Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   Tribune du Consommateur   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |      |
    Expulsé arbitrairement, un Marocain résidant en Espagne obtient gain de cause : En attendant l’exécution du jugement ! ...      Le commerce extérieur au terme du premier semestre...      Hausse de 31% des débarquements des poissons pélagiques à fin juin...      Culture : 48ème édition du Festival National des Arts Populaires (FNAP) du 17 au 21 juillet 2013...      Opération transit 2013 : Plus de 344.000 personnes ont gagné le Maroc via Gibraltar...  
   
 
        Editorial
 
Politique : Mauvaise foi

Jamal HAJJAM

Rien à faire. Le PJD s’accroche au même discours qui a conduit à la crise gouvernementale peu enviable que vit aujourd’hui le Maroc. Les mêmes rengaines et les mêmes contre-vérités persistent malgré le séisme, consécutif au retrait de l’Istiqlal, qui a frappé le gouvernement Benkirane. Aucun effort d’assagissement alors que la responsabilité politique exige de mettre pied à terre et de bannir les incohérences, les surenchères et les fuites en avant qui ont meublé une année et demi d’exercice gouvernemental.
Peu enclins à apporter des réponses aux griefs retenus contre un gouvernement handicapé par une crise de gouvernance certaine, par une faiblesse de gestion criarde et par un manque d’expérience évident, les intervenants Péjidistes sur la scène médiatique continuent à ressasser exactement le même discours, au risque d’acculer à une attitude de réserve leurs éventuels futurs alliés. Dangereux comportement, en effet, au moment où le Chef du gouvernement affronte la rude tâche de reconstruction de la majorité gouvernementale. Quelle assurance apportera son parti à ses interlocuteurs si ses membres continuent à insinuer que l’Histoire politique du Maroc a débuté le 25 novembre 2011, que les précédents responsables gouvernementaux étaient des prévaricateurs, ou à s›attribuer carrément les réalisations des autres, y compris celles du Chef de l’Etat
Nous avons encore eu droit à ce genre de litanies à l’occasion d›une émission sur France 24 la semaine dernière où le représentant du PJD, résidant en France, a usé du même lexique faisant appel aux crocodiles et autres démons et invité les Marocains à “prendre connaissance des réalisations” du gouvernement Benkirane, sans manquer de les énumérer: La réforme de la Justice, l’installation de l’usine Renault à Tanger et de Bombardier Aéronotique à Nouaceur, l’octroi de la priorité aux entreprises marocaines. Excusez du peu, même si le gouvernement Benkirane n’a absolument rien à voir avec ces réalisations.
Le chantier de la réforme de la justice d›abord. Il n’a pas à être présenté, encore moins sa genèse et son promoteur. La seule chose à retenir sur ce dossier est que, depuis l’avènement du gouvernement Benkirane, le processus de réforme n’en finit pas de faire du sur place avec, en sus, une tension sans précédent entre les différents corps de la Justice et le département de tutelle.
L’usine Renault à Tanger. S’attribuer cette réalisation équivaut à un hold-up. Le projet qui constitue une tête de pont pour développer la gamme de véhicules “low cost” aux portes de l’Europe, avait été lancé en automne 2007 sous la houlette de SM le Roi. Le seul rôle joué dans ce projet par le gouvernement actuel est d›avoir compté parmi les témoins oculaires de son inauguration par le Souverain et le PDG de Renault. Et l’on peut en dire autant pour l’usine Bombardier, un projet, là encore, qui date.
Quant à la priorité aux entreprises nationales dans la réglementation marocaine des marchés publics, il n’y a pas de secret, son décret d›application remonte à février 2007.
Cette fâcheuse et peu crédibilisante tendance à s’attribuer les réalisations des autres trouve son explication dans la traversée du désert d›une année et demi où la seule “réalisation” notable a été l’augmentation des prix des carburants “pour veiller aux équilibres macro-économiques”, en attendant de réformer la Caisse de compensation (selon quel scénario ), c’est-à-dire en attendant le pire. Mais gardons-nous, malgré tout, de taxer le gouvernement Benkirane d’anti-social.

15/7/2013
Lu 12652 fois
| |
 
 
 
   Autre
 


Hausse de 31% des débarquements des poissons pélagiques à fin juin
Culture : 48ème édition du Festival National des Arts Populaires (FNAP) du 17 au 21 juillet 2013
Opération transit 2013 : Plus de 344.000 personnes ont gagné le Maroc via Gibraltar
Le Jumping International de Vichy : Abdelkebir Ouaddar vainqueur du GP de Vichy de saut d’obstacles  
Taekwondo : Driss Hilali réélu membre du Bureau exécutif du WTF

  
 
  La une en PDF
 
  Editorial
 
Politique : Mauvaise foi
Rien à faire. Le PJD s’accroche au même discours qui a conduit à la crise gouvernementale peu enviab
Jamal HAJJAM
 
  Dossier
 
Médina de Casablanca : Projet de mise à niveau des ateliers d’artisanat

S.A

Mohamed Ilali, directeur de l’Artisanat, région du Grand Casablanca :« Toute une stratégie de mise à niveau de l’activité de l’artisanat dans la médina a été définie»


D’un artisan à l’autre de la médina : Fin d’une ère de quasi clandestinité

Saïd AFOULOUS
 
   
  Chronique
 
Le pompier espagnol
Par Naïm Kamal

Humeur: Pèlerinage: Tla3 takoul el kermous…
Ali Benadada
 
  T�l�gramme
 

L’été perdu pour les jeunes, les très jeunes qui ne font pas le Ramadan. Pourquoi ne pas les envoyersuite

 
   
   Articles les plus lus
 

 Chiffres alarmants de l’ OPALS: Les infections au VIH sida au Maroc en hausse de 52% entre 2007 et 2011
 En prévention des maladies de la vache folle et de l’influenza aviaire : Interdiction d’administrer certaines substances aux animaux en vue de leur engraissement
 D’un artisan à l’autre de la médina : Fin d’une ère de quasi clandestinité
 Médina de Casablanca : Projet de mise à niveau des ateliers d’artisanat
 Mohamed Ilali, directeur de l’Artisanat, région du Grand Casablanca :« Toute une stratégie de mise à niveau de l’activité de l’artisanat dans la médina a été définie»
 Conseil de gouvernement : Fouad Douiri présente la stratégie nationale pour le développement du secteur minier
 ONU : Le black-out et le blocus imposés aux populations de Tindouf mis à nu devant le CDH
 Lancement d’une campagne de communication sur les sacs en plastique
 Le Conseil d’affaires maroco-turc de la CGEM organise prochainement une rencontre économique en Turquie
 Sidi Bennour  : Deux autocars calcinés 


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems