Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Technologie   |   Femme   |   Régions   |   Casablanca   |   Ramadan   |   Tribune du Consommateur   |   Société et Justice   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |      |
    SM le Roi donne le coup d’envoi à Béni Oukil des travaux de construction de 300 logements militaires et de 3 casernes et s’enquiert du programme général de construction de logements et de casernes ...      Capsules TV et radio consacrées aux dispositions du nouveau code de la route ...      Pour recueillir les doléances des citoyens ...  
   
 
        Sport
  Al Botola I : 30ème et dernière journée
Le WAC, champion, L’IZK très probable second relégué

Salem HADARI

Al Botola I  a rendu  son verdict. Le Wydad est dans la joie, l’IZK dans la tristesse.  (Phs. Kamal et Moulay Driss)
Al Botola I a rendu son verdict. Le Wydad est dans la joie, l’IZK dans la tristesse. (Phs. Kamal et Moulay Driss)

Au bout d’un suspense à couper le souffle, le WAC est devenu champion de la saison 2009-2010. Intrinséquement, c’était bien la meilleure équipe du championnat, celle qui jouait le meilleur jeu, le plus spectaculaire et le plus orienté vers l’offensive. Le public ne s’y est pas trompé et le Wydad a de très loin la meilleure moyenne de spectateurs que ça soit à domicile ou à l’extérieur. Le WAC a aussi un meilleur effectif et le meilleur banc de touche.
Il est seulement dommage que Zaki qui a débuté très bien la saison ait craqué sur la fin. Daoudi et Fakhreddine ont su garder une certaine stabilité et ont tout fait pour que le club retrouve sa compétitivité.
Leur mérité n’est pas moindre et le président Akram a eu raison de leur faire confiance.
Ce titre est aussi la récompense de toute les composantes wydadies qui ont su faire face à une certaine presse qui n’a cessé de dénigrer ce qui est rouge et de magnifier ce qui est vert.
Ce titre surtout le public wydadi qui est une vraie mine d’or, a su le mériter. Ils étaient 40.000 spectateurs lors du dernier WAC-FUS dont certains sont venus de loin pour ce match de l’apothéose wydadie. Le WAC devait vaincre d’abord et attendre le résultat des autres. Face à un FUS plus que coriace et un Fouhami des grands jours, le WAC buta sur une muraille fussiste jusqu’à la 43ème minute où Bidodane marqua d’un beau heading.
Le WAC garda jusqu’au bout ce pactole que le FUS contesta jusqu’au bout. Auparavant, le stade a vacillé quand les nouvelles de Rabat étaient en faveur du Wydad et quand Ouaddouch marqua ce but contre le RCA pour l’ASFAR.
Dans cette autre grande affiche de la journée, le complexe Moulay Abdallah a retrouvé ses plus belles allures avec 35.000 spectateurs. Les supporters des Verts sont venus et ceux de l’ASFAR sont revenus, pour une belle chorégraphie riche en couleurs.
Sur le terrain, l’ASFAR a retrouvé son aisance, sa technicité et son engagement et Aziz El Amri y est pour beaucoup. C’est tout simple, l’ASFAR a joué son meilleur match de la saison face à un RCA parfois dépassé par les événements.
Le score aurait pu être plus lourd mais là aussi l’habituel but de Ouaddouch qui marque toujours face au RCA a suffi pour donner la victoire à l’ASFAR. Le RCA qui était maître de son destin ne put assumer le statut qui sembla le dépasser.
Toujours est-il est que la victoire du Wydad alliée à la victoire de l’ASFAR face au RCA permettait au WAC de gagner le championnat haut-la-main.
Car le DHJ qui était un autre candidat sérieux avait fort à faire avec l’IZK à qui il rendait visite. Là aussi, ce fut devant une belle audience et dans une ambiance surchauffée !
Ce climat déjà pesant atteint son paroxysme pour les Zemmouris quand Karnas ouvrit la marque pour le DHJ.
Dans cette étuve à ciel ouvert, l’IZK qui était dans de beaux draps après ce but jdidi se rebiffa et égalisa sur un penalty transformé par Bakhouche.
Ce fut le point d’un nul qui ne s’avéra pas suffisant car à ce moment, la JSM est allée s’imposer à Fès (0-1) sur un but de Jounieh après un corner de Bekkali. Ce succès de la JSM est méritoire et salvateur car les Sahraouis jouèrent leur deux derniers matches en déplacement.
A ce moment là, aussi l’OCS a assuré son maintien parmi l’élite grâce à sa victoire face au MAT (2 buts de Nemli). Ce succès aurait pu être plus large si Souari avait transformé un penalty dans un chaudron safiot bouillant. Tous ces résultats conjugués font que l’OCS, le FUS et l’IZK terminent à égalité avec 33 points chacun. L’OCS qui a le coefficient le plus favorable est sauvé.
Le FUS qui a un match en moins face au MAS peut se sauver en ne perdant pas lourdement, en faisant un nul et a fortiori en gagnant. Autant dire que le FUS est aussi sauvé en attendant le FUS-MAS du milieu de semaine pour entériner le nom de celui qui accompagnera l’ASS à la Botola II. L’IZK est un candidat presque certain pour cette seconde place de reléguable pour une différence de presque rien. C’est triste mais c’est comme ça. Les Zemmouris accompagneront l’ASS laminée (0-5) par le KAC qui s’est fait plaisir aux dépens d’une très jeune équipe slaouie en offrant une belle sortie à Oscar.
En attendant FUS-MAS et le décalé HUSA-WAF on tire le rideau sur une saison où le grand public a retrouvé les terrains.
Bravo donc au champion, à son dauphin et au DHJ. Bonne chance à l’ASS et l’IZK qui aurait mérité un tout autre sort avec un peu plus de chance.

17/5/2010
Lu 1638 fois
| |
 
Un homme heureux

R N

Pris entre deux feux, président Akram, respecté par les uns, critiqué par les autres; la victoire d’Akramovich lui rend justice et s’il a dépensé le milliard en attendant les … FAR. La «Noukta» qui a circulé le long de la semaine n’a aucune valeur sachant qu’Abdelilah, homme d’humour, accepte son statut d’homme publique.
Des décisions où il fallait trancher. Abdelilah qui parle peu, déteste le bla bla. «Le talk», il le laisse pour les autres. Lui, c’est un homme de terrain.
Mekouar, Fechtali, Doublali, Ben Jelloun, Jdahim, Sentissi et bien d’autres. Akram fait aujourd’hui partie du cercle fermé des présidents du Wydad gagnants et …heureux.

17/5/2010
Lu 386 fois
| |
 
Le 12ème titre pour le Wydad

Le Wydad Casablanca a remporté son 12ème titre du championnat national de première division de football (D1), saison 2009-2010, après sa victoire sur le FUS Rabat 1-0, en match décisif pour la 30è et dernière journée, samedi à Casablanca.
Le but victorieux du Wydad a été inscrit par Mustapha Bidoudane à la 39ème minute. Le Wydad, dont le dernier titre de champion remontait à 2006, ajoute ainsi un douzième titre du championnat du Maroc à son palmarès (1957, 1966, 1969, 1976, 1977, 1978, 1986, 1990, 1991, 1993, 2006, 2010).
Les «Rouges» avaient besoin d’une victoire à Casablanca et d’une défaite ou match nul de leurs rivaux «Verts» à Rabat, battus sur le score de 1 but à 0 face à l’AS FAR, pour être sacrés champions.
Le Wydad a fini ainsi la saison en tête du classement avec 54 points, avec deux longueurs d’avance sur le Raja. Le Difaa El Jadida, auteur d’un nul 1-1 sur le terrain de l’Ittihad Khémisset, a terminé troisième (50 pts). Voici la fiche technique du Wydad casablanca, qui a remporté, samedi, le championnat national de première division de football (D1), saison 2009-2010:

- Nom complet: Wydad Athletic Club de Casablanca (WAC).
- Date de fondation: 1937.
- Couleurs: rouge et blanc.
- Stade: Complexe sportif Mohammed V (70.000 places).
- Président: Abdelillah Akram.
- Entraîneur: Fakhreddine Rajhi.

Palmarès:

Championnat marocain (12 titres): 1957, 1966, 1969, 1976, 1977, 1978, 1986, 1990, 1991, 1993, 2006, 2010.
Coupe du trône (9): 1970, 1978, 1979, 1981, 1989, 1994, 1997, 1998, 2001.
Coupe Mohammed V (1): 1979.
Coupe de l’Indépendance (1): 1956.
Championnat d’Afrique du Nord (3): 1948, 1949, 1950.
Championnat arabe (1): 1989.
Supercoupe Arabe (1): 1990.
Coupe d’Afrique des clubs champions (1): 1992.
Coupe afro-asiatique (1): 1993.
Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupes (1): 2002.

17/5/2010
Lu 453 fois
| |
 
La CAN sera organisée les années impaires à partir de 2013

La Coupe d'Afrique des nations (CAN) aura lieu les années impaires à partir de 2013, a annoncé la Confédération africaine de football (CAF) dans un communiqué samedi.
La prochaine CAN, qui se tiendra en 2012 au Gabon et en Guinée équatoriale, sera donc suivie d'un autre tournoi douze mois plus tard en Libye.
Depuis l'édition 1968 en Ethiopie, les CAN étaient organisées tous les deux ans, les années paires. Ainsi, tous les quatre ans, la compétition avait lieu quelques mois à peine avant le Mondial, ce qui pourrait expliquer les piètres performances des équipes africaines lors des Coupes du monde.
Aucune équipe du continent n'a jamais dépassé les quarts de finale d'un Mondial. Seuls le Cameroun en 1990 et le Sénégal en 2002 ont atteint ce stade de la compétition.
Le changement de calendrier de la CAN était à l'ordre du jour depuis plusieurs années et le président de la CAF, Issa Hayatou, l'avait déjà évoqué devant la presse en 2008.
En revanche, le Camerounais a écarté l'idée d'organiser la compétition seulement tous les quatre ans ou de la décaler à l'été.
Selon Hayatou, le tournoi est un important vecteur de développement pour les pays-hôtes, au niveau des stades et des infrastructures. Et malgré le souhait de la Fifa, la CAN ne peut pas être organisée en milieu d'année pour des raisons climatiques.
Les dates de la CAN contrarient souvent les clubs européens, qui doivent se passer de stars comme Dider Drogba et Michael Essien de Chelsea ou Samuel Eto'o de l'Inter pour plusieurs semaines en plein coeur de la saison.

17/5/2010
Lu 372 fois
| |
 54ème anniversaire de la DGSN
La finale du tournoi national inter-police de mini-foot reportée à jeudi prochain

La finale du 2ème tournoi national inter-police de mini-foot, initialement prévue samedi, aura lieu jeudi prochain à la salle couverte du complexe sportif Mohammed V à Casablanca (16h00), a-t-on appris auprès de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN).
La finale de ce tournoi, organisé du 5 au 15 mai par la DGSN à l’occasion de la célébration du 54ème anniversaire de la création de la Sûreté Nationale, opposera les équipes des Préfectures de Police de Béni Mellal et de Meknès.
La première s’est qualifiée pour la finale en battant l’équipe de la Préfecture de Police d’Agadir par 4 buts à 2, alors que la seconde a évincé l’équipe de la Préfecture de Police de Casablanca (5-2).
La troisième place de ce tournoi est revenue à l’équipe de la Préfecture de Police de Casablanca, qui a dominé celle d’Agadir sur le score de 11 à 0, en match de classement disputé vendredi à la Salle Ibn Yassine à Rabat.
Organisé en collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports sous le thème : «L’action sociale: pilier du développement», ce tournoi a connu la participation de 16 équipes composées de fonctionnaires de la Sûreté Nationale représentant toutes les régions du Royaume et qualifiées à l’issue des éliminatoires qui se sont déroulées au niveau régional sous l’égide du Comité central, initiateur du tournoi en plus des Comités provinciaux crées à cet effet.
Les matches du 1er tour ont eu lieu à la salle Ibn Yassin et au Stade Marocain à Rabat, à la salle Fathallah El Bouazzaoui à Salé et à la Salle Mohamed Derfoufi à Témara.
D’importants prix seront décernés aux équipes qui sont parvenues au carré d’or, tandis qu’un hommage sera rendu aux meilleurs joueur, gardien de but et buteur de ce tournoi, ainsi qu’à l’équipe exemplaire.

17/5/2010
Lu 738 fois
| |
  Al Botola I : KAC-ASS : 5-0
La chevauchée fantastique des locaux

Driss Haïdara

Libérés de toute pression depuis leur victoire il y a huit jours face au HUSA, les Kacistes ont évolué tout à fait à l’aise et complètement libérés face à leurs voisins de l’ASS déjà, condamnés eux, à la relégation. Cependant, les joueurs locaux ne donnèrent nullement l’impression de prendre les choses à la légère durant les 30 mn de la partie. Bien au contraire : appliqués dans leur jeu, ils mirent la pression sur leurs adversaires qui prirent un but dès la 18ème mn lorsqu’un coup de Berraouass atterit sur la tête d’Anderson qui ouvre le score.
Nullement découragés d’être menés au score, les visiteurs slaouis à l’image de Bangoura, Hamdane, El Kouraye, se ressaisissent et inquiétèrent sérieusement le gardien local Ben Mouih.
C’est ainsi qu’à la 20ème mn Driss Lanaya le défenseur local et spécialiste des interventions irrégulières, offrit un penalty aux visiteurs que Talhaoui tira dehors.
Après ce coup de semonce, les joueurs locaux s’appliquèrent mieux dans leur jeu et la solution allait venir du remplaçant de Laâyoune. En effet, on jouait les arrêts de jeu lorsque Hicham Kharbouche profita d'un contre favorable pour remonter balle aux pieds et servi Hicham El Aroui dont la reprise du gauche fit mouche (45+1).
Au retour des vestiaires, l’ASS allait continuer à subir les foudres d’une équipe complément euphorique et en pleine réussite. Car dès la 47ème Yassine El Kourdi, le latéral gauche du KAC d’un tir croisé porta le score à trois à zéro en faveur des locaux.
En face côté Slaoui, on continue de jouer. Et de vouloir y aller. Il est vrai que les joueurs visiteurs jeunes et doués de qualités certaines à l’image de Talhaoui, Kouaye, Hamdane, Fethi …manquent d’expérience et c’est ce qui causa leur perte. Car côté KAC, on ne fait pas dans les sentiments quand il s’agit de marquer des buts. Et les joueurs locaux ne se sont pas gênés pour alourdir le score par Benabeh à la 76ème et Kharbouch à la 90ème mn qui, en marquant le 5ème but au terme d’une chevauchée fantastique, permit aux nombreux spectateurs présents de fêter un baisser de rideau impensable il y a trois semaines, eux qui imaginaient le pire pour les leurs.

17/5/2010
Lu 590 fois
| |
 Tennis : Tournoi International Juniors du R.U.C (Grade 3)
La cinquième symphonie !

M. BELAOULA

Et de cinq pour le tournoi I.T.F juniors du RUC de Grade 3 prévu du 22 au 29 mai 2010.
A cet effet, le comité d’organisation, avec à sa tête la présidente Chafika Bencherki, a convié vendredi soir les mass-médias pour un fort sympathique point de presse pour les mettre au parfum de cette cinquième édition qui se présente, déjà, sous de bons auspices.
Et c’est la présidente qui a servi en premier avec son mot de bienvenue suivi d’un aperçu très succinct sur les préparatifs et le déroulement de ce tournoi international juniors pour passer, après, le témoin au président de la commission des compétitions de la FRMT Khalid Outaleb. Il devait saluer entre autres tous les efforts fournis par les différents clubs qui s’investissent dans la promotion et le développement du tennis national joignant ainsi la stratégie fédérale dans sa nouvelle vision politique sportive. Par ailleurs, « l’enfant-terrible » du RUC devait donner un aperçu sur les prochains champs de bataille dédiés, exclusivement, aux jeunes avec en particulier le circuit des « moins de 14 ans ».
Puis ce fut au tour du directeur du tournoi Abdelilah Bellamine pour passer aux choses sérieuses avec l’annonce des participants (garçons et filles) représentants 41 pays.
Côté garçons, les quatre têtes de série ont pour noms :
- 1 Salaba Libro (CZE) n° 95 I.T.F
- 2 Lock Benjamin (ZIM) n° 151 I.T.F
-3 Mays Mogan (USA) n° 172 I.T.F
- 4 Rasborsek Nik (SLO) – n° 220 – I.T.F
Le seul Marocain accepté directement dans le tableau final est le Cociste Othmane Lalami.
Côté filles, les têtes de liste sont :
-1 Pozinkhirenko Ganna (UKR) n° 112 – I.T.F
- 2 Kitagawa Rio (JPN) – n° 138 – I.T.F
- 3 Liu Min (CHAN) – n° 159 – I.T.F
- 4 Mocete Talamantes (ESP) – n° 161 – I.T.F
A signaler qu’aucune de nos filles ne figure sur la liste des 24 joueuses du tableau final.
A ce sujet, M. Bellamine devait signaler que nos meilleurs jeunes bénéficieront des fameuses « Wild-Cards » qui seront octroyées en concertation avec la FRMT qui a arrêté les critères suivants :
1- Classement ATF WTA ITF ETA et national
2- Participation aux tournois à l’étranger (ATP, WTA, ITF, ETA, tournois)
3- Participation aux compétitions nationales et internationales du Maroc
4- Engagement et respect du programme établi par la DTN en faveur des boursiers et des joueurs/joueuses du centre national
5- Etat de forme
6- Participations aux concentrations
7- Attitude et comportement
- Appréciation de la DTN
Ces critères sont aussi valables pour les sélections en équipes nationales.
De son côté, le superviseur du tournoi Samir El Khattabi a mis en exergue le côté « animation » qui battra le plein tout au long de la semaine tout en souhaitant l’apport du public qui reste, toujours, la clé du succès de tout événement.
Enfin, signalons qu’après le RUC, c’est le « Riad 21 » qui va prendre le relais (du 29 mai au 5 juin), puis il y aura la « Raquette d’Or », du R.T.C Mohammédia (du 5 au 12 juin) et pour boucler la boucle de ce circuit I.T.F juniors, c’est le « Med-Avenir » du C.O.C (du 12 au 20 juin) qui reste le seul tournoi du continent à bénéficier du « Grade 1 ».

17/5/2010
Lu 208 fois
| |
  Une page de l’Histoire du Mouloudia est tournée à jamais
Tahar n’est plus

H. B.

C’est avec émotion que nous avons appris la mort de Tahar Terchoune, âgé de 89 ans, le dernier joueur de MCO resté en vie parmi ceux qui ont constitué l’équipe de 1946. Ainsi, une page de l’Histoire du Mouloudia est tournée à jamais. Ancien ailier gauche et coéquipier de grands joueurs tels Abdelkrim Ba Ali, Brahim Bensalem, Taleb etc…, Tahar était très populaire à Oujda et apprécié en raison de ses qualités humaines, de son intelligence et de son humour. Cheminot chevronné, il était chargé de la comptabilité à la gare d’Oujda où tous ses collègues lui vouaient admiration et respect. Il suffisait de voir le nombre de ses amis l’ayant accompagné à la dernière demeure dans le cortège funèbre pour s’en convaincre.
C’est sûr, il laisse un grand vide auprès de tous ceux qui l’ont côtoyé ou ont travaillé à ses côtés. Quant à ceux qui l’ont vu jouer sur un terrain de football, on peut dire, hélas, qu’ils ne sont pas légions. Il avait fait partie du onze ayant battu l’USO en vue d’accéder en première division en 1948. Il a participé également au match amical organisé en la circonstance entre son équipe le MCO et la sélection des professionnels marocains évoluant en France, sélection emmenée par Larbi Ben Mbarek, Ben Brahim, Khamiri, Mbarek etc.
Durant cette époque, le Mouloudia était en mesure d’organiser un tel événement qui ressemblait à une fête nationale, et ce, pendant les heures obscures du protectorat. La rencontre s’était soldée par six buts à un en faveur de la sélection où le capitaine Ben Barek avait scoré quatre fois. Que de beaux souvenirs qui rafraîchissent la mémoire oujdie.
Nos condoléances attristées à son fils aîné Mustapha, responsable d’un institut culturel à Oujda ainsi qu’à ses frères et sœurs.

17/5/2010
Lu 2638 fois
| |
 OCK – KACM : 2-1
Une fin de musc

Propos recueillis par EL AZHAR

Le club phosphatier devait jouer son dernier match de la saison hors de la journée fatale devant un KACM qui joue lui aussi pour le même et unique enjeu: réaliser un meilleur rang au classement général. Lamrini et ses hommes devaient aussi clore la saison sur une bonne prestation pour entamer la préparation de la saison prochaine sur un air de victoire.
Le public était peu nombreux durant cette soirée glaciale, mais il était quand même effervescent. On nota aussi un fait inédit chez les marrakchis : deux clans de supporters qui encourageaient leurs joueurs, mais ne portaient pas le même président dans le cœur puisque un écriteau brandi par l’un de ces deux clans appelait au changement car 4 ans de gestion, c’était un peu trop.
M. Yagoubi, l’arbitre du match, donna le coup d’envoi à cette ultime partie de la saison pour voir un KACM plus entreprenant en exerçant un pressing sur la défense locale et en manoeuvrant sur les deux flancs. Ce pressing donna ses fruits à la 15ème minute sur un excellent heading de Saidi en profitant d’une mésentente entre défenseurs et gardien khouribguis.
Certes la réaction des locaux fut vive, mais pas très convaincante car les visiteurs continuèrent à menacer les filets de Mohammadina par des contre-attaques très dangereuses des pieds de Ridallah, Abdelmoula et Kone. De leur côté, les locaux trouvaient des difficultés devant un repli total des coéquipiers de Zoubairi qui marquaient au pied le virevoltant El Baraka qui jouait contre son ex-club.
Après la pause, Lamrini fit remplacer un défenseur Nafé par un attaquant Méchac pour donner plus de punch à sa ligne d’attaque, mais deux minutes après, c'est-à-dire à la 47ème minute, Amzil se fit expulser par l’arbitre pour agression. Et si l’expulsion d’Amzil se fit sentir au niveau de la défense, sur le plan moral, les phosphatiers devinrent plus combatifs et plus solidaires et réussirent même à multiplier les offensives et à acculer les marrakchis en défense.
Même réduits à dix, le pressing des phosphatiers créa de la panique dans la défense des visiteurs. Et ce fut sur l’un de ces mouvements de panique et juste à la 66ème minute, une mésentente entre Zoubairi et le gardien Belgmairi fut intelligemment exploitée par l’opportuniste El Baraka qui, d’un beau retourné, égalisa à la joie de tous les khouribguis. La joie d’El Baraka était aussi inégalable…
La partie chauffa de plus belle et le jeu s’ouvrit sur tous les flancs car, il semblait, qu’aucun des deux antagonistes n’aspirait à un match nul. Et c’était à qui était plus déterminé à sortir victorieux en ce match de fin de saison. Et c’était les joueurs de l’OCK, plus distingués par leur fraîcheur physique, qui réussirent à marquer le but de la victoire aux ultimes secondes du temps réglementaire par Mechac.
Au coup de sifflet final, une joie immense fusa sur le terrain, dans les tribunes et dans tous les cafés de Khouribga. Une belle victoire et joueurs et staff technique méritent amplement ce repos du guerrier qu’on appelle vacances. Ce fut une victoire de musc !
ELAZHAR

Déclaration :
Lamrini, entraîneur de l’OCK : 
«On a été surpris par ce but, mais la réaction d’orgueil des joueurs a été forte malgré l’expulsion d’Amzil. Nous avons, durant ce match, déployé au moins 5 systèmes de jeu pour pouvoir contrôler la situation. Ce retour en force justifie le travail en profondeur, la maturité tactique et la volonté de vaincre chez nos joueurs qui ont toujours prouvé ces atouts surtout en 2ème mi-temps. L’OCK a donc acquis une personnalité et un style de jeu particulier en plus d’une fraîcheur physique de plus en plus performante. Nous avons donc gagné le pari malgré les contraintes. Je n’ai fait que mon devoir pour un OCK qui mérite mieux».

17/5/2010
Lu 586 fois
| |
  Ligue de Diamant-Meeting de Doha
Les Marocains se distinguent

Le Marocain Chakir Boujattaoui a terminé à la quatrième place du 5000 m, vendredi, lors du meeting de Doha, première étape de la Ligue de diamant, en réalisant un chrono de 13 min 5 sec 65/100 (nouveau temps personnel).
La course a été remportée par le Kenyan Eliud Kipchoge, ancien champion du monde en 2003, qui a établi la meilleure performance mondiale de la saison sur 5000 m en s'imposant en 12 min 51 sec 21/100.
Kipchoge a devancé au sprint son compatriote Vincent Kiprop Chepkok (12:51.45) et l'Ethiopien Imane Merga (13:05.20).
Lors du même meeting de Doha, le Marocain Amine Laalou a terminé troisième sur le 800 m.
Chez les dames, les Marocaines Siham Hilali et Ibtissam Lakhouad ont pris respectivement les troisième et quatrième places du 1500 m. Hilali a réalisé un temps de 4 min 03 sec 89, alors que Lakhouad a couru en 4:04.23.
D’autre part, les deux Marocaines Siham Hilali et Ibtissam Lakhouad ont pris respectivement les 3ème et 4ème places du 1500 m, lors du meeting de Doha, disputé vendredi dans le cadre de la première étape de la Ligue de diamant.

Siham Hilali, ancienne championne du monde au 3000 m cadettes, a réalisé un temps de 4 min 03 sec 89, alors que Ibtissam Lakhouad a couru en 4:04.23.
La Kenyane Nancy Langat a remporté la course en s'imposant en 4 min 01 sec 63/100e devant l'Ethiopienne Gelete Burka (4:02.16).
Le Marocain Amine Laalou a aussi terminé troisième au 800 m lors du même meeting de Doha.
La réunion de Doha constitue la première des 14 étapes du nouveau circuit mis en place par la Fédération internationale (IAAF) de la Ligue de diamant, et qui succède à la Golden League.

17/5/2010
Lu 1237 fois
| |
 Meeting international Mohammed VI d’athlétisme
Réunion de la FRMA consacrée aux préparatifs

La Fédération royale marocaine d'athlétisme (FRMA) a tenu jeudi à Rabat une réunion consacrée aux préparatifs pour le meeting international Mohammed VI d'athlétisme prévu le 6 juin au complexe sportif Prince Moulay Abdallah.
Cette réunion a été coprésidée par le wali de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zair, M. Hassan Amrani, et le président de la FRMA, M. Abdeslam Ahizoune, précise un communiqué de la Fédération.
Intervenant à cette occasion, M. Amrani a réitéré l'engagement ferme de la wilaya pour accompagner l'organisation de l'édition 2010.
"La wilaya mobilisera tous ses moyens pour assurer le succès de cette manifestation internationale qui s'est imposée comme un spectacle sportif incontournable dans notre région", a-t-il dit.
Pour sa part, M. Ahizoune s'est félicité de l'inscription du meeting international Mohammed VI dans le circuit IAAF Wolrd Challenge.
"Je tiens à exprimer mes profonds sentiments de reconnaissance et de gratitude à SM le Roi Mohammed VI, qui a bien voulu entourer cette manifestation de Sa Haute sollicitude", a affirmé.
Le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI a permis au meeting, en deux années d'existence seulement, d'être hissé au niveau des grands meetings de l'athlétisme mondial, a-t-il indiqué.
L'édition 2010 du meeting verra la participation de plus de 140 athlètes venant de 40 pays. Près de 15 athlètes titrés aux Jeux Olympiques et aux championnats du monde seront présents le 6 juin à Rabat, précise le communiqué.
Le programme des compétitions comporte 15 épreuves conformes au cahier des charges de l'IAAF.

17/5/2010
Lu 710 fois
| |
 Mondial-2010
La Fifa soucieuse de remplir les petits stades

La Fifa envisage de faire venir des supporteurs mozambicains et zimbabwéens à Polokwane et Nelspruit, deux petites villes hôtes du Mondial 2010, pour éviter de montrer des stades à moitié vides, selon son secrétaire général, Jérôme Valcke, cité dimanche dans la presse.
A moins d'un mois du coup d'envoi, "ma principale préoccupation, c'est de faire en sorte que nous vendions les billets dans les villes de Polokwane, Nelspruit et Port-Elisabeth où il nous reste encore beaucoup de places", a-t-il déclaré dans un entretien à l'hebdomadaire Sunday Times.
"Nous réfléchissons à la possibilité de faire venir en bus des fans depuis le Zimbabwe, le Mozambique ou d'autres pays voisins pour les matches à Polokwane et Nelspruit, parce que ces villes ne sont pas loin" des frontières de l'Afrique du sud avec ces pays, a-t-il poursuivi.
"On ne peut pas pas montrer au monde des stades vides parce que de nombreux médias étrangers continuent de dire que l'on n'aurait pas dû attribuer le Mondial à l'Afrique du Sud", a ajouté M. Valcke. La Fédération internationale de football (Fifa) a assuré récemment avoir vendu plus de 90% des places pour cette première Coupe du monde africaine (11 juin - 11 juillet) en grande partie aux supporteurs locaux.
Les stades de Johannesburg, Le Cap ou Durban affichent complet, mais les petites villes hôtes, éloignées des grands centres urbains, peinent à faire le plein.
Pourtant Polokwane (nord), Nelspruit (est) et Port-Elisabeth (sud) se sont dotées de nouveaux stades spécialement pour la compétition. Plusieurs associations craignent que ces investissements massifs ne soient jamais rentabilisés.

17/5/2010
Lu 734 fois
| |
 
 
 
   Autre
 


De l’énergie dans l’espace `
Rencontre avec l’écrivain Kébir Mustapha Ammi
Brèves culturelles
Réponses aux questions du week-end dernier
Travail des enfants, des avancées majeures et des défis à relever dans le domaine de la scolarisation et des alternatives au travail
M. Maâzouz en tournée dans trois pays d’Afrique centrale du 16 au 22 mai
Les mécanismes de protection des enfants et l’expérience du Maroc mis en exergue à La Haye
Gaza: Un Palestinien de 65 ans tué par des tirs israéliens
La finale du tournoi national inter-police de mini-foot reportée à jeudi prochain
La chevauchée fantastique des locaux
Une fin de musc
Les Marocains se distinguent
Réunion de la FRMA consacrée aux préparatifs
La Fifa soucieuse de remplir les petits stades

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Des acquis considérables
La femme marocaine célèbre aujourd’hui, à l’instar de toutes les femmes de par le monde, l’annivers
 
  Dossier
 
Relance de l’une des grandes spécificités du Maroc

Saïd AFOULOUS

Grâce à des recherches, la replantation de l’arganier est aujourd’hui possible

Propos recueillis par Saïd AFOULOUS
 
   
  Chronique
 
Les Points Sur les i
Par Najib SALMI

Terre des hommes
Hafid FASSI FIHRI
 
  Télégramme
 

Après l’euphorie, la pénurie. Où sont passés les camions qui traversaient la ville de Témara, chargsuite

 
   
   Articles les plus lus
 

 Grâce à des recherches, la replantation de l’arganier est aujourd’hui possible
 Travail des enfants, des avancées majeures et des défis à relever dans le domaine de la scolarisation et des alternatives au travail
 Relance de l’une des grandes spécificités du Maroc
 Les Points sur les i
 Fatima Zahra Doui, journaliste à la chaîne Al Arabyia
 Rencontre avec l’écrivain Kébir Mustapha Ammi
 Brèves culturelles
 Jamila Iloughmane, une autodidacte qui s’affirme
 SM le Roi donne le coup d’envoi à Béni Oukil des travaux de construction de 300 logements militaires et de 3 casernes et s’enquiert du programme général de construction de logements et de casernes
 Les ingénieurs marocains montent au créneau


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems