Directeur : Jamal HAJJAM           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
    Du fait de récoltes mondiales favorables : L’indice FAO des prix alimentaires à son plus bas niveau en six ans...      11ème Réunion de haut niveau Espagne-Maroc : Rabat et Madrid pour plus d’échanges commerciaux ...  
   
 
        International
 
Yémen: A l’approche de pourparlers de paix: La rébellion roule des mécaniques

Le conflit au Yémen a connu samedi une nouvelle escalade, avec une attaque d'envergure des rebelles chiites contre l'Arabie saoudite, à l'approche de pourparlers de paix prévus selon l'ONU à partir du 14 juin à Genève.
Les rebelles chiites Houthis, soutenus par des militaires restés fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, ont tiré samedi avant l'aube un missile Scud vers le sud de l'Arabie saoudite, en réaction à une intensification des raids de la coalition menée par Ryad. Cette dernière a indiqué avoir intercepté le missile.
La zone avait déjà été la cible d'une attaque rebelle sur plusieurs fronts vendredi, une offensive qui selon des médias saoudiens est la première de cette ampleur depuis le début le 26 mars de la campagne aérienne de la coalition contre la rébellion au Yémen.
Les combats ayant suivi cette offensive ont fait vendredi quatre morts parmi les militaires saoudiens dans les provinces de Najrane et Jazane, frontalières du Yémen, a indiqué le commandement saoudien de la coalition, dans un communiqué faisant également état de dizaines de morts côté yéménite.
En représailles, les avions de la coalition ont bombardé dans la nuit et la journée de samedi plusieurs sites militaires et positions tenues par les Houthis dans le nord du Yémen, dont la capitale Sanaa, mais aussi dans le sud.

Raids et combats

Les raids de la coalition ont visé vendredi soir des dépôts d'armes et de munitions à Sanaa, ainsi que le QG des Forces spéciales.
La coalition est intervenue dans le nord, notamment à Saada, fief des Houthis, mais aussi dans des provinces du sud, dont Lahej, où elle a bombardé la base aérienne d'Al-Anad, la plus grande du pays, contrôlée par les rebelles.
A Taëz (sud-ouest), sept civils ont été tués vendredi par des tirs des rebelles chiites alors que 12 rebelles et 3 combattants pro-gouvernementaux sont morts dans des combats à Dhaleh, plus à l'est, selon des sources militaire et médicale. En outre, des combats nocturnes à Aden (sud) ont fait 7 morts, dont quatre civils, selon un responsable de la santé.
Samedi, les rebelles ont tiré à 02H45 (23H45 GMT vendredi) un missile Scud en direction de la ville saoudienne de Khamis Mushait (sud-ouest), a annoncé la coalition, précisant que les forces armées saoudiennes avaient "intercepté (le Scud) avec deux missiles Patriot". "L'aviation de la coalition a aussitôt détruit le site de lancement des missiles, repéré au sud de Saada", a-t-elle ajouté dans son communiqué.
Les Houthis ont affirmé que le Scud visait "la base aérienne Prince Khaled à Khamis Mushait", ajoutant que "plusieurs soldats saoudiens avaient été tués" dans une attaque contre leur poste-frontière.

Pourparlers à partir du 14 juin

"Chaque partie cherche à gagner du terrain avant l'amorce du dialogue", estimait samedi le quotidien pan-arabe Al-Hayat.
La rébellion a accepté vendredi de participer, avec le gouvernement yéménite en exil à Ryad, à des pourparlers à Genève, initiés par l'ONU pour tenter de mettre fin au conflit.
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a confirmé samedi que les pourparlers auraient lieu à partir du 14 juin à GenèveSuisse). Il a réitéré son "appel urgent à toutes les parties au Yémen à engager des consultations de bonne foi et sans conditions préalables", selon un communiqué de l'ONU.
M. Ban "se félicite du fait que le président Abd Rabo Mansour Hadi (...) envoie une délégation pour participer aux consultations conduites par les Nations unies à Genève, à partir du 14 juin", indique le communiqué. "Il est également heureux que les parties yéménites à Sanaa aient fait part de leur volonté de participer à ces consultations". Des diplomates avaient déjà évoqué cette date du 14 juin pour le début des pourparlers de paix. Espérant "que les réunions à Genève permettront de faire repartir un processus de transition pacifique", M. Ban a "renouvelé son appel à une pause humanitaire pour permettre à l'aide humanitaire d'être convoyée jusqu'aux Yéménites qui en ont besoin".
Le conflit a fait près de 2.000 morts et poussé plus de 545.000 personnes à quitter leur foyer, selon l'ONU.



8/6/2015
Lu 187 fois
| |
 
Chine: 431 morts dans le naufrage sur le Yangtsé

Le bilan du naufrage d'un bateau de croisière, lundi soir sur le fleuve Yangtsé en Chine, atteint désormais 431 morts, a annoncé dimanche un porte-parole du gouvernement.
L'Etoile de l'Orient, qui transportait 456 personnes, a chaviré sous l'effet d'une tornade. Quatorze survivants seulement ont été retrouvés, dont le capitaine. Onze personnes sont encore portées disparues. La plupart des passagers étaient des touristes plutôt âgés.
Le navire, à quatre niveaux, avait été redressé vendredi. Cela a permis aux équipes de sauvetage de se frayer un passage à travers les débris, d'ouvrir les portes des cabines, ce qui a accéléré le travail de récupération des corps.
Le Yangtsé est sondé jusqu'à Shanghai pour tenter de retrouver les corps manquant.
Hu Kaihong, porte-parole du gouvernement, a dit à des journalistes que des tests ADN étaient effectués pour identifier les corps.
La journée de dimanche marque la septième depuis la catastrophe, ce qui d'après la tradition chinoise est un moment important dans le travail de deuil.
Des images de la télévision publique ont montré des sauveteurs et des responsables politiques debout sur la berge, face à l'Etoile de l'Orient, ôtant leurs chapeaux et baissant la tête pendant que les bateaux alentour faisant sonner leur cor.
Le capitaine du navire et le chef mécanicien sont interrogés dans les locaux de la police. Selon les premiers éléments de l'enquête, le bateau n'était pas surchargé et disposait de suffisamment de gilets de sauvetage à bord.
Le gouvernement dit faire tout ce qui est possible pour aider les proches, y compris en leur fournissant de quoi se loger et des services médicaux.
Conscient de ce dossier sensible, le comité permanent du bureau politique du Parti communiste a appelé les autorités locales à "protéger sérieusement la stabilité sociale".

8/6/2015
Lu 121 fois
| |
 
 
 
   Autre
 


Sociétés de personnes non-résidentes : Pas d’obligation légale d’information sur la propriété des parts
Les concernés et comment se faire enregistrer
BREVES
Ciné - zoom : Les dialogues de films

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
 
Informer ne veut pas dire influencer: Quand la chaîne de télévision publique France3 se fait la caisse de résonance des détracteurs du Maroc
Yasser Ayoubi

Fonctionnaires et autres employés, vous êtes avertis : M. Benkirane vous dit qu’il n’y aura pas d’augmentation de salaires

Ahmed NAJI
 
  Télégramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 L’autisme incarné dans un nouveau film, « Le monde de Nathan» : Sans diagnostic, on est encore plus autiste
 Informer ne veut pas dire influencer: Quand la chaîne de télévision publique France3 se fait la caisse de résonance des détracteurs du Maroc
 Marrakech: Un lycée qualifiant arbore le nom du Faquih Mohammed Binebine
 Sidi Kacem : Santé : L’INDH, vecteur de développement
 Ciné - zoom : Les dialogues de films
 Ciné - star : 10 choses que vous ignorez peut-être sur ...  : Christopher Lee
 Expulsion d’une ressortissante espagnole venue “parrainer des actions non autorisées”
 Sociétés de personnes non-résidentes : Pas d’obligation légale d’information sur la propriété des parts
 Les concernés et comment se faire enregistrer
 Le géant américain Google propose d’accompagner l’internationalisation des entreprises marocaines


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems