Directeur : El Atouabi Majdouline           Redacteur en Chef : Ahmed NAJI
  Nationale     Sport     Economie     Culture     Cinéma     Environnement     Dossier     International  
  Divers   |   Femme   |   Régions   |   T.Continent   |   Informations utiles   |   Tarif publicitaire   |
   
 
        Economie
 Finance internationale
La SFI compte investir substantiellement au Maroc
 
La Société financière internationale (SFI), bras du secteur privé de la Banque Mondiale, envisage d'investir 373 millions de dollars dans des projets d’infrastructures au Maghreb, en particulier au Maroc et en Tunisie, a indiqué son Vice-président pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Sérgio Pimenta.
Dans une interview publiée mercredi par Bloomberg, M. Pimenta a affirmé que la SFI aide également les gouvernements des deux pays à former des partenariats public-privé pour le financement des projets d'infrastructures, a-t-il ajouté.
Après avoir loué les perspectives économiques du Maroc, M. Pimenta a indiqué que la SFI travaille également à fournir des financements aux petites et moyennes entreprises des deux pays pour aider à créer des emplois.
Les efforts de la SFI s'inscrivent dans une démarche plus large visant à attirer des investissements étrangers pour atténuer le chômage des jeunes dans les deux pays, selon la même source.
Evoquant la situation au Maroc, le responsable international a souligné que "l'économie marocaine continue d'être l'une des plus performantes du monde arabe grâce à la stabilité relative dont elle jouit" depuis les événements du printemps arabe de 2011.
M. Pimenta a mis en avant l’introduction cette année de la flexibilité du dirham, qui a reçu les éloges du Fonds monétaire international (FMI) et des investisseurs internationaux, soulignant que la croissance économique devrait s’établir à 4,5% à moyen terme, selon les chiffres du FMI.
Il a estimé que "le mouvement vers la flexibilité rend le Maroc plus compétitif, mais il a besoin de mesures supplémentaires pour stimuler la croissance". L'investissement dans l'éducation est essentiel, tout comme faciliter l'accès des petites entreprises au financement, a-t-il ajouté.
Selon lui, l'entrepreneuriat représente le plus grand défi du développement, en particulier les petites et moyennes entreprises qui ne sont pas aussi présentes que dans les autres pays qui ont un niveau similaire de PIB par habitant.
Filiale de la Banque mondiale, la SFI est la plus importante institution mondiale d'aide au développement spécialisée dans les prêts au secteur privé. Elle finance à peu près pour l'équivalent de 20 milliards de dollars dans une centaine de pays.
23/3/2018
Lu 13189 fois
| imprimer |
 
 
 
   Autre
   
  La une en PDF
 
  Editorial
   
  Dossier
   
   
  Chronique
   
  T�l�gramme
 
 
   
   Articles les plus lus
 

 L'intérêt de l'expérience marocaine
 Le lancement de la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine est un jalon crucial dans le développement multiforme de l'Afrique
 44 pays africains signent l’accord créant la Zone de Libre-Echange Continentale
 Imposantes funérailles du combattant Dr Bensalem El Kouhen
 Le Conseil de Sécurité “inquiet” de la situation à Guergarat
 Construction: 49% des patrons anticipent une stabilité de l’activité au premier trimestre 2018
 La SFI compte investir substantiellement au Maroc


© Copyright 2009 L'opinion
Avenue Hassan II Lotissement Vita - Rabat Tél : 05 37 29 30 02/03/04/06 Fax : 05 37 29 39 97 E-mail : lopinion@lopinion.ma
Réalisé par Widesoft Systems