ans comme le capitaine qui va reprendre la barre et réinsuffler de la sérénité à l'effectif. Il devrait naturellement récupérer son brassard, porté par des joueurs différents lors des quatre derniers matches (Matuidi, Jallet, Ménez et Armand).
Le Brésilien était sorti blessé le 11 janvier contre Ajaccio (0-0), victime d'une lésion du biceps fémoral gauche, et son indisponibilité avait dans un premier temps été estimée à "au minimum trois semaines".
Apte pour le match de samedi, il avait été ménagé. "Physiquement, il a récupéré de sa blessure, mais je ne sais pas si c'est nécessaire de prendre un risque", avait avancé son entraîneur Carlo Ancelotti vendredi, en prévision de la réception de Valence.
Sur les dix derniers matches, disputés sans le Brésilien, le PSG a encaissé sept buts, contre trois lors des dix dernières rencontres jouées avec lui. Les autres arrières centraux (Sakho, Alex, Camara voire Armand) n'ont pas forcément démérité en son absence, mais "le meilleur défenseur du monde", selon son président Nasser El Khelaïfi, se situe au-dessus de la mêlée.
Présence dans les duels, agressivité sans excès, anticipation et lecture du jeu, rapidité d'exécution, propreté dans la relance, jeu aérien, et quelques buts en prime (3 toutes compétitions confondues): le "Monstre", son surnom au Brésil, possède la panoplie complète du défenseur moderne et a séduit le foot français.
Le capitaine de la Seleçao n'était pourtant pas venu dans les meilleures conditions. Il avait d'abord dû repousser son arrivée pour cause de JO (défaite en finale) et soigner une blessure contractée mi-août en sélection, puis avait montré un enthousiasme modéré à sa signature à Paris et une nostalgie appuyée de Milan, avant d'assurer qu'il préférait évoluer avec Alex plutôt que Sakho (propos démentis par la suite)... Naïveté
Des atermoiements balayés en tout cas par le haut niveau affiché à chacun de ses matches. Et sur lequel Paris comptera pour écarter Valence et s'aventurer un peu plus de la cour des grands.



6/3/2013
Lu 23 fois
| |
  Beckham
nommé ambassadeur du football... chinois

David Beckham, qui a quitté la Ligue nord-américaine de football (MLS) fin janvier pour devenir la nouvelle vedette du Paris SG, a été nommé ambassadeur de... la Super League chinoise (CSL), a annoncé lundi les organisateurs du championnat asiatique.
"Beckham viendra en Chine pour promouvoir le football chez les jeunes et servir d'ambassadeur à la Super League chinoise", a indiqué la CSL dans un communiqué. Le footballeur anglais devrait effectuer trois visites en Chine durant la saison de championnat qui se dispute de mars à novembre.
"Son arrivée attirera l'attention internationale sur le football chinois, et son engagement personnel aidera le football chinois à devenir plus international", a poursuivi la CSL.
L'ancien capitaine de l'équipe d'Angleterre a suscité l'enthousiasme et d'importantes retombées commerciales dans tous les clubs où il a joué, de Manchester United en passant par le Real Madrid et l'AC Milan.
Des médias gouvernementaux chinois ont toutefois douté que la renommée de Beckham suffise à laver l'image d'un football chinois entachée des scandales de matches truqués sur fond de paris et de corruption chez les dirigeants.
L'arrivée en Chine de deux vedettes du football international, l'Ivoirien Didier Drogba et le Français Nicolas Anelka, venus jouer au Shanghai Shenhua, visait déjà à donner un élan au football chinois. Mais leur récent départ (Drogba à Galatasaray, Anelka à la Juventus Turin) a nui à la réputation de la CSL, a fait remarquer Le Quotidien du Peuple dans son édition en ligne, soulignant que "même Beckham ne suffirait pas à guérir la plaie".
Trente-trois personnes, en majorité des dirigeants chinois, ont été suspendus à vie dans les scandales et le Shenhua a été déchu de son titre national de 2003.
"Plutôt que de dépenser un tas d'argent pour louer les services de stars internationales comme Beckham, la CSL devrait s'efforcer d'améliorer la qualité de ses +produits+, a ajouté Le Quotidien du Peuple. Sans environnement vraiment favorable et sans des clubs agissant de manière professionnelle, d'autres stars étrangères s'en iront probablement, comme cela a été le cas pour Drogba et Anelka".

6/3/2013
Lu 396 fois
| |
 
Juventus: Pogba poursuit son ascension

Paul Pogba progresse à une vitesse fulgurante à la Juventus Turin à seulement 19 ans et va gagner encore du temps de jeu contre le Celtic Glasgow en 8e de finale de Ligue des champions, mercredi (20h45).
La qualification étant virtuellement scellée après le 3-0 de l'aller en Ecosse, le "Francesino" (le Petit Français) va jouer au milieu de terrain à la place de Claudio Marchisio ou Arturo Vidal, tous deux sous la menace d'une suspension pour les quarts en cas de carton jaune.
Il est encore clairement le quatrième homme des trois mousquetaires d'Antonio Conte au milieu: Marchisio, Vidal et le parfait Andrea Pirlo. Mais les prestations de Pogba chatouillent la hiérarchie, il n'est plus très loin des titulaires.
"Abondance au milieu Si je n'ai que ça comme problème, je serai tranquille", souligne l'entraîneur turinois.
"Il n'a que 19 ans, il a besoin de faire son expérience. Paul peut devenir un des meilleurs du monde dans son rôle, assure encore Conte. C'est à lui, à moi et au club de le faire progresser. Quelquefois il se repose un peu sur ses qualités et j'essaie de le stimuler, avec la carotte et le bâton."
Le 1,88 m de Pogba a crevé une première fois l'écran lorsqu'il a marqué le but du K.-O. contre le Napoli pour le premier choc de la saison (2-0) le 20 octobre.
L'ex-joueur de Manchester United, arrivé cet été à la Juve, a déjà marqué cinq buts cette saison, dont quatre sur des frappes surpuissantes. Le ballon a été contrôlé à plus de 100 km/h contre l'Udinese le 19 janvier (4-0), match au cours duquel il a réussi un doublé. Il est le premier joueur de son âge à atteindre la barre des 5 buts sous le maillot bianconero.
Il joue régulièrement (19 matches en 27 journées de Serie A), s'approche du niveau des Bleus (il a été capitaine dans toutes les sélections de jeunes) et s'attire les louanges des observateurs.
A presque 20 ans (le 15 mars), avant les quarts de finale, le joueur ne veut "pas trop parler pour l'instant". "Je préfère d'abord m'imposer sur le terrain", explique-t-il.
Alessandro Costacurta, ex-pilier du grand AC Milan aujourd'hui consultant à la télévision, voit en lui "un nouveau (Frank) Rijkaard".
"Je n'aime pas les comparaisons, je suis Paul", répond le joueur. Mais les autres parlent pour lui.
"Pogba a été excellent contre nous, pas seulement pour les buts, avait dit Francesco Guidolin, l'entraîneur de l'Udinese. Je ne l'avais jamais vu jouer avant, mais je pense qu'on se trouve face à un +fenomeno+ (phénomène)."
Face aux louanges, il reste modeste et patient. Plusieurs fois titulaire en l'absence des patrons du milieu en début d'année 2013, il avait marqué des points (et des buts). "J'ai appris un mot en italien c'est +cattivo+ (méchant, au sens d'agressif dans le sport, ndlr), on me le répète souvent et j'essaie de l'être sur le terrain. Mais quand Pirlo et Marchisio reviendront j'irai sans problème sur le banc", racontait-il. Contre le Celtic, il partagera la scène avec maître Pirlo.

6/3/2013
Lu 510 fois
| |
 
Barcelone: la guérison de l'entraîneur Vilanova, "une priorité"

Le président Sandro Rosell a expliqué lundi que la priorité absolue du FC Barcelone cette saison était la guérison de son entraîneur Tito Vilanova, actuellement en traitement d'un cancer à New York.
"La priorité absolue du club est la guérison de Vilanova, le reste passe au second plan. Si nous remportons des titres, tant mieux, sinon, tant pis", a affirmé Rosell en conférence de presse à Barcelone, à l'issue d'une assemblée générale ordinaire du club.
Le président du Barça, qui a rendu visite à Vilanova la semaine dernière, l'a jugé "très motivé", "très impliqué dans la vie quotidienne" du club. Il a également révélé que "si Dieu le voulait", Vilonova pourrait être de retour en quart de finale en la Ligue des champions, début avril, si le Barça se qualifiait.
Battu 2-0 à l'aller, le Barça accueille l'AC Milan en 8e de finale retour le 12 mars au Camp-Nou. En revanche, il est bien parti pour décrocher le titre de champion d'Espagne, avec 11 points d'avance sur son dauphin l'Atletico, en dépit de sa récente défaite face au Real (2-1).

6/3/2013
Lu 566 fois
| |
  Après le refus des participants de voter
L’Assemblée générale élective de la FRMA reportée

Hamid YAHYA

Lundi dernier au siège de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme à Rabat, l’assemblée générale élective, réunie en présence des représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports et du CNOM, des présidents des Ligues et des clubs, a été reportée sine die après le refus à l’unanimité du départ de M. Abdeslam Ahizoune, le président de la FRMA. Comme c’était pressenti, les travaux de l’Assemblée Générale Elective de la FRMA ont été reportés à une date ultérieure. Et pour cause, le président Ahizoune a affirmé sa volonté de partir même si la majorité des clubs n’ont pas accepté cette décision.
En effet, cette AGE, annoncée à 15h00, n’a commencé que 40 minutes plus tard. Une fois le ton annoncé, après la lecture de quelques versets coraniques, Moulay M’Barki, un représentant de la Ligue du Sahara (Boujdour-Sakia Al Hamra), a pris la parole, au nom de tous les clubs et ligues, pour réaffirmer leur volonté de retenir Ahizoune et le forcer à rester après deux mandats entamés en 2006. Ce représentant a sommé tout le monde à quitter la salle en guise du refus de cette AGE qui était prévue pour élire un nouveau président.
Devant ce brouhaha, Ahizoune n’a trouvé de mieux que de lever la séance. Après trois quarts d’heure de concertations dans les coulisses, tout le monde revient pour écouter la déclaration du président sortant : « Il y a eu unanimité pour reporter cette AGE. Je vais continuer les concertations avec les clubs les plus en vue, le CNOM et le ministère de tutelle. Je souhaite que la date sera fixée pour bientôt. Nous allons rassembler toutes les conditions pour réussir cette AGE afin de trouver un consensus. Les concertations ont également été effectuées avec les trois candidats en lice au poste de président qui ont, à leur tour, demander le report de cette AGE jusqu’à ce que les conditions adéquates soient réunies ».
Ces trois candidats, en l’occurrence l’ex-secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Abderrahmane Zidouh, le champion olympique Khalid Sekkah et le cadre national Lahsen Samsame, alias Akka, ont décidé, eux aussi, de retirer leur candidature à la présidence si Abdeslam Ahizoune reste à la tête de la Fédération.
Pour rappel, M. Ahizoune avait exprimé, lors de l’assemblée ordinaire tenue le 13 février dernier, sa volonté de respecter les dispositions de la loi 30-09 relative à l’éducation physique et aux sports qui fixe à deux mandats de quatre ans chacun la présidence des fédérations sportives.


6/3/2013
Lu 39 fois
| |
  Un test avant la Tanzanie !
Amical / Ce soir (19h00) à Marrakech, Maroc-Mali

Lors du match amical de la sélection marocaine des locaux face à son homologue malienne, ce soir (19h00) à Marrakech, le sélectionneur national Rachid Taoussi constituera une idée sur les 23 joueurs convoqués pour ce stage après celui effectué au centre national de Maâmora du 18 au 21 février.
Cette rencontre face aux Aigles du Mali, 3ème lors de la CAN-2013, sera disputée en marge de ce deuxième stage de préparation du onze national qui a débuté lundi dernier dans la cité ocre.
Elle servira de préparation pour le match de l’équipe nationale face à la Tanzanie, le 24 mars à Dar Essalam, pour le compte de la 3ème journée (groupe C) des éliminatoires africaines du Mondial-2014.
Un troisième et dernier stage avant le match face aux Taifas Stars sera programmé à partir du 17 mars aux Emirats Arabes Unis.
Au classement du groupe « C » et après deux journées, les Lions de l’Atlas occupent la 3ème position (2 pts), derrière la Côte d’Ivoire (4 pts) et la Tanzanie (3 pts). La Gambie occupe le 4ème rang avec 1 point.

6/3/2013
Lu 50 fois
| |
 
Les  raisons de la défaite du MAT

BABA

Combien de clubs auraient aimé participé à cette Champion’s League d’Afrique, qui reste une référence de grande ampleur dans le palmarès de chaque équipe tenante du titre. On voit comment des équipes dites petites et inconnues qui se précipitent auprès des autres huppées dans cette compétition pour pouvoir tenter leur chance de créer la surprise ou vouloir se faire un nom parmi le gotha de l’Afrique. C’est ainsi qu’on pouvait voir surgir du néant des clubs de Seychelles, Réunion, Cap Vert, Comores, Gambie comme ce fut le cas du Real Banjul face au FUS ! Le MAT, qui participe à cette édition 2013, est pourtant parti presque favori devant les Sénégalais du Casa Sport Zeng dont l’entraîneur s’est déclaré ébahi par ce qu’il avait vu à Tétouan sur tous les plans notamment l’infrastructure sportive, sauf qu’il n’a pas su s’en sortir à bon escient et pour cause :
Le MAT n’a pas assez d’expérience dans ce domaine et aurait pu s’aider des conseils des autres clubs qui participent régulièrement pour tirer les leçons qui se doivent pour mieux préparer moralement, physiquement et financièrement ( les spécialistes vous diront pourquoi miser sur ce registre) ce challenge car cela demande beaucoup d’options à formuler pour être à jour le jour « J ».
Le MAT avait besoin en les circonstances d’un homme de la trempe de Gourra qui puisse jouer les rôles qu’il sait utiliser en pareilles occasions, en plus d’un voyage préalable, bien étudié, une semaine auparavant pour le Sénégal pour bonnement dresser un bilan bien ficelé qui puisse facilement ouvrir d’autres portes devant l’équipe, comme seuls Alem, Gourra, Boussairi et Merbah savent faire !
Le MAT a été défait par son propre public au match aller lorsque ce dernier a ouvertement pris cause et effet pour les sénégalais tout au long de la rencontre, hissant haut et fort les drapeaux sénégalais et criant du fond des tripes à la gloire des visiteurs au détriment de leur club national ! Ce geste si « lâche » de la part du public tétouanais révèle qu’il existe un conflit maintenant clairement déclaré entre lui et les Abroun et qui n’a que trop fait de mal aux co-équipiers de Kinani qui se voyaient subitement pris en tenailles ici même chez eux et ce fut le début de la chute morale et la montée rapide de la pression et de la dépression, qui n’ont pas trop aidé les joueurs à se comporter comme il fallait le faire !
Le MAT et tous les clubs Marocains n’ont aucun membre influent à la CAF pour qu’il puisse leur apporter le soutien nécessaire des  coulisses de cette Institution, ne serait ce que sur le plan de l’arbitrage car on a vu comment l’arbitre égyptien avait privé le MAT d’un penalty flagrant ici à Tétouan sans que personne ne pipe mot…On aurait pu ne pas l’accepter comme font souvent les Algériens ou les Tunisiens qui arrivent à facilement  changer chaque référée qui ne convient nullement à leur tempérament.
Somme toute, une aventure qui se termine rapidement pour le MAT mais qui lui a permis de sortir avec plein d’enseignements qu’il devrait donc en tenir compte pour la prochaine fois qu’il soit qualifié à l’une des échéances africaines ! Un homme averti en vaut deux ! Dont acte !

6/3/2013
Lu 25 fois
| |
 
 
 
   Autre
 


De l’eau qui fera pousser de nouveaux projets touristiques
Maintien de la qualité de l’eau et bonne gestion des réseaux de distribution
Amélioration des niveaux de vie dans cinq provinces parmi les plus pauvres du Royaume

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
 
Il faut multiplier l’INDH

Hafid FASSI FIHRI

En route pour le développement à visage humain…


Centre provincial d’hémodialyse Commune: AZROU

 
   
  Chronique
   
  Télégramme
 

Hespress, nouvelle source de flashs sur le Maroc, moins ciblée que Mediaparc qui ne fait pas la siessuite

 
   
   Articles les plus lus
 

 De l’eau qui fera pousser de nouveaux projets touristiques
 Amélioration des niveaux de vie dans cinq provinces parmi les plus pauvres du Royaume
 Maintien de la qualité de l’eau et bonne gestion des réseaux de distribution
 “Appel fraternel” du Maroc à l'Algérie
 Contribution de l’agriculture urbaine au développement des mégapoles émergentes
 Peines d'emprisonnement de 12 à 24 mois à l'encontre de 6 individus
 Le rapport relatif à “la gestion des compétences dans le cadre de la régionalisation avancée”, adopté
 Le spectacle mythique et symbolique
 Sous le thème de la nostalgie
 Le tribunal rejette le recours pour invalidation de l’élection de Hamid Chabat à la tête du parti et des membres du Comité exécutif


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems